L’eau, un élément vital aux propriétés surprenantes

Par Marlène Deloumeaux
Le 28/01/2020
Omniprésente sur terre, l’eau  occupe 70% de la surface terrestre. Les deux tiers de notre corps sont constitués d’eau.
Omniprésente sur terre, l’eau occupe 70% de la surface terrestre. Les deux tiers de notre corps sont constitués d’eau. (Image : pixabay)

 

Omniprésente sur terre, l’eau occupe 70% de la surface terrestre. Les deux tiers de notre corps sont constitués d’eau. C’est dire combien cet élément est indispensable à l’être humain, au même titre que l’air et la lumière.

Boire ce précieux liquide reste un geste vital. Il est impossible en effet de survivre sans eau.

Depuis des temps immémoriaux, l’homme a toujours vénéré l’eau, élément essentiel au maintien de la vie.

L’eau, source de vie

Dans la tradition chinoise l’eau fait partie des «Cinq Eléments» ou «Cinq mouvements», régis par les deux forces opposées du Yin et du Yang. Les Cinq Eléments - métal, bois, eau, feu, terre - représentent les caractéristiques fondamentales de la Nature. Chaque élément ou mouvement existe en fonction des interconnexions avec les quatre autres. Ces connexions correspondent aussi à des cycles. Selon le cycle d’engendrement, «Le feu engendre la terre. La terre engendre le métal. Le métal engendre l’eau. L’eau engendre le bois. Le bois engendre le feu».

Selon le cycle de domination : «Le feu domine le métal. Le métal domine le bois. Le bois domine la terre. La terre domine l’eau. L’eau domine le feu». Le rôle de l’eau est prépondérant.

Chez les Egyptiens, l’eau a une importance majeure, comme en témoigne un article dumagazine H20, consacré aux divinités égyptiennes de l’eau : «Les anciens Egyptiens concevaient le monde comme un disque entouré d’un océan (le Grand Circuit), le Noun, d’où sort le Nil…Au commencement donc est Noun, l’océan primordial, d’où surgit par autocréation spontanée le Soleil Atoum»«Tout le panthéon égyptien, comme ses deux principales divinités, Isis et Osiris, est relié à l’eau… Osiris confère à l’eau du Nil sa force fécondante, qui meurt lors de l’inondation pour renaître au printemps, après un séjour sous terre, comme le grain semé», peut-on lire dans l’article. 

Une tradition occidentale, d’origine germanique a retenu le mythe de la Fontaine de Jouvence qui assimile l’eau à la fécondité, la régénérescence, l’immortalité.

Selon la définition de Wikipedia, «La fontaine de Jouvence est une source censée restaurer la jeunesse de quiconque boit ou se baigne dans ses eaux… La légende de la fontaine de Jouvence a probablement des origines anciennes, liées à la fascination de l’homme pour l’eau et à son importance pour sa survie».

Ces diverses traditions ayant trait à l’eau reposent sur des données naturelles.

Par ailleurs, la théorie des Cinq Eléments considère que l’eau symbolise à la fois l’humilité, la flexibilité et l’émotivité. Comment attribuer à un élément des qualités inhérentes à la nature humaine ?

La structure de l’eau selon les recherches du Dr Emoto

 
L’eau provenant d’une source produisait des cristaux parfaits et harmonieux.
L’eau provenant d’une source produisait des cristaux parfaits et harmonieux. (Image : pixabay)
 

Masaru Emoto, auteur japonais (1943-2014), titulaire d’un doctorat en médecine alternative a mené des recherches pendant 20 ans sur l’eau. Il voulait définir avec précision la structure de cet élément vital afin d’en déceler les propriétés. Le fait que l’eau occupe 70 % de la surface terrestre et que le corps humain soit constitué d’eau à 70%, le fascinait.

En observant des cristaux de neige, il s’est souvenu que chaque cristal de neige était différent. Il a eu un jour l’idée de congeler des gouttes d’eau à -20°, de les conserver dans des boîtes, puis d’observer au microscope les photos des cristaux ainsi obtenus. Au fil des recherches longues et ardues, Il s’est rendu compte que les cristaux variaient en fonction de la qualité de l’eau. Par exemple l’eau provenant d’une source produisait des cristaux parfaits et harmonieux alors que les cristaux issus de l’eau du robinet étaient beaucoup moins réguliers. En ce qui concerne les cristaux provenant des eaux usées, leurs formes étaient soit mal définies soit irrégulières. 

L’un des membres de son équipe a suggéré l’idée de diffuser de la musique pendant l’expérience. L’eau exposée à la musique classique produisait des cristaux d’une beauté surprenante. À l’inverse, l’eau en contact avec une musique de type hard rock, produisait des cristaux disgracieux.

