Press "Enter" to skip to content

Bien-être. Signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer

SANTÉ > Bien-être

Être confronté à la dure réalité de la maladie d’Alzheimer, lorsqu’un proche ne vous reconnaît plus. (Image : StockSnap / Pixabay)
 

Voir un être cher se couper peu à peu du monde extérieur, ne plus vous reconnaître, divaguer, errer dans la rue et parler de manière incohérente est une réalité effrayante et triste. La maladie d’Alzheimer n’est pas discriminatoire, elle s’attaque à toutes les classes sociales et à toutes les races.

Quelques signes et symptômes de la maladie d’Alzheimer

Selon un rapport de la clinique Mayo : « La maladie d’Alzheimer est un trouble neurologique progressif qui entraîne un rétrécissement du cerveau (atrophie) et la mort des cellules cérébrales. La maladie d’Alzheimer est la cause la plus courante de démence - un déclin continu de la pensée, du comportement et des compétences sociales, qui affecte la capacité d’une personne à fonctionner de manière indépendante. »

Troubles de la mémoire

Les patients souffrant de la maladie d’Alzheimer présentent souvent des troubles de la mémoire, des difficultés à se souvenir des informations récentes et même des connaissances acquises il y a longtemps. Les troubles de la mémoire deviennent évidents, se manifestant par la perte d’objets, le fait d’oublier certaines choses juste après les avoir faites, ou de parler et de poser la même question à plusieurs reprises.

Barrières linguistiques

Au stade précoce de la maladie d’Alzheimer, les personnes atteintes présentent des déficits linguistiques notables. Parmi ceux-ci, la difficulté à trouver les mots est la forme la plus évidente. Elle se manifeste souvent par l’absence de mots substantiels dans le langage parlé et l’incapacité à nommer les objets familiers.

Au fur et à mesure de l’évolution de la maladie, le trouble et la confusion du patient s’aggravent progressivement, puis des troubles du langage apparaissent peu à peu, rendant la communication verbale difficile.

Problèmes de compréhension et de jugement

Les problèmes de compréhension et de jugement se manifestent principalement par la difficulté du patient à reconnaître et à comprendre son environnement. Cela affecte directement son jugement et son raisonnement quand à l’endroit où il se trouve et ce qu’il fait. Il est incapable de faire la distinction entre la réalité et le rêve, entre ce qui est essentiel et ce qui ne l’est pas, et ne peut donc plus gérer les problèmes.

Il est recommandé aux personnes âgées de communiquer régulièrement avec d’autres personnes et de participer à diverses activités sociales. (Image : Brigitte make custom works from your photos, thanks a lot / Pixabay)
Il est recommandé aux personnes âgées de communiquer régulièrement avec d’autres personnes et de participer à diverses activités sociales. (Image : Brigitte make custom works from your photos, thanks a lot / Pixabay)
 

Changement de personnalité et de caractère

Le patient fait face à un changement dans sa personnalité et son caractère, qui se manifeste le plus souvent par un comportement égoïste, subjectif, anxieux, irrationnel, méfiant, etc. Certains patients se renferment et s’isolent, devenant égocentriques et perdant tout intérêt et enthousiasme pour le monde qui les entoure.

Lorsque ces troubles sont constatés, le patient doit faire l’objet d’une prise en charge rapide. Des mesures préventives doivent être adoptées avant que la maladie n’atteigne un stade avancé.

Prévention et aide pour la maladie d’Alzheimer

Certaines mesures peuvent s’avérer utiles pour freiner ou ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer

1. Une alimentation équilibrée

Les cellules nerveuses nécessitent une quantité suffisante de protéines, de choline, de vitamines, de lécithine et d’oligo-éléments. Ces substances peuvent retarder le déclin des fonctions cognitives et contribuer à améliorer la mémoire.

Il est recommandé de consommer davantage de haricots, de céréales, de fruits et légumes et d’autres aliments pour compléter une variété de nutriments, en particulier pour les personnes âgées.

2. Faire plus d’exercice

Des exercices réguliers peuvent aider à maintenir l’acuité du cerveau, à favoriser la circulation sanguine et à réduire le risque de développer la maladie. Il est donc recommandé de participer à davantage d’activités sociales et intellectuellement stimulantes, comme jouer aux échecs, faire des mots croisés, lire et écrire. L’exercice physique modéré est également indispensable car il peut améliorer l’immunité et la résistance aux maladies, ce qui est favorable à la prévention de la maladie.

3. Entretenir un bon réseau social

Maintenez un lien social avec vos amis et stimulez votre cerveau pour repousser la maladie d’Alzheimer. (Image : Gennaro Leonardi / Pixabay)
Maintenez un lien social avec vos amis et stimulez votre cerveau pour repousser la maladie d’Alzheimer. (Image : Gennaro Leonardi / Pixabay)
 

Il est recommandé aux personnes âgées de communiquer régulièrement avec d’autres personnes et de participer à diverses activités sociales. Ces activités permettent non seulement de retarder le déclin des fonctions cérébrales, mais elles contribuent aussi à renforcer le sentiment de participation à la vie sociale et à réduire la solitude et l’isolement chez les personnes âgées.

En résumé, les symptômes de la maladie d’Alzheimer comprennent des troubles de la mémoire et du langage, ainsi qu’une diminution de la capacité à comprendre et à se souvenir. Ces symptômes ont un impact important sur le malade, mais aussi sur les membres de la famille et les amis.

Il est vivement recommandé aux personnes âgées de suivre régulièrement un régime alimentaire équilibré, de faire modérément de l’exercice, de participer activement à des activités sociales, de communiquer davantage avec leur famille et leurs amis et d’exercer leurs capacités cérébrales afin de prévenir ou de retarder l’apparition de la maladie.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.