L’inscription des Six Repentances : un modèle pour les enfants

Par Qing Yue
Le 08/04/2021

Un texte légendaire de seulement 42 caractères

L’inscription des six repentances. (Image : Caroline Daix / Vision Times)
                      L’inscription des Six Repentances,. (Image : Caroline Daix / Vision Times)
 

L’inscription des Six Repentances (六悔銘) a été rédigée par Kou Zhun (寇準), un célèbre ministre des Song du Nord. Il est très court et ne compte que 42 caractères, mais transmet beaucoup de sens profond et aborde plusieurs sujets majeurs qu’une personne peut rencontrer dans la vie et auxquels elle doit faire face de façon positive. Si l’on enseigne ces concepts aux enfants dès leur plus jeune âge, cela constituera une excellente base pour leur éducation.

Kou Zhun : enfant prodige et ministre vertueux de renom

 

Portrait de Kou Zhun. (Image : wikimedia / Domaine public)
Portrait de Kou Zhun. (Image : wikimedia / Domaine public)
 

Kou Zhun (961-1023 après J.-C.) était originaire de Xiaguo à Huazhou (aujourd’hui Weinan dans la Province chinoise du Shaanxi), il fut nommé « Duc de Laiguo » sous le règne de l’empereur Zhenzong de la dynastie Song.

Kou Zhun était très intelligent et on l’avait surnommé « l’enfant prodige ». À l’âge de sept ans, il a écrit un poème intitulé Le poème sur le Mont Huashan : « Seul le ciel est au-dessus du Mont Huashan, et il n’y a pas de montagne qui puisse l’égaler. Le soleil rouge est tout près lorsqu’on regarde le ciel, et les nuages blancs sont tout bas si l’on regarde en arrière. »

Bien que Kou Zhun soit issu d’une famille d’érudits, son père est mort alors qu’il était tout jeune et sa famille était pauvre. Cependant, malgré les conditions défavorables et un environnement difficile, il devint un ministre avisé qui sauva le pays de l’effondrement. Les talents de Kou Zhun et sa conduite exemplaire étaient intimement liés à l’inspiration qu’il sut retranscrire dans son texte des Six Repentances, qui a été hautement estimé par Zeng Guofan, un ministre très connu de la dynastie Qing, quelques siècles plus tard.

Le mot « inscription », « Ming » (銘) en chinois correspond à un modèle de texte de la littérature classique chinoise. Dans l’Antiquité, il signifiait surtout un texte gravé sur des objets tels que les trépieds, les pierres à encre ou des pierres. Il était utilisé pour exprimer des paroles avec une connotation de louange, de réflexion et de prudence.

Lisons maintenant l’inscription des Six Repentances* de Kou Zhun

Quand un fonctionnaire agit de manière égoïste, il le regrettera quand il sera sanctionné.
Si l’on n’est pas économe lorsqu’on est riche, on le regrettera une fois devenu pauvre.
Si l’on n’étudie pas bien durant la jeunesse, on le regrettera alors que l’occasion sera perdue.
Si l’on ne tire pas de leçon, on le regrettera quand on rencontrera un gros souci.
Lorsque l’on parle à tort et à travers en état d’ivresse, on le regrettera au moment du réveil.
Si on ne se repose pas bien quand on est en bonne santé, on le regrettera le jour de la maladie.

1. Quand un fonctionnaire agit de manière égoïste, il le regrettera quand il sera sanctionné

Le cœur d’un fonctionnaire doit être aussi juste qu’une balance, et aussi tranquille que l’eau est inébranlable. Avec un cœur au service du peuple, et non pas pour des intérêts personnels, il ne doit pas exercer son service pour satisfaire son plaisir ou déverser sa colère, il ne doit pas mépriser les lois, la justice, ni le peuple, il doit se tenir éloigné de la corruption. Dans sa position, un fonctionnaire doit chercher la bonne gouvernance pour le bien du pays et le bien du peuple. S’il contourne la loi à des fins personnelles lorsqu’il est fonctionnaire et qu’il utilise son pouvoir pour adopter un comportement inapproprié, il le regrettera lorsqu’il sera pris sur le fait, mais je crains qu’il ne soit trop tard. Il est triste de constater que de nombreuses personnes qui ont rejoint le gouvernement avec l’ambition d’aider le monde et de sauver les gens se sont égarées parce qu’elles n’ont pas su résister à la tentation !

2. Si l’on n’est pas économe lorsqu’on est riche, on le regrettera une fois devenu pauvre

Comme le dit le proverbe, « la richesse ne dure pas trois générations ». Lorsque l’on est riche, si on ne sait pas être économe et qu’on dépense l’argent sans restriction, on le regrettera une fois qu’on n’aura plus de sou. Les « amis proches » lorsqu’on est riche disparaissent aussitôt qu’on est devenu pauvre.

Il faut savoir prévoir le danger en temps de paix et ne pas oublier la vertu d’être économe quand on est riche. N’oubliez pas que si vous êtes économe, votre famille prospérera, mais si vous êtes dépensier, il ne vous restera rien !

3. Si l’on n’étudie pas bien durant la jeunesse, on le regrettera alors que l’occasion sera perdue

Si vous apprenez l’art et les techniques à un jeune âge, vous obtiendrez le double de résultats avec la moitié de l’effort, mais si vous êtes paresseux quand vous devez apprendre, vous ne ferez que vous lamenter pendant votre vieillesse, n’attendez pas d’être vieux pour apprendre, cela vous évitera de regarder en arrière, le cœur plein de regrets.

4. Si l’on ne tire pas de leçon, on le regrettera quand on rencontrera un gros souci

Comme le dit le dicton : « Quand on comprend le monde, on comprend tout ». Bien vivre avec les autres est un art à apprendre durant toute la vie. Faire attention aux détails de chaque événement et en tirer la leçon à tout moment, c’est le chemin nécessaire à la maturité. Ceux qui ne se souviennent pas de leurs erreurs et se cachent lorsque les choses vont mal ne feront que regretter lorsqu’ils rencontreront des problèmes difficiles.

5. Lorsque l’on parle à tort et à travers en état d’ivresse, on le regrettera au moment du réveil

Comme le dit le dicton, l’alcool rend les gens courageux. Beaucoup de gens, à table, boivent énormément et semblent être courageux mais en réalité ils rentrent dans un état d’ivresse, et ne peuvent plus contrôler ce qu’ils font ni ce qu’ils disent.

Lorsqu’ils dégrisent le lendemain, ils ne peuvent s’empêcher d’avoir honte d’eux-mêmes.

6. Si on ne se repose pas bien quand on est en bonne santé, on le regrettera le jour de la maladie

Quand on est malade, on se repent de ne pas avoir protégé son corps, mais quand on va mieux, on oublie tout. C’est particulièrement vrai pour les personnes modernes, dont beaucoup font des heures supplémentaires jour et nuit pour leur travail, et dont certaines restent debout toute la nuit pour jouer, ce qui entraîne l’effondrement de leur corps.

Si vous sacrifiez votre santé pour gagner de l’argent maintenant, vous ne pourrez pas récupérer la santé plus tard même en dépensant tout votre argent. En fin de compte, l’aspiration à la gloire et à la fortune, ainsi que les travaux insignifiants, ne sont pas plus importants que votre santé.


*官行私曲,失時悔。富不儉用,貧時悔。藝不少學,過時悔。見事不學,用時悔。醉發狂言,醒時悔。安不將息,病時悔.


Traduit par François René 

Version en chinois : 必讀 僅42字的傳世奇文《六悔銘》