Le secret de longévité des habitants d’Okinawa

Par Vision Times
Le 08/07/2020
Okinawa est reconnue comme l’une des zones bleues dans le monde. (Image : Makoto Seimori / Pixabay)
Okinawa est reconnue comme l’une des zones bleues dans le monde. (Image : Makoto Seimori / Pixabay)
 

Connus pour leur longévité exceptionnelle par rapport au reste du monde, les habitants d’Okinawa pourraient avoir découvert le Graal d’une vie saine. Vous êtes-vous demandé ce qu’ils consomment au déjeuner et au dîner ?

« Mange tes légumes », disaient nos mères. Certaines personnes boudent les légumes depuis leur enfance, affichant une expression d’écoeurement après y avoir goûté. Les légumes sont une composante majeure de l’alimentation des habitants d’Okinawa, une part importante de leur vie. Même à un âge avancé, ils affichent une apparence jeune. C’est ce qui a incité les gens du monde entier à adopter le regime « okinawien ».

Le régime alimentaire d’Okinawa et ses avantages

Okinawa est l’une des plus grandes îles du Japon. Elle est de plus considérée comme l’une des 5 « zones bleues », c’est-à-dire l’une des 5 régions du monde où la population a une espérance de vie élevée et un faible risque de maladies comme l’insuffisance cardiaque, le diabète et l’obésité.

Leur espérance de vie serait liée à leur environnement, leurs gènes, leur mode de vie et, bien sûr, leur alimentation. La plupart des gens pensent que le régime alimentaire d’Okinawa consiste à planifier une liste de ce qu’il faut manger du petit déjeuner au dîner, mais c’est plus que cela. Il s’agit, à la base, d’un mode d’alimentation - transmis de génération en génération.

Le régime alimentaire des Okinawiens est riche en glucides et pauvre en calories et en graisses. Il est riche en légumes : citrouilles, melon amer, poivron, algues, patates douces et haricots, pour n’en citer que quelques-uns. « La prédominance des légumes jaunes rend ce régime riche en caroténoïdes qui peuvent réduire l’inflammation et améliorer le fonctionnement du système immunitaire », explique la diététicienne bariatrique Melissa Rifkin R.D.

 

Temple rituel / sanctuaire de Naninoue Okinawa. (Image : Jeniffer, Wai Ting Tan / Pixabay)
Temple rituel / sanctuaire de Naninoue Okinawa. (Image : Jeniffer, Wai Ting Tan / Pixabay)
 

Le riz fait aussi partie du régime d’Okinawa, mais en quantité limitée. La plupart des calories proviennent des patates douces, violettes et oranges. Le tofu et les champignons complètent le repas.

Les Okinawiens incluent dans leur repas du poisson, de la viande, des produits laitiers et des œufs, mais ils constituent une petite partie du menu. Pour eux, « la viande est un condiment plutôt que le plat principal », explique Tomeka Flowers, coach de bien-être.

La nourriture est également perçue comme un médicament. Le régime alimentaire d’Okinawa présente des aspects de la médecine traditionnelle chinoise. Ainsi, des herbes et des épices très bénéfiques pour la santé comme le curcuma et l’armoise sont incluses.

En ce qui concerne les habitudes alimentaires, Les habitants d’Okinawa pratiquent l’alimentation consciente. Ils le font en mangeant jusqu’à ce qu’ils soient rassasiés - mais pas nécessairement jusqu’à avoir le ventre plein. C’est ce que les habitants appellent le « harahachi bu » (littéralement : la règle du ventre rempli à 80 %).

D’un point de vue nutritionnel, le régime traditionnel d’Okinawa contenait dans le passé 85 % de glucides, 9 % de protéines et 6 % de lipides. Avec la modernisation de la production alimentaire, le régime a changé. Aujourd’hui, il est composé de 58 % de glucides, 15 % de protéines et 28 % de lipides. Non seulement ce régime alimentaire est anti-inflammatoire, mais il est aussi un puissant antioxydant.

Ce régime alimentaire est si sain que lorsque vous comparez certaines statistiques à celles des États-Unis, vous serez surpris par les écarts importants. Le nombre de personnes qui décèdent de maladies cardiaques sur l’île est 6 à 12 fois moins élevé qu’aux Etats-Unis, les risques de cancer de la prostate sont 7 fois moins élevés, la mortalité due au cancer du colon est 2 à 3 fois moins élevée et le risque de décès par cancer du sein est 5,5 fois moins élevé chez les Okinawiens que chez les Américains.

 

Les Okinawaiens aiment les patates douces. (Image : Beverly Buckley / Pixabay) 
Les Okinawaiens aiment les patates douces. (Image : Beverly Buckley / Pixabay
 

Exemples de menus à Okinawa

Maintenant, passons à la composition des repas. voici quelques exemples que vous pouvez essayer du petit déjeuner au dîner.

Le petit-déjeuner est composé de riz brun et de natto (soja fermenté). Le congee (gruau de riz) est également présent et est souvent servi avec des produits à base de soja et des légumes. Et bien sûr, il y a la soupe au miso. Des légumes sautés tels que le melon amer, le bambou et le chou, servis avec une petite quantité de poisson, de porc, de tofu ou d’œufs, composent le dîner et le déjeuner. Des garnitures comme l’armoise, des légumes sautés comme des patates douces et des algues marinées accompagnent le plat de légumes. Une petite assiette de fruits est réservée pour le dessert. Parfois, lors d’occasions spéciales, une eau-de-vie à base de grains de millet est servie pour une soirée amusante et relaxante.

Outre le régime alimentaire, les habitants d’Okinawa entretiennent des liens étroits avec les autres, avec un sentiment d’appartenance très développé. Tout cela s’accompagne d’activités physiques, dans les jardins ou ailleurs.

Telle est la recette pour une longue vie : une alimentation équilibrée, le contact avec la famille et les amis, un mode de vie actif et un sentiment de joie de vivre. Alors, qu’attendons-nous ?


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : The Okinawan Secret to Longevity