Les bonnes manières commencent à table

Texte français: Lornworld
Le 01/08/2019

Les manières sont la pierre angulaire de toutes les cultures. Et bien que la plupart des mœurs soient en harmonie avec la culture et puissent être différents les uns des autres, ils ont tous en commun le respect et la dignité du patrimoine de la tradition et de la culture. Aujourd’hui, beaucoup de gens croient que les mœurs sont quelque chose d’archaïque et qu’elles ne s’intègrent pas vraiment dans la société actuelle, dynamique et souvent superficielle du numérique. Mais est-ce vraiment le cas, ou les mœurs sont-elles vraiment quelque chose d'intemporel et dont nous avons de plus en plus besoin?
 

Que veulent dire les mœurs ?

Pour comprendre comment – et si les manières sont toujours une chose importante – nous devons d'abord comprendre ce que le mot manière signifie. Le terme «manière» est dérivé du mot «façon», qui décrit un certain comportement. Dans le même ordre d'idées, nous pourrions également utiliser d'autres synonymes pour décrire la même chose que le mot manière signifie réellement.

  • Le comportement

  • L’éducation

  • L’éducation, les mœurs et valeurs familiales

  • La morale

  • La décence

Maintenant, après avoir analysé le mot manière et l'avoir mis dans son contexte en l'associant à des synonymes auxquels tout le monde peut s'identifier, nous pouvons passer à la question de savoir si les manières sont toujours pertinentes aujourd'hui. Pour cela, nous devons simplement nous demander: «Quelle est l'importance du comportement, de l'éducation, de la transmission des valeurs éducatives des parents, de la moralité et de la décence?»

 
Bien que la plupart des mœurs s'alignent sur la culture, ils ont tous en commun le respect et la dignité du patrimoine de la tradition et de la culture. (Image: White77 / Pixabay)
Bien que la plupart des mœurs s'alignent sur la culture, ils ont tous en commun le respect et la dignité du patrimoine de la tradition et de la culture. (Image: White77 / Pixabay)
 

Il vous suffit de prendre la connotation inverse ou négative de chaque mot et de visualiser une situation où quelqu'un agirait envers vous d'une manière qui convienne au sens du mot opposé. Par exemple, comment vous sentiriez-vous si quelqu'un manquait de morale et vous faisait des choses qui vous insulteraient ou blesseraient votre fierté et votre dignité d'une autre manière? Parlant de dignité, c’est principalement le comportement d’une personne qui porte atteinte à la dignité d’une autre personne. On pourrait donc dire qu’un manque de mœurs est susceptible de causer des injustices et de porter atteinte à la dignité d’une autre personne, qui est même le fondement de tous les droits de l’homme. Ainsi, alors que certains disent que les mœurs sont dépassées, d’autres peuvent affirmer que tant qu’il existe des droits de l’homme et le droit de préserver sa dignité ou le souhait que les autres respectent sa façon d’être, on peut parler de la nécessité de mœurs.

Bien que notre mode de vie moderne soit devenu plus complexe que par le passé, et que beaucoup de principes éthiques soient plus contraignants, chaque fois que deux personnes s'engagent, il faut faire preuve de respect et se comporter d'une manière qui ne porte atteinte ni à leur intégrité ni à leurs sentiments ou à leur dignité.

Bien que notre mode de vie moderne soit devenu plus complexe que par le passé et que beaucoup de principes éthiques soient plus contraignants, néanmoins, chaque fois que deux personnes s'engagent, il est nécessaire de respecter et de se comporter de manière à ne pas se comporter d’une manière qui ferait atteinte à l'intégrité, aux sentiments et à la dignité de l'autre personne. Ainsi, partout où nous allons, nous devons respecter les mœurs, que nous le fassions en connaissance de cause ou non. Les manières semblent être une partie intemporelle de la culture humaine et du comportement respectueux. Mais comment et où apprend-on les bonnes manières? Voici comment les mœurs sont perçues et enseignées en Chine.
 

Les bonnes manières commencent à la table

Les manières semblent être une partie intemporelle de la culture humaine et du comportement respectueux. (Image: Skeeze / Pixabay)
Les manières semblent être une partie intemporelle de la culture humaine et du comportement respectueux. (Image: Skeeze / Pixabay)

La Chine est un pays qui valorise beaucoup les rituels et les bonnes manières. Il n’est donc pas surprenant que l’origine même des rites concernant les mœurs soit née des comportements alimentaires des ancêtres chinois. Dans le Livre des Rites, un classique du canon confucéen, il est clairement écrit que les bonnes manières sont nées des rites liés aux activités alimentaires. Confucius, détenteur des archives et retransmetteur de la théologie et des valeurs de la dynastie Zhou, propagea ses enseignements non seulement en salle de classe, mais également à table. Selon lui, il existait une relation étroite entre l'art culinaire et un ensemble de comportements standard qu'il encourageait, pratiquait et notait dans les nombreux livres anciens qu'il avait rassemblés.
 

Règles et manières pratiquées jusqu'à aujourd'hui

Dans le chapitre «Règles de Bienséance» du Livre des Rites, une partie extraite enregistre ces règles, qui sont toujours apprises et pratiquées par les gens modernes:

  • Lorsque vous mangez ensemble, ne vous souciez pas seulement de votre propre estomac

  • Vérifiez que vos mains soient propres lorsque vous mangez avec quelqu'un

  • Ne frottez pas une boule de riz avec la main

  • Ne mettez pas trop de riz dans votre bol

  • Ne faites rien couler lorsque vous buvez

  • Ne faites pas de bruit quand vous mangez

  • Ne rongez pas les os

  • Ne remettez pas la nourriture que vous avez mordue

  • Ne jetez pas d’os aux chiens

  • Ne monopolisez pas la nourriture

  • Ne vannez pas votre riz

  • Lorsque vous mangez du mil cuit à la vapeur, utilisez les mains mais pas les baguettes

  • N’engloutissez pas votre soupe

  • N’assaisonner pas votre soupe devant l’hôte

  • Ne vous curez pas les dents en public

Comme vous l'avez peut-être remarqué. Beaucoup de ces mœurs, bien qu’elles soient centenaires, peuvent encore s’appliquer aujourd’hui.