L’univers est plus grand que nous pouvons l’imaginer

Par Tang Di
Le 06/10/2020

Les scientifiques ont découvert que : 90 % de l’espace est invisible pour l’homme

 

Les scientifiques ont découvert que l’univers contient au moins deux billions de galaxies, soit 20 fois plus que ce que nous connaissions dans le passé. (Image : Alex Myers / Pixabay)
Les scientifiques ont découvert que l’univers contient au moins 2.000 milliards de galaxies, soit 10 fois plus que ce que nous connaissions dans le passé. (Image : Alex Myers / Pixabay)
 

Les scientifiques ont découvert que l’univers contient au moins 2.000 milliards de galaxies, soit 10 fois plus que ce que l’humanité a connu dans le passé. Même avec le télescope le plus puissant, l’humanité ne peut voir que 10 % des galaxies, et 90 % de l’espace est invisible pour l’homme.

Des astrophysiciens de l’Université de Nottingham au Royaume-Uni, soutenus par la Royal Astronomical Society (RAS), ont dirigé une équipe d’astronomes du monde entier et passé 15 ans à explorer l’univers.

Leur article de recherche est paru dans la revue d’astrophysique Astrophysical Journal en octobre 2016. « La grande majorité des galaxies sont actuellement inexplorées car elles sont trop sombres ou trop éloignées », explique Christopher Conselice, professeur d'astrophysique à l'Université de Manchester.

« Le nombre de galaxies dans l’univers est une question fondamentale pour l’astronomie, mais 90 % de l’espace est invisible pour l’homme. Peut-être que les télescopes de la prochaine génération permettront à l’humanité d’explorer l’univers de façon plus approfondie, et alors qui sait quels corps célestes intéressants seront découverts ? », poursuit Christopher Conselice.

Depuis deux décennies, les astronomes utilisent les images du champ profond du télescope spatial Hubble (HST) pour tenter d’estimer le nombre de galaxies dans l’univers. L’estimation précédente était d'environ 200 milliards de galaxies, soit 1/10ème du nombre trouvé par l'équipe du professeur Conselice.

Il n’est pas facile de calculer le nombre de galaxies dans l’ensemble de l’Univers car d’une part, la plupart des galaxies, étant faibles et lointaines, ne sont pas visibles avec les télescopes actuels et d’autre part, la surface captée par les images du champ profond du télescope spatial Hubble (HST) n’est qu’une partie minime de l’univers entier.

L’approche de l’équipe de recherche dirigée par l’Université de Nottingham consiste à construire d’abord un modèle analytique pour calculer le nombre de galaxies, puis à créer des cartes en 3D de chaque partie de l’univers. Le modèle d’analyse mathématique a été développé sur la base de l’estimation de la densité des galaxies et du volume de chaque région de l’espace, ce qui a permis aux chercheurs d’estimer le nombre de galaxies invisibles, puis estimer le nombre total de galaxie dans l’Univers.

En plus des 2.000 milliards de galaxies trouvées, l’équipe a également découvert que peu après le Big Bang, soit plus de 13 milliards d’années auparavant, il y avait plus de galaxies qu’aujourd’hui.

« C’est un résultat très surprenant », a indiqué le professeur Conselice, car cela signifie que le nombre de galaxies a été réduit par des fusions massives au cours des 13,7 milliards d’années d’évolution qui ont suivi le Big Bang. Ces résultats pourraient aider les chercheurs à comprendre plus précisément la formation de l’univers.


Traduit par Yi Ming

Source : https://www.secretchina.com/news/b5/2020/09/21/946626.html