L’influence de Pékin sur Hollywood

Par Vision Times
Le 09/05/2020
Pour des générations de personnes dans le monde entier, « Hollywood » était synonyme de rêve américain.(Image : Image / patrick Blaise / Pixabay)
Pour des générations de personnes dans le monde entier, « Hollywood » était synonyme de rêve américain.(Image : Image / patrick Blaise / Pixabay)

Pour des générations de personnes dans le monde entier, « Hollywood » était synonyme de rêve américain. Il s’y mêlait le glamour et la beauté, la misère et la richesse, les larmes et les rires, l’héroïsme et la vertu. Quelle que soit la situation dramatique du scénario, il y avait toujours l’espoir d’une rédemption. Avec la foi en Dieu, un travail honnête et acharné, sans jamais abandonner, tout le monde était capable de s’en sortir. Qu’est devenu notre Hollywood bien-aimé, ces dernières années ? Pour paraphraser une promotion de la grande épopée Ben Hur : autrefois notre ami d’enfance, maintenant notre pire ennemi.

Depuis plusieurs années, Hollywood rêvait d’accéder au marché du film chinois, en pleine expansion. Cela a amené les célébrités et les magnats d’Hollywood à se conformer de plus en plus au Parti communiste chinois, et à être à tel point en phase avec lui, qu’ils ne font rien qui risquerait de l’offenser et de le contrarier. Après sa visite en Chine en 2014, Oliver Stone a décrit le marché du film chinois comme une « mine de diamants, même plus qu’une mine d’or ». Rien qu’en 2013, il y a eu huit films hollywoodiens pour lesquels le marché chinois a surpassé le marché nord-américain.

En mai 2012, le conglomérat chinois Dalian Wanda a racheté la chaîne américaine de cinéma AMC, pour 2,6 milliards de dollars. En 2016, il a racheté Carmike Cinema, créant ainsi la plus grande chaîne de cinéma américaine. La même année, il a acquis Legendary Entertainment pour 3,5 milliards de dollars US et a également conclu une collaboration stratégique avec Sony Pictures, une société de divertissement américaine, pour participer aux grands films à succès d’Hollywood. Il s’agit de la plus importante transaction entre la Chine et Hollywood qui a permis à Dalian Wanda d’étendre considérablement son influence dans le secteur mondial du divertissement, en possédant l’une des plus grandes sociétés cinématographiques indépendantes d’Hollywood.

 

En mai 2012, le conglomérat chinois Dalian Wanda a racheté la chaîne américaine de cinéma AMC pour 2,6 milliards de dollars. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
En mai 2012, le conglomérat chinois Dalian Wanda a racheté la chaîne américaine de cinéma AMC pour 2,6 milliards de dollars. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

L’hebdomadaire américain Time Magazine a fait un classement des 10 meilleurs films de 2019. Au moins la moitié des films évalués ont été financés par des investissements chinois. La même année, dans un rapport de Price waterhouse Coopers (PwC), les experts prédisaient qu’à partir de 2020, la Chine représenterait le plus grand marché du cinéma au monde, avec des recettes au box-office atteignant les 15,5 milliards de dollars US d’ici 2023.

Les sombres maîtres d’Hollywood

Hollywood s’incline devant le ténébreux Parti Communiste chinois, malgré une censure implacable. Ce faisant, il a mis aux oubliettes 100 glorieuses années de prestigieuse notoriété. De nombreuses célébrités hollywoodiennes qui s’expriment ouvertement sur des questions politiques et sensibles aux États-Unis gardent pourtant un silence corrompu en ce qui concerne la violation des droits de l’homme par le PCC, d’1,4 milliards de Chinois. En 2012, le Parti communiste chinois a protesté contre le film de guerre américain « Red Dawn » (l’Aube rouge), obligeant la MGM à dépenser 1 million de dollars pour remplacer les acteurs du film, à l’origine chinois, par des acteurs nord-coréens, dans le rôle des envahisseurs.

 

En 2012, le Parti communiste chinois (PCC) a protesté contre le film de guerre américain « Red Dawn » (l’Aube rouge), obligeant la MGM à dépenser 1 million de dollars pour remplacer les acteurs du film, à l’origine chinois, par des acteurs nord-coréens, dans le rôle des envahisseurs. (Image : Capture d’écran / YouTube)
En 2012, le Parti communiste chinois (PCC) a protesté contre le film de guerre américain « Red Dawn » (l’Aube rouge), obligeant la MGM à dépenser 1 million de dollars pour remplacer les acteurs du film, à l’origine chinois, par des acteurs nord-coréens, dans le rôle des envahisseurs. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

L’influence du PCC sur Hollywood remonte à 1993, lorsque la mégastar d’Hollywood Richard Gere s’est vu interdire de présenter des Oscars après avoir dénoncé le gouvernement du PCC lors de l’annonce des nominés aux Oscars. Plus tard, Richard Gere a même appelé au boycott des Jeux olympiques de Pékin en 2008,pour protester contre l’occupation du Tibet par la Chine et ses horribles atrocités en matière de droits de l’homme. Le film de Richard Gere, Red Corner, a été interdit par le PCC parce qu’il expose la noirceur du système judiciaire chinois. Gere est maintenant définitivement interdit de territoire en Chine.

Le célèbre dessinateur de bandes dessinées Guo Jingxiong a déclaré qu’Hollywood représentait autrefois l’esprit, la culture et les valeurs des États-Unis. Hollywood a contribué à la promotion de la culture américaine dans le monde entier. C’était vrai jusqu’aux années 1990, avant qu’il ne perde la raison.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Hollywood Has Lost the Plot by Kowtowing to the CCP