Les vacances apprenantes : une formule à retenir ?

Par Marlène Deloumeaux
Le 28/08/2020
l’objectif est de remobiliser les élèves « décrocheurs » à l’aide d’activités culturelles et sportives. (Image : Cole Stivers / Pixabay)
Vacances apprenantes : l’objectif est de remobiliser les élèves « décrocheurs » à l’aide d’activités culturelles et sportives. (Image : Cole Stivers / Pixabay)
 

Que sont les « Vacances apprenantes 2020 » ?

C’est un dispositif mis en place par le Ministère de l’Éducation nationale à la veille de l’été 2020 afin de combler le retard accumulé pendant la période de confinement dû au Covid-19.

Dispositifs divers

« L’opération vacances apprenantes repose sur plusieurs dispositifs allant de l’école ouverte à des séjours en colonies de vacances, dans le respect des consignes sanitaires », peut-on lire sur le site de l’Éducation nationale. Un million d’enfants aurait bénéficié de cette mesure.

L’objectif est de remobiliser les élèves « décrocheurs » à l’aide d’activités culturelles et sportives en zone prioritaire de manière à consolider les savoirs fondamentaux et maintenir le vivre ensemble tout en préservant l’environnement.

Les diverses modalités proposées sont l’école ouverte, l’école ouverte buissonnière, la colo apprenante.

L’école ouverte date de 1991. Elle aurait été étendue en 2020 à environ 2500 établissements scolaires ouverts - du CP à la Terminale.

L’école buissonnière ouverte, sorte d’école au grand air, permet aux apprenants d’évoluer en zone rurale.

 

Une classe de CM1 de Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) a passé une semaine au Château de Versailles au mois de juillet dernier en vue d’un court-métrage. (Image : magnusprod47 / Pixabay)
Une classe de CM1 de Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) a passé une semaine au Château de Versailles au mois de juillet dernier en vue d’un court-métrage. (Image : magnusprod47 / Pixabay)
 

Ecole ouverte culturelle au Château de Versailles

Une classe de CM1 de Garges-lès-Gonesse (Val d’Oise) a passé une semaine au Château de Versailles au mois de juillet dernier en vue d’un court-métrage.

L’enseignante de la classe, Laetitia Felouzis s’est portée volontaire pour la mise en place de divers projets pédagogiques « notamment l’écriture d’un carnet de bord, pour travailler l’écrit et l’étude de la langue. Mes élèves ont pu également visualiser, mettre en images ce que nous avons fait cette année en histoire », explique-t-elle selon le témoignage du journal France 3 Paris Ile de France. Certains élèves de la classe visitaient pour la première fois le Château de Versailles. Ils ont vivement apprécié leur séjour.

« Au mois de juillet, je ne fais rien. Je préfère être ici, m’amuser avec mes amis, plutôt que rester chez moi, à regarder la télé ou ma tablette », déclarait Jade, jeune bénéficiaire de cette école ouverte culturelle.

La rectrice de l’académie de Versailles a précisé que 25 000 jeunes auraient bénéficié cette année des Vacances apprenantes dans la région. Ayant fait appel aux familles volontaires elle souligne qu’enfants et parents ont « montré beaucoup d’appétences » pour ce projet.

 

Le principe de colonie apprenante existait déjà. Compte tenu de la situation sanitaire particulière, le ministère l’a étendu. (Image : PublicDomainPictures / Pixabay)
Le principe de colonie apprenante existait déjà. Compte tenu de la situation sanitaire particulière, le ministère l’a étendu. (Image : PublicDomainPictures / Pixabay)
 

Une colo apprenante visitée par le ministre

Le vendredi 31 juillet le ministre de l’Éducation nationale a rejoint la colonie de vacances de Combreux selon Alexandra Lagarde de France Bleu Orléans. Jean-Michel Blanquer a participé aux activités de kayak aux côtés des jeunes enfants pour mieux observer le nouveau dispositif de « colo apprenante ».

Fabienne Desclou, directrice de la colonie et chargée de mission aux Loisirs éducatifs à la Ligue de l’enseignement dans le Loiret précise que la robotique et le développement durable complètent le programme cette année. Selon ses explications, le principe de colonie apprenante existait déjà. Compte tenu de la situation sanitaire particulière, le ministère l’a étendu. Les enfants défavorisés ont pu en bénéficier. Le séjour est gratuit pour les familles en difficulté.

D’autres organisateurs espèrent que la formule « Vacances apprenantes 2020 » deviendra pérenne.

assionné d’éducation, défenseur d’un enseignement destiné à tous, l’éminent philosophe chinois Confucius affirmait : « Aimer apprendre est proche de la sagesse ».

Il serait souhaitable que les moyens pédagogiques mis en œuvre cet été perdurent au-delà d’une rentrée 2020 sous haute surveillance.