Press "Enter" to skip to content

Histoire

Histoire. Cixi, la dernière impératrice de Chine

Cixi Taihou, plus connue sous le nom d’impératrice douairière Cixi (« mère vénérable »), a dirigé la Chine pendant 47 ans entre 1861 et 1908. Originaire du clan Mandchou Yehe Nara, elle a été choisie comme concubine par l’empereur Xianfeng alors qu’elle était encore adolescente et a grandi pour devenir un jour la personne la plus puissante de Chine.

Histoire. L’empereur Shun éduque et gouverne son peuple avec la morale

Comparé aux règnes glorieux de Zhenguan (貞觀, par l’empereur Taizong de la dynastie Tang) , Kaiyuan (開元, par l’empereur Xuanzong de la dynastie Tang) et Kang-Qian (康乾, par l’empereur Kangxi et l’empereur Qianlong de la dynastie Qing), le fait que les empereurs Yao et Shun (堯舜) suivent la Voie du Ciel et que toutes les régions leur obéissent volontiers est peu familier pour les Chinois d’aujourd’hui parce que c’est lointain.

Histoire. Dynastie Song : l’homme qui ne voulait pas être empereur (1/2)

Peu de dirigeants sur terre ont inspiré autant de vénération, de respect et de fascination que les empereurs de Chine. Certains d’entre eux étaient des stratèges militaires géniaux, d’autres des organisateurs sans pareils de la société. Respectés ou indignes, ils ont tous laissé des empreintes durables sur l’histoire, la culture, et la société.

Histoire. Le sens profond de la culture traditionnelle chinoise divine

La Chine, appelée Shenzhou dans l’Antiquité, est réputée être la patrie des dieux. Dans le culture traditionnelle chinoise, la création du monde par Pan Gu, la création de l’homme par Nüwa, la création des huit trigrammes par Fuxi, le texte des cent herbes par Shen Nong, et la création de l’écriture par Cang Jie : toutes ces légendes nous montrent un tableau clair de l’histoire humaine.