Le Dr Emoto a poussé encore plus loin ses recherches : par exemple lorsqu’il écrivait des mots tels que «merci» ou «amour», l’eau laissait apparaître des cristaux magnifiques, alors que pour les mots «haine» l’eau se cristallisait de façon grossière.

Alain Minroy, conférencier, promoteur de l’«alimentation vivante» dans ses écrits du 21 mars 2018 intitulés «Découvertes sur l’eau de Masaru Emoto» présente une autre expérience du Dr Emoto en ces termes : «Ce qu’il a également découvert au cours de ses recherches, c’est que nos pensées influencent l’eau au point qu’une eau polluée dont la photographie montre un cristal déstructuré et chaotique peut devenir un magnifique cristal lors qu’il est confronté à des pensées positives. Il le démontre scientifiquement durant son expérience où une eau polluée s’est transformée en cristal harmonieux après avoir été exposée aux prières d’un moine bouddhiste. Ces expériences sont reproductibles et donc constituent une preuve scientifique».

Fort de ces diverses expériences, Masaru Emoto a publié de nombreux ouvrages aux noms évocateurs : «L’eau, mémoire de nos émotions», le «Message de l’eau et de l’univers»«Le Pouvoir Guérisseur de l’eau». Il y expose des idées qui ont fait sensation. Il estime que l’eau a une mémoire. Miroir de notre vie intérieure, l’eau serait capable de capter nos émotions et nos pensées. Nous retrouvons là les trois attributs de l’eau définis par la théorie des Cinq Eléments : humilité, flexibilité, émotivité.

En outre, le Dr Emoto estime que nos pensées  gagneraient à être positives et bienveillantes. Chaque pensée ou intention détermine notre devenir. «Ce que vous savez possible du fond du cœur est réellement possible. Nous le rendons possible par notre volonté. Ce que nous concevons dans notre esprit devient notre monde. Ce n’est qu’une des innombrables choses que l’eau m’a enseigné», a-t-il affirmé.

Controverses

 

L’eau aurait donc une mémoire, elle serait capable de capter nos pensées, nos émotions ?
L’eau aurait une mémoire, elle serait capable de capter nos pensées et nos émotions ? (Image : pixabay)

 

Toutefois, Dr Emoto lui-même reconnaissait les limites de ses recherches. Il se définissait lui-même davantage comme un «penseur original» qu’un scientifique.

En introduction de son livre Le Pouvoir Guérisseur de leau 2, il a écrit : «Certes, la méthode de la photographie des cristaux d’eau n’obéit pas encore à des critères scientifiques exigeants, mais les images suscitent partout un vif intérêt et sont immédiatement comprises sur le plan non scientifique».

Ses recherches ont été vivement critiquées, même ridiculisées par un certain nombre de spécialistes qui ont jugé ses expériences dépourvues de rigueur scientifique. D’ailleurs, elles n’ont jamais été publiées dans des revues scientifiques. Son titre de docteur n’est pas officiel.

Avant lui, un médecin immunologiste, le Dr Benveniste avait entrepris dès 1988 des recherches tendant à prouver que l’eau était capable de garder en mémoire le souvenir de molécules dissoutes qu’elle avait contenues. Mais, rejeté par la communauté scientifique, il a abandonné ses recherches. Un autre médecin de renom le professeur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine en 2008, intrigué lui aussi par la question de l’eau a repris le  flambeau. Il voulait découvrir ces «étranges propriétés de l’eau».

Dans une vidéo FR5 de juillet 2014 intitulé «On a retrouvé la mémoire de l’eau, Luc Montagnier», ce dernier s’étant associé à une équipe de chercheurs italiens, explique l’expérience qu’il a menée : «Après avoir exposé un tube d’eau pure à ces ondes numérisées, l’équipe transalpine utilise la PCR, une technique révolutionnaire qui permet de répliquer une séquence d’ADN. Contre toute attente, une molécule identique à 98 % à l’originale parisienne a bien été reconstituée dans la solution aqueuse. L’eau aurait donc bien une mémoire ! Et les ondes électromagnétiques auraient les mêmes propriétés que la matière qui les a émises. Comment cela est-il possible ?»

Le Pr Luc Montagnier était stupéfait de sa découverte mais malgré sa notoriété, il est devenu la risée de ses pairs.

L’eau aurait une mémoire, elle serait capable de capter nos pensées, nos émotions 

Vérité ou fantaisie ?

Il appartiendra à chacun, en fonction de ses convictions, de répondre à la question.

Pour conclure, nous retiendrons toutefois cette observation de Masaru Emoto : «Un être humain débute sa vie au stade de fœtus qui se compose à 99% d’eau. À sa naissance, il se constitue de 90% d’eau. À l’âge adulte, son corps contient 70%. Lorsqu’il devient très vieux, il se densifie et sa teneur en eau est réduite à 50%. Ce qui signifie que notre corps constitue un extraordinaire réceptacle d’émotions».