La légende de la fête de la Lune

Par Vision Times
Le 21/09/2018

La légende de la fête de la Lune, aussi connue sous le nom de la fête de la Mi-Automne
 

Les gâteaux de lune symbolisent à la fois la longévité et la bonne santé. (Image: Karen via flickr / CC BY 2.0 )
Les gâteaux de lune symbolisent à la fois la longévité et la bonne santé. (Image : Karen / flickr / CC BY 2.0)
 

La fête de la Lune, aussi connue sous le nom de fête de la Mi-Automne ou la fête Zhongqiuse déroule toujours le 15ème jour du 8ème mois lunaire. Cette date se fonde sur le calendrier lunaire et correspond souvent à la première pleine lune de septembre. En 2016, cette fête s’est déroulée le 15 septembre. C’est alors le milieu de l’automne, la fête des récoltes.

Traditionnellement, au Nord de la Chine on récolte le blé, et au Sud, le riz. C’est l’équivalent chinois du jour de Thanksgiving américain. Dans les campagnes chinoises, la fête de la Lune célèbre une récolte abondante, comme l’a été le premier Thanksgiving pour les Pèlerins. 

Chang’e et Hou Yi

La fête de la Mi-Automne est étroitement liée à la légende de Hou Yi et Chang’e, la déesse de la Lune et de l’immortalité. 

Selon la tradition, ces deux figures de la mythologie chinoise auraient vécu vers 2200 av. J.-C., sous le règne du légendaire empereur Yao, peu après celui de Huang Di, l’Empereur Jaune.

Il existe de nombreuses versions de la légende de Chang’e qui, souvent, se contredisent. L’histoire varie autour des éléments suivants : Hou Yi l’Archer, un empereur, qu’il soit bienveillant ou malveillant, et l’élixir de la vie. 

L’une des versions de la légende raconte que Hou Yi, un immortel qui avait une femme très belle, Chang’e, travaillait dans le palais de l’Empereur de Jade, l’Empereur du Ciel : c’était un serviteur de la Reine-Mère d’Occident (la femme de l’Empereur).

Hou Yi suscita la jalousie parmi les autres immortels, qui le calomnièrent auprès de l’Empereur de Jade. Hou Yi et sa femme Chang’e furent alors bannis du ciel. Ainsi, ils n’eurent d’autre choix que de vivre sur Terre. Hou Yi dut chasser pour survivre et devint un archer talentueux et célèbre.

En ces temps-là, il y avait 10 soleils. Ils avaient la forme d’oiseaux à trois pattes et reposaient sur un mûrier de la mer de Chine orientale. Chaque jour, l’un des soleils devait voyager sur Terre. Mais un jour, les 10 soleils firent le tour de la Terre ensemble, et la Terre se mit à brûler. 

Pour y remédier, l’Empereur Yao ordonna à Hou Yi de faire usage de son talent d’archer pour tirer sur tous les oiseaux, sauf un. En guise de récompense une fois la mission accomplie, l’Empereur donna à Hou Yi une pilule qui garantissait la vie éternelle. L’Empereur Yao conseilla à Hou Yi de ne pas l’avaler immédiatement, et d’attendre un an de jeûne et de prière avant de la prendre. 

Hou Yi ramena la pilule chez lui et la cacha sous un chevron. Un jour, Hou Yi fut convoqué à nouveau par l’Empereur Yao. Pendant l’absence de son mari, Chang’e remarqua qu’un faisceau de lumière blanche s’échappait du plafond et découvrit la pilule. Chang’e la prit et se mit immédiatement à voler.

À son retour, Hou Yi, découvrant ce qui s’était passé, commença à réprimander sa femme. Pour s’échapper, Chang’e s’envola par la fenêtre et engagea une montée au ciel. 

