Chine : l’épidémie est vraiment très grave

Par Wen Li
Le 08/01/2021

Les médecins de Shenyang tirent la sonnette d’alarme 

 

L’épidémie de pneumonie de Wuhan en Chine continentale s’aggrave et la situation dans le Nord-Est est particulièrement préoccupante. (Image : wikimedia / Croquant / CC BY 3.0)
L’épidémie de pneumonie de Wuhan en Chine continentale s’aggrave et la situation dans le Nord-Est est particulièrement préoccupante. (Image : wikimedia / Croquant / CC BY 3.0)
 

L’épidémie de pneumonie de Wuhan en Chine continentale s’aggrave et la situation dans le Nord-Est est particulièrement préoccupante. Il y a quelques jours, une vidéo en ligne, sur WeChat, a montré un groupe de médecins de Shenyang qui met en garde la population et préconise de « ne pas se déplacer à tout-va », car l’épidémie est extrêmement grave et se propage très rapidement, tout en étant très contagieuse. En outre, la situation réelle de l’épidémie dans d’autres provinces et villes ne doit pas être sous-estimée. La province de Hebei a déclaré l’état d’urgence dans la matinée du 4 janvier, puis dans l’après-midi, a déclaré quatre endroits comme étant des zones à risques.

Le 2 janvier, une vidéo WeChat montrait un médecin d’un centre d’urgence de Shenyang mettant en garde un groupe : « Maintenant, ne vous déplacez pas à tout-va, l’épidémie est très grave, elle se propage très vite et est très, très contagieuse ».

Le médecin a précisé en ces termes : « Notre travail a été particulièrement intense aujourd’hui. Il n’est pas bon de se promener toute la journée, et c’est une très mauvaise période pour se promener ». Il a également souligné que parfois le test peut ne pas être positif. « Souvent, les trois premiers tests peuvent rester négatifs, donc il est important de garder une distance d’un mètre ».

 

Un groupe de médecins de Shenyang a mis en garde la population et préconise de « ne pas se déplacer à tout-va », car l’épidémie est extrêmement grave. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Un groupe de médecins de Shenyang a mis en garde la population et préconise de « ne pas se déplacer à tout-va », car l’épidémie est extrêmement grave. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Contaminations en cascade à Shenyang

Selon les rapports officiels, il y a des cas de surinfection à Shenyang. Par exemple, une patiente a infecté 21 personnes avec la Covid-19, également nommée virus du parti communiste chinois ou pneumonie de Wuhan. Par ailleurs, neuf personnes, dont sa petite-fille, son co-résident et des voisins ont aussi été contaminés.

La patiente citée avait auparavant visité la clinique de Xiushui, l’hôpital de santé de Shenyang, le campus nord du deuxième hôpital de Shenyang et le quatrième hôpital de Shenyang, où un certain nombre de travailleurs de santé ont également été infectés. Par ailleurs, les cliniques des quatre hôpitaux ont dû être fermées.

Depuis le 28 décembre dernier, tous les établissements médicaux de proximité à Shenyang ont été fermés. Shenyang a déclaré un état d’urgence total le 30 décembre. Par conséquent, un grand nombre d’internautes sur Internet se sont plaints du comportement de la patiente, affirmant qu’elle avait ainsi contribué à submerger une ville. Certains internautes pensaient même qu’elle aurait dû être condamnée pour son comportement qui a contribué à la propagation de virus.

Etat d’urgence dans la province du Hebei 

La Commission de la santé de la province du Hebei a rapporté le matin du 4 janvier que la province du Hebei avait eu 4 nouveaux cas confirmés de pneumonie de Wuhan et 13 nouveaux cas d’infections asymptomatiques locales en une seule journée le 3 janvier. Les autorités du Parti communiste chinois du Hebei ont immédiatement annoncé qu’elles étaient rapidement entrées en état d’urgence. Dans l’après-midi du même jour, le fonctionnaire a publié un avis suivant : « Désormais pour le village de Xiaoguozhuang, la ville de Zengcun, le district de Gaocheng, la ville de Shijiazhuang, la province de Hebei, le village de Liujiazuo, la ville de Zengcun, le district de Gaocheng, la ville de Shijiazhuang, la communauté Tiandi Mingcheng, la ville de Nangong, la ville de Xingtheai, la ville de Xingtongy, la communauté hospitalière est adaptée pour répondre à une zone à risques ».

Les autorités communiste chinoises ont toujours gardé le secret sur la véritable situation de l’épidémie. Le monde extérieur peut alors tout à fait penser que la situation réelle de l’épidémie en Chine est bien plus grave que l’annonce officielle.


Traduit par Charlotte Clémence

Version en chinois : 傳瀋陽醫生吹哨:疫情真的非常嚴重