Le royaume de la Rivière Noire englouti par une tempête de sable

Par Yun Kai
Le 06/10/2020

Le Roi corrompu refusa de se rectifier et fut puni par le Ciel, faisant subir un terrible destin à son peuple 

 

Détruit en une seule nuit : le mystérieux Royaume de la Rivière Noire dans le désert du Gansu, Chine. (Image : enriquelopezgarre / Pixabay)
Détruit en une seule nuit : le mystérieux Royaume de la Rivière Noire dans le désert du Gansu, Chine. (Image : enriquelopezgarre / Pixabay)
 

En 1938, lors de la construction d’une autoroute au nord-ouest de la ville de Zhangye, dans la province du Gansu, le gouvernement de la République de Chine (ROC) a déterré les vestiges d’une ancienne ville. Cette ville antique abrite un grand nombre d’anciens vestiges. À elles seules, les briques provenant des fouilles couvraient une surface de plus de dix kilomètres. Comme cette ville est située au bord de la Rivière Noire, les habitants locaux pensent qu’il s’agit probablement du « Royaume de la Rivière Noire ». Selon la légende, la ville a été ensevelie par une tempête de sable en une seule nuit, subissant un désastre d’une ampleur catastrophique.

Vestiges du Royaume de la Rivière Noire

Le site archéologique du « Royaume de la Rivière Noire » (黑水国) a été découvert dans les années 1940. On pensait alors qu’il s’agissait d’un site de la dynastie Han (漢代,206 av. J.-C. – 220). D’après les découvertes archéologiques en 2010, le site et les activités humaines sur le site et dans ses environs remonteraient à la période de la Culture de Siba (qui tient son nom du site de Sibatan) à l’âge du Bronze, il y a quatre mille ans, située dans la partie centre-ouest du Corridor du Hexi, province du Gansu, sur la Route de la soie.

La découverte de 2010 a également permis de rassembler des vestiges de déchets ménagers des anciens résidents, notamment des morceaux de poterie, des os d’animaux et des morceaux d’argile brûlée, ce qui indique que le site a été occupé pendant une longue période.

D’après les vestiges mis au jour, les habitants pratiquaient l’agriculture, l’élevage, la métallurgie et le tissage. Les archéologues ont également découvert un grand nombre d’ustensiles de cuisine chinois et quelques étranges dépouilles humaines. Les mesures ont révélé que la longueur de leur tibia était bien plus importante que la moyenne humaine.

Un roi qui réprimait son peuple et menaçait ses pays voisins

Bien que l’origine et la destruction du Royaume de la Rivière Noire ne puissent être trouvées dans les archives officielles, diverses légendes à son sujet circulent au sein de la population. On dit qu’il y a longtemps, une grande inondation a éclaté et a transformé le Corridor du Hexi, au pied des montagnes de Qilian, en un vaste océan. Plus tard, grâce à Yu le Grand, la Rivière Noire a retrouvé son cours normal et la région est devenue une prairie verdoyante. Les gens ont construit un nouveau pays ici et l’on appelé « Le Royaume de la Rivière Noire ».

Arrivés à l’époque de la dynastie Sui (隋朝, 581–618), le dernier roi de ce royaume était un homme très pervers, avide d’argent, lascif et qui persécutait les bonnes personnes. Afin de satisfaire à ses propres désirs, il pillait et exploitait les terres et les biens de ses pays voisins, laissant les habitants des environs sans aucun moyen de survie.

À cette période, le Royaume de la Rivière Noire était devenu une menace pour la dynastie Sui. Shilong Han, le général des Sui, se rendit au Royaume de la Rivière Noire pour dissuader le roi. Il proposa au roi de se rectifier et de revenir sur le droit chemin. Mais le roi n’était pas décidé à changer. Au contraire, il décida d’attaquer les troupes de la dynastie Sui. Comme il savait très bien que les troupes de la dynastie Sui étaient plus forte que les siennes, il trouva une solution : il quitta la ville de la Rivière Noire avec ses troupes qui lui étaient fidèles et se cacha aux abords de la ville, décidé à attaquer la troupe de la dynastie Sui quand l’occasion se présenterait.

Le général Han Shilong conduisit ses troupes au Royaume de la Rivière Noire, où elles furent chaleureusement accueillies par les habitants du Royaume. Cependant, il n’y avait personne dans le palais et pas un seul soldat dans la caserne. Le général Han se douta de quelque chose et ordonna à ses soldats de se reposer sur place et de se tenir prêts.

Le bien est récompensé par le bien, le mal est puni par le mal : le royaume anéanti en une seule nuit

À ce moment-là, un prêtre taoïste apparut dans la ville pour vendre des fruits. Il criait d’une voix forte « des jujubes et des poires, des pêches et des poires ». Les soldats voulaient en acheter mais le prix était exorbitant. Finalement, le prêtre ne vendit pas un seul fruit. Mais sa voix continuait de résonner dans toute la ville : « des jujubes et des poires, des pêches et des poires ».

À force d’entendre ces mots, le général Han Shilong réalisa soudainement : « des jujubes et des poires » (Zao Li) sont des homophones de « Partez sans tarder » (Zao Li). Il se dit : « Il va y avoir une catastrophe, c’est un signe du Divin ». Très rapidement, il quitta le Royaume de la Rivière Noire avec ses troupes et tous les habitants qui voulurent les suivre.

La nuit-même après leur départ, une tempête de sable souffla et ensevelit complètement le Royaume. Le mauvais roi et ses troupes qui s’étaient cachés à la porte de la ville, ainsi que les habitants qui avaient refusé de partir avec le général Han Shilong furent enterrés sous le sable.

Le bien est récompensé par le bien, le mal est puni par le mal. Les nombreuses actions injustes du roi de la Rivière Noire lui ont coûté la vie et ont détruit l’avenir de son pays ainsi que la vie de tous ceux qui se sont rangé de son côté – ceux qui n’étaient plus capables de distinguer le bien et le mal.


Traduit par Yi Ming

Source : https://www.secretchina.com/news/b5/2010/11/16/377716.html
              https://www.secretchina.com/news/b5/2012/11/19/475257.html
              https://www.secretchina.com/news/b5/2020/09/30/947639.html