Press "Enter" to skip to content

Monde. Les investisseurs mondiaux se lancent à l’aveuglette dans la transition post-Covid chaotique de la Chine

ACTUALITÉ > Monde

Les investisseurs mondiaux, pris au dépourvu par le revirement de la Chine en matière de politique de lutte contre la pandémie de Covid-19, se retrouvent maintenant à l’aveuglette dans une transition post-pandémique chaotique, faute de données appropriées pour suivre l’augmentation des infections et les menaces potentielles pour l’économie dans les mois à venir.

Les autorités chinoises, dont les données officielles déconcertent souvent les investisseurs ou dont la fiabilité est mise en doute, ont interrompu les tests de masse pour la Covid-19 et ont restreint leurs rapports sur les infections, rendant les informations encore plus difficiles à obtenir.

La deuxième plus grande économie du monde rouvre ses portes

Les investisseurs ont dû parcourir les données de recherche en ligne ou d’autres alternatives et ils modifient leurs modèles de suivi, luttant pour avoir une vision claire de l’augmentation des infections Covid et d’une crise potentielle des soins de santé alors que la deuxième plus grande économie du monde rouvre ses portes.

Alors que la confiance reste inébranlable quant à l’émergence d’une croissance plus forte en Chine dans la deuxième partie de l’année prochaine, l’augmentation des cas à court terme pose de nouveaux défis à une économie que les investisseurs ont longtemps trouvée difficile à lire.

« C’est le chaos maintenant », a déclaré Joanna Shen, spécialiste des investissements en actions des marchés émergents et de l’Asie-Pacifique chez J.P. Morgan Asset Management.

« Donnons-nous un mois pour voir comment les choses vont évoluer. Tout va si vite. »

J.P.Morgan Asset Management maintient une pondération « neutre » sur la Chine, préférant une position attentiste à court terme après que les autorités aient démantelé la semaine dernière les politiques draconiennes anti-Covid qui étranglaient l’économie.

Une hausse des cours des actions et de la monnaie chinoise

Les marchés ont également marqué le pas cette semaine, après que des indices d’un assouplissement imminent et l’annonce de mesures effectives la semaine dernière aient déclenché une hausse des cours des actions et de la monnaie chinoise.

L’indice de référence Hang Seng de Hong Kong a enregistré en novembre son meilleur mois depuis 1998 et a poursuivi sa progression au cours de la première semaine de décembre, mais il a depuis perdu son élan.

Le Shanghai Composite est en baisse de près de 1 % cette semaine et le yuan offshore a marqué une pause après avoir enregistré une hausse d’environ 4 % en novembre, son meilleur mois historique.

Les investisseurs considèrent le système de santé comme le principal point de pression de l’économie, dont la défaillance pourrait déclencher un retour à des règles strictes. Ils cherchent donc de nouveaux moyens de suivre les maladies et de combler les lacunes laissées par des données publiques de plus en plus fragmentaires.

Officiellement, les nouvelles infections en Chine ont fortement diminué la semaine dernière, avec 2 291 nouvelles infections symptomatiques Covid signalées le 13 décembre, soit moins de la moitié du pic du 5 décembre (5 046).

Cependant, sur le terrain, la propagation rapide du virus est évidente, comme en témoignent les rumeurs sur les épidémies dans les communautés, les longues files d’attente devant les dispensaires et la ruée vers les médicaments contre la grippe.

Mots clés Covid

L’absence de données officielles fiables sur la Covid a obligé Ting Lu, économiste en chef pour la Chine chez Nomura, à se tourner vers des sources non conventionnelles telles que Baidu, le moteur de recherche en ligne dominant en Chine, pour suivre l’évolution de la pandémie.

Une augmentation de la fréquence de recherche sur Baidu pour les mots-clés liés à la Covid a indiqué un pic des infections locales dans la capitale Pékin, probablement l’épicentre actuel de la Covid en Chine, ainsi que dans d’autres grandes villes, a écrit Ting Lu dans une note aux clients mardi.

Il a prédit des épidémies sans précédent autour des vacances du Nouvel An lunaire, fin janvier.

David Chao, stratège du marché mondial pour l’Asie-Pacifique chez Invesco, a déclaré que la fin des tests de masse l’a conduit à surveiller le système de santé, où tout signe d’effondrement pourrait déclencher un retour aux confinements ou à d’autres contrôles sévères.

Un autre défi pour les investisseurs est d’évaluer le potentiel de pénurie de travailleurs à mesure que les infections augmentent, et d’évaluer comment la population globale réagit au fait de vivre avec la Covid.

Une mise en œuvre désordonnée

Arthur Kroeber, responsable de la recherche chez Gavekal Dragonomics, a déclaré que le changement de politique de la Chine en matière de Covid a été si rapide qu’il n’est pas encore apparu dans l’indice Gavekal des restrictions de Covid dans les villes chinoises. Cet indice suit et analyse les règles locales qui restreignent les déplacements, et celles-ci sont actuellement en pleine évolution.

« Je pense que la mise en œuvre va continuer à être désordonnée au cours du prochain mois ou des deux prochains mois », à mesure que la Chine démantèle les restrictions, a déclaré Arthur Kroeber.

Aninda Mitra, responsable de la macro et de la stratégie d’investissement en Asie chez BNY Mellon Investment Management, a invité les investisseurs à la prudence.

« Le pivot de la Chine vers une réouverture plus large est maintenant en cours et justifie l’optimisme, mais (ce n’est) pas un pari à sens unique », a-t-il écrit dans un rapport qui prévoit une flambée des cas de Covid et des marchés volatils.

Morgan Stanley a cependant prédit qu’à plus long terme, la réouverture permettrait à la Chine d’atteindre une croissance économique de 5 % en 2023, contre une estimation de 3 % cette année.

Robin Xing, économiste en chef de Morgan Stanley pour la Chine, estime néanmoins que « la douleur à court terme est inévitable ».

« La croissance du PIB restera probablement atone avant le début du printemps de l’année prochaine », a-t-il déclaré.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Source : Global Investors Fly Blind Into China’s Messy Post-COVID Transition

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.