Un magnifique musée d’art à Taïwan

Par Billy Shyu
Le 06/07/2020
Le musée d’art Yang San Lang (楊三郎美術館) à Taïwan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Le musée d’art Yang San Lang (楊三郎美術館) à Taïwan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Le musée d’art Yang San Lang (楊三郎美術館) est niché dans une ruelle d’une zone résidentielle du quartier Younghe de New Taipei, au nord de Taiwan. Considéré comme l’un des meilleurs musées privé et familial de Taïwan, le musée est dédié à l’artiste taïwanais de renom Yang San Lang (1907-1995).

 

Le musée d’art Yang San Lang est situé dans un agéable jardin dans lequel un petit étang a été construit en forme d’île de Taïwan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Le musée d’art Yang San Lang est situé dans un agéable jardin dans lequel un petit étang a été construit en forme d’île de Taïwan. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Le musée, situé derrière un mur orné de sculptures en relief représentant la vie de Yang San Lang, comporte six étages. Il est relié à une maison de style japonais où l’artiste a vu le jour et où se trouvait son atelier. D’une superficie de 929 mètres carrés, le musée compte cinq galeries occupant les cinq premiers étages du bâtiment, ainsi que deux jardins accueillants à la végétation dense constituée d’arbres et d’arbustes à feuilles persistantes.

Ci-dessous une vidéo du Musée d’art Yang San Lang.


 

L’une des caractéristiques frappantes du jardin du musée est un petit étang à l’éffigie de Taïwan, situé près de l’entrée. Il a été construit par le père de Yang San Lang, Yang Chung-chuo (楊仲佐), en 1895, en gage de son amour pour Taïwan. Tout autour de l’étang, quelques pierres aux formes singulières et de beaux massifs de fleurs lui confèrent une touche romantique.

 

 L’une des cinq galeries du Yang San Lang Art Museum. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
L’une des cinq galeries du Yang San Lang Art Museum. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Dans le passé, la résidence portait le nom de Villa Wangxi (網溪別墅), et était l’une des Huit vues de Zhonghe (中和八景). Du temps de Yang Chung-chuo, la Villa Wangxi servait également de lieu de rassemblements à de nombreux aristocrates et érudits locaux. Le gouvernement de la ville de New Taipei l’a classé « site historique ».

 

La Montagne de Jade peinte par Yang San Lang en 1991. (Image : avec l’aimable autorisation du Yang San Lang Art Museum)
La Montagne de Jade peinte par Yang San Lang en 1991. (Image : avec l’aimable autorisation du Yang San Lang Art Museum)
 

Yang San Lang est un artiste taïwanais célèbre du XXe siècle. À l’âge de 16 ans, bien que n’ayant le consentement de ses parents, il s’est rendu au Japon pour apprendre la peinture. Il a d’abord étudié à l’école des arts et de l’artisanat de Kyoto, puis il a été muté à la division des arts occidentaux de l’Institut de Kansai, où il s’est spécialisé dans la peinture à l’huile. En 1932, il s’est rendu en France pour poursuivre ses études. Il a voyagé à travers l’Europe, en se consacrant à la peinture de « plein air » pour acquérir les techniques des grands maîtres.

 

Le printemps au jardin, créé par Yang San Lang en 1977. (Image : avec l’aimable autorisation du Yang San Lang Art Museum)
Le printemps au jardin, créé par Yang San Lang en 1977. (Image : avec l’aimable autorisation du Yang San Lang Art Museum)
 

À partir de 1927, Yang San Lang a aussi commencé à s’impliquer dans la promotion d’associations artistiques et d’expositions de peinture, pour faire connaître l’art occidental à Taïwan. Parmi les associations artistiques qu’il a cofondées, la célèbre Taiyang Fine Art Association (台陽美術協會) a joué un rôle important dans l’éducation artistique et le développement de l’art à Taïwan. Yang San Lang est considéré comme un pionnier dans l’introduction de la culture artistique européenne et occidentale à Taïwan.

 

Portrait du célèbre peintre taïwanais Yang San Lang. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Portrait du célèbre peintre taïwanais Yang San Lang. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

Yang San Lang a créé plus de 5 000 chefs-d’œuvre tout au long de sa vie, incluant les peintures de paysages en plein air qu’il a réalisées à Taïwan, au Japon, en Chine, aux États-Unis et en Europe. Une centaine d’entre elles sont exposées dans chacune des cinq galeries du musée. L’artiste collectait aussi des antiquités japonaises et taïwanaises, qui sont exposées dans sa maison de style japonais.

 

La maison de style japonais où l’artiste est né et où était son atelier. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
La maison de style japonais où l’artiste est né et où était son atelier. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

En plus des deux salles vitrées à la décoration raffinée, les deux beaux jardins qui entourent le site historique offrent un espace extérieur de restauration original, avec quelques tables sous des arbres feuillus, et de belles fleurs. Il est possible de déguster un repas léger, un café, des en-cas et des boissons maison.

 

Les locaux du musée étaient l’une des « Huit vues de Zhonghe » dans le passé. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Les locaux du musée étaient l’une des « Huit vues de Zhonghe » dans le passé. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 

La visite du musée d’art de Yang San Lang vaut le détour. C’est un endroit idéal pour apprécier les superbes créations de l’artiste, mais c’est aussi un havre de beauté et de paix loin de l’agitation de la vie urbaine.

 

Les visiteurs peuvent profiter de la magnifique vue sur le parc tout en prenant une tasse de café ou en dégustant un délicieux repas au café du musée. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
Les visiteurs peuvent profiter de la magnifique vue sur le parc tout en prenant une tasse de café ou en dégustant un délicieux repas au café du musée. (Image : Billy Shyu / Vision Times)
 


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : A Magnificent Art Museum in Taiwan