La légende du temple de Xiangguo

Par Vision Times
Le 31/08/2018
Une statue de Maitreya assis, creusée dans la pierre, connue aussi sous le nom du Bouddha géant de Leshan, en Chine. (Image : Ariel Steiner via flickr CC BY-SA 2.5)
Une statue de Maitreya assis, creusée dans la pierre, connue aussi sous le nom du Bouddha géant de Leshan, en Chine. (Image : Ariel Steiner / flickr / CC BY-SA 2.5)
 

Huiyun était un moine d’un monastère de Luoyang sous la dynastie Tang. Dans la première année de l’ère Linde du règne de l’empereur Tang Gaozong (664-665), Huiyun, alors âgé de 10 ans, a décidé de devenir moine. Son père était très ouvert d’esprit et savait que cultiver le bouddhisme pouvait apporter des bénédictions pour toute la famille. Pour réaliser les souhaits de Huiyun, il l’envoya au monastère.

En grandissant, Huiyun a voyagé dans de nombreux endroits avec un bol de mendiant à la main. En dehors de demander l’aumône, mendier avait pour but d’ouvrir le cœur et sensibiliser l’esprit des gens en les éveillant aux relations de cause à effet de leurs actes.

Dans la première année de Chang’an (701 ap. J.-C.), Huiyun était à Guan Liang, qui est devenue aujourd’hui la région de Kaifeng. Il passa la nuit à Fantai et vit un étrange spectacle se dirigeant vers le ciel sur la rive nord de la rivière Bian.

Vœu de construire une statue de Maitreya

Huiyun a marché jusqu’à la rive de la rivière Bian pour regarder de plus près : c’était une vue magnifique de Tiangong reflétée dans l’étang, à l’image du monde de Maitreya. Cela a enchanté Huiyun, qui a promis de construire un monastère au même endroit, ainsi qu’une statue de Maitreya de 18 pieds (5,5 mètres environ) de haut.

 

L'image de l'empereur Gaozong de la dynastie Tang, provenant d'un album de portraits réalisés au XVIIIème siècle, illustrant 86 empereurs de Chine. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
L’image de l’empereur Gaozong de la dynastie Tang, provenant
d’un album de portraits réalisés au XVIIIème siècle, illustrant 86
empereurs de Chine. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)

Pendant le règne de Jinglong, Huiyun a achevé la construction de la statue de Maitreya avec l’aide de donations. L’achèvement de la construction a coïncidé cette année-là au sixième mois lunaire avec l'arrivée au trône de Tang Ruizong.

Dans la première année de l’ère Yuanhe (806-820 ap. J.-C.), Wang Zhiyin, un fonctionnaire de la justice, voyageait pour répandre le décret de l’Empereur selon lequel tous les monastères construits sans autorisation officielle devraient être démolis, et toutes les statues de bronze devaient être placées dans les monastères voisins.

Huiyun a prié devant la statue de Maitreya et les larmes aux yeux, dit tristement : « Si j’ai une affinité avec ce temple, montrez un signe pour réveiller le peuple. » Tout à coup, la statue de Maitreya s’est mise à briller d’or et illuminer les environs. Les gens de la ville étaient stupéfaits. Quand la rumeur a circulé, les gens sont venus brûler de l’encens et adorer Maitreya.

 

Le temple Xiangguo de Kaifeng a été construit en 555 avant de changer de nom pour Daxiangguo en 712. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
Le temple Xiangguo de Kaifeng a été construit en 555 avant de changer de nom pour Daxiangguo en 712. (Image : wikimedia / CC0 1.0)

Ceux qui avaient insulté le Bouddha souffraient de leurs méfaits. Ils en sont devenus aveugles et la langue gonflée. Ce n’est qu’après s’être sincèrement repentis devant la statue de Maitreya qu’ils ont pu voir et parler de nouveau. Dès lors, ils ont fréquenté quotidiennement le monastère pour participer au nettoyage et au balayage.

En regardant les phénomènes de bon augure, Wang Zhiyin a été très touché. Il rendit compte au palais de ce qui s’était passé et supplia l’empereur Tang Ruizong de préserver le temple Jianguo. Tang Ruizong, un croyant dans le bouddhisme, a décrété que le temple Jianguo devait être préservé et a changé le nom en temple Xiangguo. Quand Tang Ruizong monta sur le trône, ce fut le jour où la statue de Maitreya fut achevée.

Après que Tang Ruizong ait abdiqué, il a personnellement écrit un poème pour le temple Xiangguo. Pendant la dynastie des Song, le nom du temple de Xiangguo a été préservé et il a été agrandi pour devenir un monastère royal de la dynastie des Song du Nord. 

 

Traduit par Chandi Leyishan