 

(Image: via wikipedia / CC0 1.0)
(Image : wikipedia / CC0 1.0)
 

Hou la poursuivit à travers le ciel mais à mi-chemin, il dut retourner sur Terre à cause des vents violents. Chang’e atteignit la Lune, où elle cracha une partie de la pilule. Elle ordonna alors au lièvre qui y vivait de créer une autre pilule. Chang’e pourrait alors retourner sur Terre auprès de son mari. 

La légende raconte que le lièvre essaye encore aujourd’hui de fabriquer la pilule en mélangeant des herbes. Hou Yi a depuis construit le palais du soleil, qui représente « yang » (le principe masculin), tandis que la maison de Chang’e sur la lune représente « yin » (le principe féminin). 

Une fois par an, la nuit de la fête de la Mi-Automne, Hou Yi rend visite à sa femme. C’est la raison pour laquelle la lune est pleine et si belle cette nuit-là.

L’Empereur Xuan Zong de la dynastie Tang

Une autre version de la légende raconte que l’Empereur Xuan Zong de la dynastie Tang, avec l’aide d’un prêtre Taoïste, avait vomi sa canne. Il créa ainsi un pont jusqu’à la lune. L’empereur suivit le prêtre sur le pont, entra dans le palais de la lune, et y vit le lièvre essayer de créer l’élixir de vie. 

L’empereur vit les jeunes filles de la lune danser et chanter. A son retour, il composa une pièce intitulée Les robes en plumes et les jupons arc-en-ciel.

Wu Gang, le bûcheron de la lune

L’histoire de Wu Gang, le bûcheron de la lune, constitue une autre variante. Il essaye encore et encore de couper l’arbre de l’immortalité qui se trouve sur la lune. Après chaque coup de hache, l’arbre guérit à l’instant, comme par magie. Le bûcheron a été puni par l’Empereur Jade : il convoitait l’élixir d’immortalité pour des raisons égoïstes. 

La nourriture traditionnelle pendant la Fête de la Lune

Il y a le taro, le pamplemousse (un pamplemousse chinois) et les escargots. Le taro (une sorte de féculent) a en effet sauvé de nombreux soldats chinois de la famine. Il existe également le pamplemousse dont on pense qu’il effraie le mal (car il est sucré), et qui a une forme ronde. Enfin, les escargots rappellent la richesse de la Terre. Les plats servis doivent porter les numéros 5, 7 ou 9, des chiffres yang porte-bonheur. 

Les gâteaux de lune

Les gâteaux de lune symbolisent à la fois la longévité et la bonne santé. Les dessins dessus représentent soit la déesse de la Lune, un bosquet, le lièvre de Jade, ou un crapaud. Au centre on peut trouver de la pâte de haricot rouge (sucrée), de la pâte de graine de lotus, du melon, des fruits secs, de la noix de coco, de l'ananas et souvent, ils contiennent un œuf. 

Au XIVème siècle, des messages étaient glissés dans les gâteaux de lune pour communiquer secrètement sans que les Mongols au pouvoir ne l’apprennent. L’objectif était de remplacer la dynastie Yuan (fondée par Kublai Khan, les Mongols) par la dynastie Ming. On attribue aux gâteaux de lune la victoire (de la dynastie Ming). 

Ce que symbolise les gâteaux de lune :

• Le jaune d’œuf symbolise la lune.

• Les galettes sont rondes comme la lune.

• Le cercle (la forme du gâteau) est un symbole d’harmonie.

• La forme ronde est synonyme d’unité familiale.

• La forme ronde symbolise le cycle de la vie.

• La connexion entre le passé, le présent et le futur.

• Une longue vie et bonne santé.

Célébrer la fête de la Lune

On peut se rendre à de nombreuses fêtes de la Lune. Les gâteaux de lune sont vendus par les boulangeries chinoises et les entreprises les offrent à cette occasion. La poésie lunaire est également lue sous la pleine lune. Les enfants jouaient avec divers jouets en argile.


Traduit par Lia Suzuran