Le Moine Ji Gong

Le 21/04/2020
(Photo: Shenyunperformingarts.org)
(Photo : Shenyunperformingarts.org)
 

Ji Gong naquit dans une famille riche au début de la Dynastie Song du Sud. Jeune homme, il rejoignit un monastère bouddhiste et prit le nom de Dao Ji. A l’inverse de la plupart des moines, il s’habillait n’importe comment de haillons déchirés, brisait l’interdit en mangeant de la viande et buvait du vin. En bref, c’était un personnage, et ses excentricités agaçaient les autres moines. Ceci lui valut le surnom de « Ji le Moine fou », plus tard raccourci en « Maître Ji » ou Ji Gong.

Malgré sa personnalité excentrique, Ji Gong était sincère, bienveillant et un disciple accompli des enseignements bouddhistes. On savait qu’il venait en aide aux gens dans le besoin et parfois même, leur sauvait la vie. Les légendes populaires chinoises décrivent avec affection ses divers exploits.

Sortir des troncs du fond d’un puits

Une histoire populaire raconte comment Ji Gong utilisa des pouvoirs paranormaux pour sortir des troncs d’un puits. Un temple se construisait à Hangzhou et avait désespérément besoin de bois. Le meilleur bois se trouvait dans la province du Sichuan, à quelques 1500 kilomètres de là. Aussi, les moines étaient-ils désespérés.

Mais cela n’arrêta pas Ji Gong. Il utilisa ses pouvoirs pour transporter des troncs les uns après les autres. Les autres moines les empilèrent, jusqu’à ce que le moine chargé de les compter hurla soudain: « Assez ! » Ji Gong avait déjà attiré un autre tronc, mais entendant le moine crier, il le stoppa. Ce dernier tronc demeura à moitié suspendu dans le puits, et les générations suivantes construisirent une pergola au-dessus, l’appelant « Le puits de la téléportation divine ».

Stopper le sommet volant d’une montagne

Une autre histoire, qui a inspiré la danse de Shen Yun Ji Gong enlève la mariée, retrace les méthodes créatives du moine pour sauver les gens d’un danger imminent, même contre leur volonté.

Un jour, le Moine Ji Gong marchait vers le Temple Lingyin quand soudain il ressentit un choc dans son cœur. Sentant quelque chose d’étrange, il utilisa sa capacité de clairvoyance pour enquêter et vit que le sommet volant d’une montagne allait arriver et foncer sur un village des environs. 

Alarmé, Ji Gong commença à crier à l’intention des villageois, les avertissant de courir pour sauver leurs vies. Mais ils se contentèrent de rire et l’éconduisirent parce que c’était « ce moine fou qui dit à nouveau n’importe quoi. » C’est alors que Ji Gong aperçut un cortège nuptial dans le village. Il fit irruption dans le cortège, s’empara de la mariée, la jeta par-dessus son épaule et courut.

Terrifiés, le palefrenier et les invités appelèrent à la rescousse leurs familles et amis afin de poursuivre le kidnappeur. Très vite, tout le village se mit à leur poursuite.

A peine avaient-ils passé la porte du village qu’un énorme sommet de montagne s’effondra à proximité, s’écrasant sur le village. D’énormes rochers volèrent partout, dévastant les toits et aplatissant les maisons en un instant.

Ji Gong avait sauvé le village, mais il remarqua alors qu’au fond du village une petite fille pétrifiée était restée en arrière alors qu’un gigantesque rocher roulait vers elle. Il pointa immédiatement sa paume vers le rocher et le força à reculer grâce à ses pouvoirs, sauvant ainsi sa vie.

Ce célèbre rocher est appelé maintenant le « Sommet volant » de Hangzhou, et aujourd’hui, les visiteurs peuvent voir l’empreinte d’une main gravée à la base du rocher.


Source : https://fr.shenyunperformingarts.org/