Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Les plantes et les épices indiennes et leurs vertus médicinales : le safran (7/7)

SANTÉ > Bien-être

Le safran, l’une des épices indiennes largement utilisée dans la cuisine, possède de nombreuses vertus médicinales. Il est efficace pour soulager les nausées matinales, les vomissements, les étourdissements et la constipation.

En plus d’être un ingrédient culinaire savoureux et coloré, cette précieuse épice est un remède naturel efficace pour de nombreux problèmes de santé. En Inde, le safran est connu sous le nom de Kesar. Il est couramment utilisé dans la médecine ayurvédique.

Qu’est-ce que le safran ?

Le safran est une épice filiforme orange vif, à la saveur et à l’arôme puissants et extraordinaires.

Produit principalement en Asie, dans le bassin méditerranéen et en Grèce orientale, le safran est récolté sur un petit crocus, le Crocus sativus, à floraison automnale (d’environ 10 cm de haut). Cette plante fait partie de la famille des Iridaceae et ne doit pas être confondue avec le crocus d’automne Colchicum autumnale, qui est très toxique et n’est pas un vrai crocus.

Le Crocus sativus pousse à partir d’un bulbe souterrain et produit des fleurs violettes en forme de coupe qui contiennent chacune trois stigmates orange foncé. La récolte à la main et le séchage de ces stigmates demandent beaucoup de travail et de temps, ce qui fait du safran l’épice la plus coûteuse au monde.

Avec un prix dépassant les 1 000 dollars la livre, le safran peut sembler hors de portée, mais l’épice est suffisamment piquante pour qu’une petite quantité soit très appréciée, tant pour son goût que pour ses bienfaits sur la santé.

Dans l’ayurveda, le safran est réputé équilibrer les trois doshas, signifiant en sanskrit « déséquilibre », trois énergies (Pitta, Vata et Kapha) qui régissent les aspects physiques, mentaux et émotionnels du corps. La médecine chinoise et d’autres médecines traditionnelles apprécient également l’effet équilibrant du safran.

Utilisations médicinales

Le safran contient des caroténoïdes, des crocétines, du manganèse, de la crocine, de la riboflavine, des vitamines A, B et C, des minéraux comme le fer et le manganèse, et possède des propriétés antioxydantes, antidépressives et anticancéreuses. Il est grandement approprié pour de nombreuses affections.

Renforce l’immunité

De récentes études ont montré que le safran est efficace pour combattre les infections, renforcer le système immunitaire et réduire les dommages oxydatifs. Les antioxydants présents dans le safran aident à éliminer les radicaux libres et donc à inhiber ou à prévenir la croissance des cellules cancéreuses dans l’organisme, tout en protégeant les cellules saines du corps.

Une peau saine

En Inde, les cosmétiques contenant du Kesar se vendent rapidement car le safran a la capacité d’éclaircir toutes sortes de teints. Les marques contenant du safran jouissent d’une bonne réputation et réalisent de gros bénéfices.

Acné et boutons : la poudre de safran combinée à du miel et appliquée régulièrement sur la zone affectée aide à éliminer les pores obstrués et les boutons. Ce remède simple peut également être appliqué sur les plaies pour aider à réduire les cicatrices.

Éclaircissement de la peau : parce que le safran est riche en antioxydants, il élimine les substances toxiques qui causent le ternissement de la peau. Une fine pâte de poudre de safran et de lait appliquée sur le visage pendant 10 minutes vous fera économiser du temps et de l’argent lors de vos visites au spa.

Soulagement des voies respiratoires

Les substances actives telles que le kaempferol et la crocine présentes dans le safran protègent les voies respiratoires en éliminant les particules infectées dans les poumons. Les médecins recommandent vivement le safran dans le traitement d’une respiration sifflante et d’autres affections des poumons, comme la bronchite et l’asthme.

Maintien du taux de sucre dans le sang


Le safran fournit des niveaux élevés de crocine et de safranal, qui mobilisent des réponses antidiabétiques. Cette épice renforce naturellement la santé du pancréas et aide à diminuer la glycémie.

Les plantes et les épices indiennes et leurs vertus médicinales : le safran
Ajoutez du safran à vos soins capillaires pour des cheveux sains et pour éviter leur chute. (Image : Bruna Gabrielle Félix / pexels)

Favorise la santé des cheveux

Le safran nourrit les follicules pileux et limite la perte des cheveux. Il aiderait également à lutter contre la calvitie en favorisant la repousse des cheveux dans les endroits dégarnis.

