Atteindre l’équanimité : Se connaître soi-même

Par Vision Times
Le 29/05/2020
Le maintien de l’équilibre spirituel, mental et physique est essentiel pour vivre une vie à la hauteur de votre véritable potentiel. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Le maintien de l’équilibre spirituel, mental et physique est essentiel pour vivre une vie à la hauteur de votre véritable potentiel. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Le maintien de votre équilibre spirituel, mental et physique est crucial pour vivre une vie à la hauteur de votre véritable potentiel. Dans un monde qui vous plonge constamment dans un état de chaos, l’équanimité est la clé non seulement pour rester à flot, mais aussi pour s’épanouir dans des situations difficiles. Pour l’essentiel, l’équanimité est un état de conscience dans lequel vous êtes calme, serein et résistant, en particulier dans une situation à haut risque. Il n’est pas facile pour tout le monde d’atteindre cet état d’esprit. Dans le bouddhisme, on appelle cet état « Upeksa », l’une des quatre « attitudes sublimes ».

Le concept d’Upeksa

« Upeksa » se traduit directement par « regarder par-dessus », en référence à l’état d’esprit qui accompagne l’aptitude à observer. Ce « pouvoir », lorsqu’il est pratiqué fréquemment, vous procure un sentiment de paix intérieure qui vous permet de naviguer plus facilement à travers les aléas de la vie quotidienne.

Selon BuddhistEnquiry : « Nous développons l’équanimité en prenant conscience de nos réactions à ce que le Bouddha a décrit comme les huit dhammas [phénomènes] mondains. Les dhammas mondains sont quatre ensembles de conditions contrastées auxquelles nous sommes tous soumis à un moment ou à un autre de notre vie. Pour cultiver l’équanimité, il faut examiner en profondeur notre relation à ces huit conditions de vie ».

 

Les enseignements bouddhistes parlent de l’équanimité comme d’une sorte d’armure contre les « vents du monde » que sont le succès et l’échec. (Image: Wikimedia / CC0 1.0)
Les enseignements bouddhistes parlent de l’équanimité comme d’une sorte d’armure contre les « vents du monde » que sont le succès et l’échec. (Image: Wikimedia / CC0 1.0)
 

Les enseignements bouddhistes parlent de l’équanimité comme d’une sorte d’armure contre les « vents du monde », que sont le succès et l’échec, la gloire et le discrédit, le blâme et les louanges. Pour illustrer davantage, lorsque vous vous habituez aux louanges ou au succès répétés, vous avez tendance à devenir arrogant et il peut vous être difficile de prendre la bonne décision lorsque le « vent » change, comme dans une situation où l’on vous blâme pour une chose qui a mal tourné sous votre responsabilité.

En pratiquant l’équanimité, votre esprit reste stable, quel que soit l’environnement extérieur. Cela vous permet de porter un jugement clair et impartial en fonction de ce que la situation exige.

La voie de l’équanimité

Chaque esprit est différent, il est donc difficile d’imposer un modèle générique pour atteindre l’équanimité. La clé réside dans la pratique de l’observance. Vous pouvez commencer par observer ce qui attire votre attention et comment votre esprit y réagit. Chercher à « étudier » le chemin qui mène à un état d’esprit équilibré reste vague et la plupart du temps inefficace.

La méthode la plus efficace consiste à étudier les facteurs qui vous déstabilisent et les éléments déclencheurs qui affectent votre esprit, positivement ou négativement. Si vous vous en tenez à votre conception de l’équanimité, vous risquez d’obtenir l’effet inverse et de devenir rigide, distant ou complaisant au lieu d’être équanime. Lorsque vous avez identifié les obstacles sur votre chemin, que vous les avez compris et supprimés au fil du temps, l’état d’équanimité que vous atteignez sera basé sur une façon de penser flexible, diligente et compatissante.

Progresser à petits pas

Pour vraiment développer l’équanimité, il existe différentes méthodes, incluant certaines activités que vous pouvez pratiquer seul.

Selon le site contemplativestudies.org : « La pratique de la méditation conduit à se placer en observateur du moment présent sans s’y attacher, à une ouverture d’esprit et à accepter les événements sans les conceptualiser. Ces changements qui s’opèrent alors chez le pratiquant vont l’aider à mieux pouvoir réguler ses émotions et à mieux comprendre la réalité ».

 

Pour entrer dans la méditation, il suffit juste de fermer les yeux et de compter jusqu’à 100.  (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Pour entrer dans la méditation, il suffit juste de fermer les yeux et de compter jusqu’à 100.  (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

La méditation - Ceux qui n’ont aucune expérience de la méditation pourraient penser qu’il s’agit d’un exercice complexe dont la maîtrise implique différentes étapes sur de nombreuses années. Pour entrer dans la méditation, il suffit simplement de fermer les yeux et de compter jusqu’à 100. Progressivement, plus vous y accorderez de temps, plus vous allez entraîner votre esprit à des techniques plus complexes, pour atteindre des états de méditation plus profonds.

Détachez-vous - Dans la plupart des situations stressantes, vous vous sentez menacé et sans issue. C’est parce que vous vous situez au coeur de la situation. Lorsque vous vous dissociez et jouer un rôle d’observateur, vous pouvez trouver un enchaînement de pensées claires nécessaire pour prendre le dessus.

Différez votre réponse - Une respiration contrôlée et espacée peut être la méthode la plus efficace pour maîtriser une situation stressante. Chaque fois que vous vous trouvez face à un tel scénario, la première chose à faire est de prendre du recul et de respirer profondément. Plus vous accordez de temps à votre respiration, plus vous gagnez en clarté sur la situation. Cela permet également d’éliminer tout débordement inutile du quotient émotionnel, lors de votre réponse.

Il ne s’agit là que de quelques activités que vous pouvez commencer à pratiquer. L’équanimité ne consiste pas tant à trouver un certain état d’esprit qu’à se trouver soi-même. Commencez donc par investir du temps pour comprendre votre vrai moi.


Traduit Par Fetty Adler

Version en anglais : Achieving Equanimity: Know Thyself