Wuhan : Origine et mythologie de la Tour de la Grue Jaune

Par Vision Times
Le 07/05/2020
L’histoire du miracle de la Tour de la Grue Jaune puise sa source dans le fait que les bonnes personnes sont bénies par les divinités. (Huanghe Lou (黄鹤楼) peint par Xia Yong (夏永) sous la dynastie Yuan (1271 to 1368). (Image : Wikimedia / Xia Yong / Domaine public)
L’histoire du miracle de la Tour de la Grue Jaune puise sa source dans le fait que les bonnes personnes sont bénies par les divinités. (Huanghe Lou (黄鹤楼) peint par Xia Yong (夏永) sous la dynastie Yuan (1271 to 1368). (Image : Wikimedia / Xia Yong / Domaine public)
 

Mentionner la légende de la Tour de la Grue Jaune à Wuhan rappelle les célèbres poèmes des anciens. Voici une présentation de l’origine de son nom.

De nombreux contes populaires ayant circulé jusqu’à aujourd’hui, bien que différents, ont un seul point commun : les bonnes personnes sont bénies par les dieux et les déesses, elles sont toujours récompensées. Les divinités laissent des miracles derrière elles.

L’histoire miraculeuse de l’origine de la Tour de la Grue Jaune à Wuhan illustre bien ce point.

Le Livre de La Rétribution et Les Biographies de tous les Immortels mentionnent, tous deux, l’immortel ou Xiān (仙) en chinois, qui passait, par hasard, devant une taverne tenue par monsieur Xin. Quand un immortel se présentait aux mortels, il ne le faisait pas sous une apparence divine, mais, montrait, souvent, une apparence misérable. Cet aubergiste ne jugeait jamais une personne selon son apparence et offrait toujours du bon vin à Xiān (仙). De plus, il ne recherchait aucun profit. Jour après jour, et ce pendant des années, il offrit du bon vin et ne fit preuve d’aucune cupidité.

 

Monsieur Xin a construit la Tour de la Grue Jaune à l’endroit même où la grue s’était envolée. (Image : Wikimedia / AndrewHorne at English / Q52 / CC BY-SA)
Monsieur Xin a construit la Tour de la Grue Jaune à l’endroit même où la grue
s’était envolée. (Image : Wikimedia / AndrewHorne at English / Q52 / CC BY-SA)
 

L’immortel peint une grue avec des écorces d’orange

Quand l’immortel, Xiān (仙) repartit, il peignit une grue sur le mur avec des écorces d’orange, en paiement du bon vin du commerçant. Il lui dit : « - Si vous battez des mains et chantez, la grue descendra danser. » Ce que l’immortel, Xiān (仙) avait dit, se révéla exact. Quand les clients venaient boire, les grues dansaient, planaient, et les chants immortels des fées retentissaient. Des gens du voisinage et des contrées lointaines vinrent aussi les admirer. Après dix ans, monsieur Xin fit fortune.

Un jour, l’immortel, Xiān (仙), revint à la taverne, préoccupé par la situation du commerçant. Monsieur Xin le remercia et dit : « - Grâce à votre peinture de la grue jaune, j’ai gagné cent fois plus. Je souhaiterais que vous gardiez une part pour vous remercier. » L’immortel rit et dit : « - Comment pourrais-je venir juste pour de l’argent terrestre ? » Après avoir dit cela, il se mit à jouer de la flûte. En un instant, des nuages blancs descendirent du ciel, et la grue peinte vint en volant. Alors l’immortel, Xiān (仙), s’est assis sur la grue et s’envola avec elle, vers les nuages. Monsieur Xin construisit la Tour de la Grue Jaune, à l’endroit même où la grue s’était envolée.

 

L’immortel, Xiān (仙), s’est assis sur la grue et s’est envolé avec elle, vers les nuages. (Hall intérieur au niveau du rez-de-chaussée). (Image : wikimedia / Domaine public)
L’immortel, Xiān (仙), s’est assis sur la grue et s’est envolé avec
elle, vers les nuages. (Hall intérieur au niveau du rez-de-chaussée).
(Image : wikimedia / Domaine public)
 

Ces miracles étaient fréquents dans la Chine ancestrale

De tels miracles laissés par les immortels taoïstes étaient fréquents en Chine, alors appelée : Terre Divine. Il est regrettable que monsieur Xin n’ait été béni de ses bonnes intentions que par l’accumulation de richesses. Mais personne ne savait s’il cherchait un maître et la Voie.

Il est dit que la Tour de la Grue Jaune fut aussi le lieu de recueillement où Lu Dongbin devint immortel. Dans l’histoire de la Chine, il y eut tellement de personnes qui se métamorphosèrent en dieux et en immortels qu’ils couvrirent comme d’innombrables étoiles la voûte céleste.

Malheureusement, ces histoires semblent si merveilleuses, que les gens, aujourd’hui, ne les acceptent que comme des mythes ou des légendes, et peu sont ceux qui les prennent au sérieux.

Sous la dynastie des Song, Zhou Dunyi écrivit dans Tong Shu en précisant : « Les oeuvres légendaires contiennent le Tao ». Le Tao n’est pas seulement un moyen de gagner sa vie et de rechercher la richesse dans la vie, mais il a une connotation bien plus élevée et profonde, et un but beaucoup plus noble. Si vous pouvez vous envoler sur une grue en plein ciel, comme l’Immortel Xian et être libéré des entraves terrestres, pourquoi devriez-vous vous soucier du renom et de la fortune terrestre ?

 

Traducteur rédacteur Charlotte Clémence

Collaboration Vincent S.

Source : https://www.secretchina.com/news/gb/2020/04/07/928819.html