Les fleurs d’udumbara fleurissent une fois tous les 3000 ans

Par Mikel Davis
Le 12/02/2021
Fleurs d’udumbara trouvées sur une statue de Bouddha en Corée du Sud. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Fleurs d’udumbara trouvées sur une statue de Bouddha en Corée
du Sud. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Ces dernières années, les mystérieuses fleurs d’udumbara ont été aperçues dans le monde entier. Cette fleur est très mystique et on dit qu’elle fleurit une fois tous les 3 000 ans. Curieusement, elle pousse sur n’importe quel support et sur des surfaces vraiment surprenantes, comme le verre, le papier, les statues de Bouddha, etc. La floraison de cette plante est un phénomène étonnant qui contient une infinité de secrets et de messages divins.

La fleur d’udumbara est également synonyme de rareté, de sacré et d’unique.

Selon les écritures bouddhistes, l’udumbara est une fleur sacrée. Son nom vient du sanskrit et signifie « fleur auspicieuse du ciel ». L’arrivée surnaturelle de cette fleur, qui représente une plante sans chlorophylle et sans racines, dépasse l’imagination et la compréhension. L’écriture bouddhiste Fahua Wenju parle bien d’« une fleur qui ne fleurit qu’une fois tous les trois mille ans et qui annonce l’avènement du Roi de la Roue d’Or ».

Le huitième volume du Yinyi de Huilin (une collection composite de tous les glossaires de mots et d’expressions scripturaires compilée dans et avant la dynastie Tang) relate également cela : « Quand le Roi de la Roue d’Or apparaît dans ce monde avec ses grands mérites, la fleur apparaît. »

 

La fleur d’udumbara est également synonyme de quelque chose d’extrêmement rare, sacré et spécial. (Image : via secretchina.com)
La fleur d’udumbara est également synonyme de quelque chose d’extrêmement rare, sacré et spécial. (Image : secretchina.com)
 

À l’époque, Bouddha Sakyamuni a parlé à ses disciples du Roi sacré qui fait tourner la roue et de la fleur d’udumbara. Lorsque le Bouddha a emmené ses disciples pratiquer, les disciples lui ont demandé s’ils pouvaient continuer à faire partie de la société et à pratiquer tout en vivant comme des gens ordinaires dans le monde humain. Le Bouddha a répondu : « Vous devez attendre le jour où le Roi sacré qui fait tourner la Roue apparaîtra dans le monde… À ce moment-là, vous ne devez pas manquer cette opportunité unique. »

Après que les disciples eurent écouté les paroles du Bouddha, la disciple Lianhuase demanda respectueusement au Bouddha « Maître, dans le futur, quand le roi sacré qui fait tourner la Roue apparaîtra dans le monde, comment les gens de ce monde pourront-ils le savoir ? » Le Bouddha répondit : « À ce moment-là, une sorte de fleur appelée udumbara fleurira partout et rappellera aux gens la venue du Roi Sacré qui fait tourner la Roue dans le monde pour répandre ses enseignements et sauver les êtres. »

« Cette fleur ne vient pas du monde. »

Le Bouddha a expliqué plus en détail : « Cette fleur est céleste, elle ne vient pas du monde humain. C’est une manifestation des mérites du Roi Sacré qui fait tourner la Roue. Ce type de manifestation symbolise l’expérience rare de rencontrer un Bouddha ou d’entendre l’enseignement d’un Bouddha ». Le Bouddha a conseillé à ses disciples d’accumuler des mérites et a dit qu’il les protégerait jusqu’au jour où ils rencontreraient le Roi Sacré qui fait tourner la Roue.

Les disciples du Bouddha et tous les êtres attendent ce jour avec impatience !

En 1997, les médias sud-coréens ont rapporté pour la première fois que des fleurs d’udumbara sont apparues au temple Cheonggye-sa. Le phénomène rare de ces fleurs cristallines a attiré la venue d’innombrables personnes. Plus tard, les médias sud-coréens ont rapporté d’autres apparitions de cette fleur mystique dans de nombreux endroits, y compris dans des temples bouddhistes en Corée du Sud.

Peu de temps après, la nouvelle de multiples apparitions de fleurs d’udumbara a commencé à se répandre dans toute la Chine, comme l’ont rapporté les médias.

La floraison de ces merveilleuses fleurs a également été observée à Taïwan, à Hong Kong, en Malaisie, à Singapour, en Australie, aux États-Unis et dans d’autres parties du monde.

 

Fleurs d’udumbara trouvées sur le verre d’une fenêtre. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Fleurs d’udumbara trouvées sur le verre d’une fenêtre. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les fleurs d’udumbara sont belles, élégantes et raffinées. La fleur est en forme de cloche, sa tige est aussi fine que de la soie dorée et elle a un parfum léger et unique. Les fleurs sont de couleur blanche comme neige et leur présence remplit l’environnement d’une aura particulière, donnant à celui qui l’a voit une sensation de calme et de fraîcheur.

La caractéristique la plus particulière est que les fleurs d’udumbara peuvent pousser n’importe où – sur du verre, des tuyaux en acier, des bureaux, du papier, des statues de Bouddha – sans aucune terre. La période de floraison dure des semaines, des mois, voire des années. Elles apparaissent généralement dans les temples bouddhistes et dans les résidences des pratiquants bouddhistes.

Le moment extraordinaire est arrivé

 

Récemment, les fleurs d’udumbara ont fleuri partout dans le monde et cela signifie que le moment extraordinaire tant attendu est arrivé. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Récemment, les fleurs d’udumbara ont fleuri partout dans le monde et cela signifie que le moment extraordinaire tant attendu est arrivé. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Récemment, les fleurs d’udumbara ont fleuri partout dans le monde et cela signifie que ce moment particulier tant attendu est arrivé. En cette période où la moralité de l’humanité est tombée au plus bas, où les fléaux sévissent et où les signes indiquent que tout a atteint la limite ultime, ce n’est qu’en mettant l’accent sur la vertu et en faisant le bien, en respectant le ciel et les divinités, que nous pouvons être bénis, éviter les catastrophes, nous sauver et entrer dans l’avenir.


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Mystical Udumbara Flowers Bloom Once Every 3,000 Years

Traduit du chinois par Chua BC