  • Faites tremper quelques brins de safran dans 1/4 de tasse de lait chaud.
  • Ajoutez de la poudre de réglisse pour obtenir une pâte.
  • Appliquez-la sur le cuir chevelu et les cheveux.
  • Laissez agir pendant 15 minutes et rincez à l’eau froide.
    Répétez l’opération toutes les semaines ou deux fois par semaine pour les cas graves.

Réduit l’anxiété et le stress

Les composés bioactifs du safran aident à combattre le stress, la déprime et l’anxiété en augmentant la synthèse d’hormones spécifiques comme la dopamine, la norépinéphrine et la sérotonine. L’huile essentielle de safran, ainsi que les produits corporels contenant cet ingrédient, offrent une application pratique à ces fins.

Favorise la perte de poids

Le safran est également étonnamment efficace pour la perte de poids. Non seulement cette épice coupe l’appétit et évite les grignotages entre les repas, mais ses propriétés stimulantes pour l’humeur réduisent également la nervosité et la consommation compulsive.

Utilisations culinaires

L’Ayurveda fait appel au kesar pour tous ces soins et plus encore, sans effets secondaires indésirables. Compte tenu de sa préciosité, le safran semble valoir la peine d’en ajouter régulièrement une pincée à son alimentation.

Le safran est couramment utilisé dans le riz, les currys ou d’autres recettes sucrées et salées de différents peuples, comme la paella espagnole, la bouillabaisse française, le risotto italien, le lussekatter suédois et le sholehzard persan, pour n’en citer que quelques-unes. Le safran peut être ajouté à presque tous les plats pour les rendre plus savoureux, plus colorés et plus sains.

Les plantes et les épices indiennes et leurs vertus médicinales : le safran
Le Kahwa, un thé au safran traditionnel du Cachemire. (Image : shahbasharat / Flickr / CC BY 2.0)

Recette du thé au safran

Une infusion régulière de safran est un moyen naturel et rafraîchissant de conjurer les problèmes de santé.
Pour chaque tasse d’eau bouillie, ajoutez environ cinq brins de safran, laissez infuser et dégustez chaud.

La saveur du safran est en elle-même une expérience particulière, mais vous pouvez également ajouter des feuilles de menthe, des tranches de gingembre, du citron et/ou un édulcorant pour plus de saveur. Buvez le thé pendant qu’il est encore chaud.

Les plantes et les épices indiennes et leurs vertus médicinales : le safran
Les bulbes de safran sont plantés au printemps pour une maigre récolte d’automne. (Image : wikimedia / Safa Daneshvar / CC BY-SA 3.0)

La culture du safran

Si vous êtes prêt à relever le défi, vous pouvez aussi essayer de cultiver du safran chez vous.

Les bulbes peuvent être achetés pour environ un ou deux dollars chacun. Le safran pousse mieux dans les climats chauds, où il peut être considéré comme un bulbe vivace. Dans les régions plus fraîches, les bulbes doivent être retirés avant que le sol ne gèle, stockés à l’intérieur pendant l’hiver et replantés au printemps.

Les bulbes doivent être plantés dans un sol meuble et bien drainé, exposé à beaucoup de soleil. Plantez-les au printemps, à une profondeur d’environ 10 cm et en les espaçant de 10 cm.

Les lapins, les tamias et les écureuils dévoreront volontiers les bulbes s’ils les découvrent. Couvrez-les d’un grillage, ou plantez-les dans des conteneurs bien gérés, si les bestioles vous préoccupent.

Les plantes et les épices indiennes et leurs vertus médicinales : le safran
Fleurs de safran violettes. (Image : Angelheart67 / Pixabay)

Contrairement à la plupart des crocus, les crocus safranés fleurissent à l’automne, produisant 3 à 6 fleurs par plante. Passons maintenant à la partie la plus difficile : même si vous récoltez tous les stigmates de vos fleurs, cela ne représentera toujours pas grand-chose.

Bien que les fleurs ne produisent pas de graines fertiles, votre rendement augmentera avec le temps. La plante se multiplie en générant de nouveaux bulbes. Pour éviter l’accumulation et favoriser une culture saine, les bulbes doivent être retirés du sol et séparés tous les deux ans.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Healing Herbs of India Part VII – Saffron

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.