Thérapie par le rire

Par Vision Times
Le 08/09/2020
Le dicton selon lequel le rire est le meilleur remède peut nous sembler exagéré, mais en fait le rire est bien un antidote naturel. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Le dicton selon lequel le rire est le meilleur remède peut nous sembler exagéré, mais en fait le rire est bien un antidote naturel. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Il existe un dicton : « Riez une fois et vos soucis disparaissent. Riez deux fois et votre colère disparaît. Riez trois fois et vos regrets sont atténués. Riez quatre fois et vivez une vie saine. Riez cinq fois et vous vous sentirez toujours jeune. Riez six fois et vous vous libèrerez. Riez souvent et vivez une longue vie ». Dire que le rire est le meilleur remède peut sembler exagéré, mais en fait le rire est bien un antidote naturel aux maladies et aux émotions négatives. Il peut soulager la douleur, combattre la dépression et soulager les maladies sans effets secondaires. Des études ont montré que le rire peut améliorer l’état mental et physique.

La douleur a cessé

Un pasteur, hospitalisé en raison de blessures, souffrait beaucoup et prenait souvent des médicaments contre la douleur. Chaque fois que la douleur devenait insupportable, il appuyait sur la sonnette d’appel, et l’infirmière lui faisait immédiatement une injection. Cela était devenu une routine quotidienne.

Un jour, il a appuyé sur la sonnette d’appel et, comme d’habitude s’est tourné sur le côté, dos à la porte, et a exposé le bas de son corps, attendant que l’infirmière lui fasse l’injection. Il a entendu la porte s’ouvrir mais personne n’a bougé. Pointant du doigt le bas de son corps, il a demandé : « Pourquoi ne me faites-vous pas l’injection ? »

 

Des études ont montré que le rire peut changer de façon positive l’état mental et physique. (Image : superdirk / Pixabay)
Des études ont montré que le rire peut changer de façon positive l’état mental et physique. (Image : superdirk / Pixabay)
 

Après un moment de silence, il a levé les yeux et s’est rendu compte que la personne qui se tenait debout près de son lit, était une sœur de son église ! Après avoir échangé quelques mots, la dame est partie. En repensant à cet instant pour le moins embarrassant, le pasteur a été pris d’un fou rire. Quand l’infirmière est entrée, il pleurait de rire. Il voulait expliquer les choses à l’infirmière, mais il ne pouvait pas s’arrêter de rire. Lorsqu’il a enfin pu se concentrer, il a remarqué que la douleur avait disparu !

Combattre la maladie par le rire

Norman Cousins, l’auteur de Anatomy of an Illness, souffrait de spondylarthrite ankylosante (SA), une maladie inflammatoire chronique qui affecte principalement la colonne vertébrale. Le médecin a déclaré que la maladie ne pouvait pas être traitée et qu’il ne lui restait que quelques mois à vivre. La maladie lui causait d’atroces douleurs et il était presque complètement paralysé.

 

Norman Cousins, l’auteur de Anatomy of an Illness, souffrait de spondylarthrite ankylosante (SA), une maladie inflammatoire chronique qui affecte principalement la colonne vertébrale. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Norman Cousins, l’auteur de Anatomy of an Illness, souffrait de
spondylarthrite ankylosante (SA), une maladie inflammatoire chronique
qui affecte principalement la colonne vertébrale. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

Norman Cousins a quitté l’hôpital et a déménagé dans une chambre d’hôtel. Il a commencé à prendre de fortes doses de vitamine C’et s’est fait projeter des films comiques. Après avoir passé 10 minutes à rire, il a pu dormir paisiblement et sans douleur pendant 2 heures. Son état s’est amélioré régulièrement. Il a fini par acquérir une mobilité suffisante pour pouvoir travailler. Il a vécu plus de 20 ans encore.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Laughter Heals

Traduit du chinois par Elaine