La Chine menace la paix dans le Pacifique

Par Vision Times
Le 24/02/2020
L’amiral Philip Davidson a accusé la Chine de déstabiliser le Pacifique en menaçant la souveraineté de plusieurs îles de la région. (Image : Capture d’écran / YouTube)
L’administration américaine envisagerait de bloquer la vente d’un composant d’avion à la Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

L’amiral Philip Davidson, chef du Commandement américain pour l’Indo-Pacifique, a récemment accusé la Chine de déstabiliser le Pacifique en menaçant la souveraineté de plusieurs îles de la région. Pékin prétend que toute la mer de Chine méridionale lui appartient, ce que contestent des pays comme les Philippines, le Vietnam et la Malaisie, qui revendiquent également des zones de la mer de Chine méridionale. (South China Sea)

Le danger chinois

« Le Parti communiste chinois cherche à contrôler le flux du commerce, de la finance, des communications, de la politique et du mode de vie dans l’Indo-Pacifique », a déclaré M. Davidson dans un discours. (Reuters). Cela se fait non seulement par des revendications territoriales agressives, mais aussi en utilisant la diplomatie du « piège de la dette » (debt-trap), la corruption, le vol de propriété intellectuelle (PI) et l’intimidation militaire. Il estime que les pays de la région se divisent maintenant en deux groupes : ceux qui soutiennent un ordre « centré sur Pékin » et ceux qui veulent un « Indo-Pacifique libre et ouvert ». Davidson prévient que les pays qui se rangent du côté de la Chine dans l’attente d’une relance économique finissent souvent par se retrouver dans une situation pire.

La mer de Chine méridionale est l’une des régions les plus stratégiques en matière de commerce international, car des marchandises d’une valeur de 3,4 billions de dollars US y transitent chaque année. Obtenir un contrôle absolu sur la région signifie contrôler la direction du commerce mondial. C’est la raison pour laquelle Pékin est si agressif dans ses revendications territoriales. En outre, la mer de Chine méridionale est également riche en plusieurs ressources que Pékin prévoit d’extraire et d’utiliser pour la consommation à l’intérieur de pays.

 

Obtenir un contrôle absolu sur la mer de Chine méridionale signifie effectivement obtenir le contrôle de la direction du commerce mondial. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Obtenir un contrôle absolu sur la mer de Chine méridionale signifie effectivement obtenir le contrôle de la direction du commerce mondial. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les conflits entre la Chine et l’Australie s’intensifient également alors que la nation asiatique cherche à contrôler le Pacifique. Cependant, le gouvernement australien est contraint de ne pas être trop agressif face aux intimidations de Pékin, car la Chine est essentiellement son principal partenaire commercial. L’année dernière, les services de renseignement australiens ont conclu qu’une cyber-attaque contre le parlement avait été menée par la Chine. Cependant, le gouvernement a choisi de ne pas rendre cette affaire publique. Davidson souligne que Pékin a montré une volonté claire de nuire aux entreprises australiennes, simplement parce que le gouvernement australien a exercé son droit souverain de protéger sa sécurité nationale.

L’amiral a également exprimé son mécontentement quant à la décision des Philippines de mettre fin à un pacte de sécurité avec les États-Unis, qui permettait aux forces américaines de s’entraîner dans le pays asiatique. « Notre capacité à soutenir les Philippines et leur lutte contre l’extrémisme violent dans le sud, notre capacité à nous entraîner et à opérer aux Philippines et avec les forces armées philippines seraient remises en question sans cet accord sur les forces étrangères », a déclaré M. Davidson dans un communiqué (Stripes).

De nouvelles sanctions ?

L’administration américaine envisagerait de bloquer la vente d’un composant d’avion à la Chine. Ce composant est fabriqué par CFM, en projet conjoint entre General Electric et Safran. « Le Département du Commerce américain avait examiné la licence de la coentreprise, mais la décision de continuer ou non à autoriser la vente de la technologie à la Chine a maintenant été renvoyée aux membres du cabinet. L’avion qui utiliserait les moteurs CFM devrait être mis en service en 2021 », selon le New York Times.

 

L’administration américaine envisagerait de bloquer la vente d’un composant d’avion à la Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
L’administration américaine envisagerait de bloquer la vente d’un composant d’avion à la Chine. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

La Chine a utilisé des composants fabriqués en Occident pour faire avancer son initiative « Made In China 2025 », un programme qui vise à faire du pays asiatique le leader dans plusieurs industries, dont la construction aéronautique. Les États-Unis craignent que le fait de permettre à la Chine d’avoir accès à des produits et des technologies de pointe ne lui permette de faire de la rétro-ingénierie. Cela pourrait permettre à la Chine de dominer des industries spécifiques à un moment donné, dans le futur, en raison de sa capacité de fabrication.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : US Commander’s Warning: ’China Threatening Peace in the Pacific’