Maître Ho aide Li Zhou à voir à travers sa cécité

Par Vision Times
Le 13/07/2020

Histoire d’une rétribution divine
 

Dieu est sacré. Nous devons maintenir cette croyance fermement et en toutes circonstances. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Dieu est sacré. Nous devons maintenir cette croyance fermement et en toutes circonstances. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Dieu est sacré. Nous devons maintenir cette croyance fermement et en toutes circonstances. Sinon, même lorsque nous agissons inconsciemment, le châtiment divin finira par s’abattre sur nous et peut-être même sur notre famille. L’histoire traditionnelle suivante en est une illustration.

Je m’appelle Li Zhou, je viens de Liaocheng, dans la province du Shandong. Mes deux fils sont nés sans yeux. Peu de temps après, je suis devenu aveugle. J’étais si désemparé que j’ai voyagé dans de nombreux endroits en cherchant désespérément de l’aide, mais personne n’a pu m’en apporter. Un jour, j’ai décidé de me rendre au temple de Shenxiao et de demander l’aide du maître taoïste Ho.

Alors que je racontais le sort de mes deux fils et ma récente cécité, Maître Ho, d’une voix calme, me demanda : « Li Zhou, as-tu déjà fait quelque chose de particulièrement mal ? »

 

Je m’appelle Li Zhou, je viens de Liaocheng, dans la province du Shandong. Mes deux fils sont nés sans yeux. Peu de temps après, je suis devenu aveugle. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Je m’appelle Li Zhou, je viens de Liaocheng, dans la province du Shandong. Mes deux fils sont nés sans yeux. Peu de temps après, je suis devenu aveugle. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 



J’étais stupéfait par sa question et je ne trouvais pas les mots, quand soudain, mon travail de sculpteur m’est venu à l’esprit. J’ai levé les yeux et j’ai dit : « Maître Ho, je gagnais ma vie en sculptant des statues de Bouddha. Pour économiser de l’argent, j’allais souvent dans les temples à la recherche de vieilles statues de Bouddha en mauvais état ; secrètement ,je leur arrachais les yeux et les mettais dans les nouvelles statues que je sculptais. »

Lorsque j’ai fini de parler, Maître Ho m’a regardé longuement puis a dit : « Li Zhou, ce qui t’arrive est un châtiment divin. Tu ne croyais pas que les statues de Bouddha étaient sacrées. Tu as arraché et volé les yeux de nombreuses statues d’êtres divins pour pouvoir en tirer un plus grand profit. Ce que tu as fait était si mauvais que le châtiment divin n’est pas tombé seulement sur toi. »

Mon cœur s’est brisé lorsque j’ai entendu ces mots – et j’ai su qu’ils étaient vrais. J’ai remercié Maître Ho et c’est avec beaucoup de difficultés que j’ai commencé mon voyage de retour. Cependant, chaque fois que mon bâton touchait le sol, mes pas devenaient plus lourds. Un regret de plus en plus profond m’envahissait et mon triste voyage était très lent. Mais au fil des jours, une compréhension plus profonde  naissait en moi : En tant que non-croyant, j’avais cherché en vain de l’aide dans le monde que je connaissais. Désespéré j’étais allé dans un temple, un lieu sacré, et c’est là que l’aide m’était venue. Non seulement, je rentrais chez moi en comprenant ce qui s’était passé pour mes fils et moi – mais aussi, je m’éveillais sur la façon d’être une meilleure personne.

 

Vous avez arraché et volé les yeux de nombreuses statues d’êtres divins afin de faire plus de profits. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Vous avez arraché et volé les yeux de nombreuses statues d’êtres divins afin de faire plus de profits. (Image : pixabay CC0 1.0)
 



Alors que j’approchais de la maison, je décidais de raconter mon histoire aux autres pour qu’ils ne fassent pas la même erreur. J’allais sur les marchés, à l’extérieur des temples et partout où les gens se rassemblaient et je leur demandais de venir écouter comment Li Zhou et ses fils étaient devenus aveugles. Beaucoup sont venus, beaucoup ont écouté. Un jour, quelqu’un a entendu mon histoire et l’a écrite. Ainsi, même au-delà du Shandong des gens pourront la connaître.


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Master Ho Helps Li Zhou See Through His Blindness