Yu Wensheng un avocat des droits de l’homme arrêté et torturé

Par Vision Times
Le 05/09/2020

Il se pourrait qu’il devienne invalide en raison des tortures qu’il subit

Yu Wensheng, avocat chinois spécialisé dans les droits de l’homme, a été condamné à quatre ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». (Image : Capture d’écran / YouTube)
Yu Wensheng, avocat chinois spécialisé dans les droits de l’homme, a été condamné à quatre ans de prison pour « incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Yu Wensheng, avocat chinois spécialisé dans les droits de l’homme, a été condamné à quatre ans de prison en juin dernier après que le tribunal l’ait déclaré coupable d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». Aujourd’hui, sa femme, Xu Yan, craint que son mari ne devienne invalide en raison des tortures qu’il subit en prison.

Condamné à la prison

Yu Wensheng avait fait l’objet d’une détention de trois ans, avant son procès. Pendant cette période, les autorités chinoises n’ont jamais autorisé les membres de sa famille à lui rendre visite. Les 60 tentatives de Xu Yan, l’épouse de Yu Wensheng, pour rencontrer des représentants du gouvernement se sont avérées vaines. Suite à la détention de son mari elle a déposé environ 300 demandes auprès de différents ministères mais n’a jamais reçu de réponse. Les autorités chinoises la surveillaient également et ont commencé à la harceler lorsqu’elle a à plaidé en faveur de son mari. Elle a même été interdite de voyage. Elle s’inquiète désormais de la santé de son époux. L’avocat Wang Yu pense que Yu Wensheng court le risque d’être torturé au cours de sa détention.

Yu Wensheng a été inculpé en février de l’année dernière. Bien que ses avocats aient tenté à plusieurs reprises de le contacter, leurs demandes ont été systématiquement rejetées. Yu a été détenu sous haute « résidence surveillée dans un lieu désigné », un type de détention souvent utilisé dans les affaires en rapport avec la sécurité de l’État. Cette surveillance particulière permet aux autorités de bloquer les droits de visite de la famille ou des avocats des personnes détenues. Cette mesure a souvent été utilisée contre des militants des droits de l’homme en Chine. Selon les groupes de défense des droits, les personnes détenues dans ces conditions sont souvent soumises à la torture.

 

Yu Wensheng était en détention depuis trois ans déjà et pendant tout ce temps, les membres de sa famille n’ont pas été autorisés à lui rendre visite. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Yu Wensheng était en détention depuis trois ans déjà et pendant tout ce temps, les membres de sa famille n’ont pas été autorisés à lui rendre visite. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Yu Wensheng a été arrêté en janvier 2018. Quatre jours avant son arrestation, il a reçu une lettre du Bureau de l’administration judiciaire de la municipalité de Pékin, l’informant que sa licence d’avocat était suspendue car il n’avait pas été employé par un cabinet juridique enregistré depuis plus de 6 mois. Quelques jours avant la révocation de sa licence, sa demande de créer un nouveau cabinet a été rejetée en raison du fait qu’il s’était élevé contre le Parti communiste chinois (PCC) et avait attaqué « l’État de droit socialiste » du pays. Récemment, il a enfin pu avoir accès à un avocat. Selon l’avocat, la main droite de Yu Wensheng tremblait tellement qu’il ne parvenait pas à écrire. Il a aussi des difficultés à mastiquer en raison d’un dysfonctionnement au niveau gauche de sa mâchoire.

Le PCC et les violations des droits de l’homme

Selon l’avocat universitaire Teng Biao, depuis la prise de fonction de Xi Jinping, la situation des droits de l’homme en Chine a beaucoup empirée. Cet avocat a souligné que depuis 2012, Xi Jinping a fait détenir ou éliminer au moins 300 avocats. « J’ai été kidnappé, porté disparu et torturé durant mon enlèvement en Chine. Le gouvernement de Xi Jinping a renforcé son contrôle sur l’internet, sur les universités et sur la société civile, dans le cadre d’une vaste campagne de répression. Dans le Xinjiang, il a détenu au moins un à deux millions de musulmans ouïgours et d’autres musulmans turcs, conduisant à la pire catastrophe humanitaire du XXIe siècle », a déclaré Teng Biao, selon un rapport de Zee News.

 

L’avocat universitaire Teng Biao a été kidnappé, porté disparu et torturé durant son enlèvement en Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
L’avocat universitaire Teng Biao a été kidnappé, porté disparu et torturé durant son enlèvement en Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Teng Biao informe que le PCC utilise des applications chinoises comme WeChat et TikTok pour amplifier sa propagande. Il s’inquiète également de la propagation des Instituts Confucius car il pense qu’ils représentent une menace énorme pour la liberté académique. Les États-Unis ont récemment pris des mesures contre les Instituts Confucius, les désignant comme « missions étrangères » et exigeant des rapports réguliers sur leurs activités. Dans un webinaire, Teng Biao a exposé l’histoire sanglante du PCC, y compris le massacre massif de propriétaires terriens en 1949, la mort de dizaines de millions de personnes en conséquence de la famine, le massacre de milliers de personnes sur la place Tiananmen et l’emprisonnement de millions de pratiquants de Falun Gong.


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : China: Human Rights Lawyer Could Face Disability From Torture