Controverse sur le diabète de type 2 

Par Vision Times
Le 14/10/2020
Selon le Dr Fung, le diabète de type 2 peut être traité par un régime alimentaire approprié, de l’exercice et le jeûne. (Image : Steve Buissinne / Pixabay)
Selon le Dr Fung, le diabète de type 2 peut être traité par un régime alimentaire approprié, de l’exercice et le jeûne. (Image : Steve Buissinne / Pixabay
 

Les médecins prétendent que le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive, mais le Dr Jason Fung pense le contraire. MedlinePlus définit le diabète de type 2 comme une maladie chronique qui se caractérise par un taux élevé de glucose dans le sang. La plupart des diététiciens, des médecins et des experts en diabète, diront la même chose.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) affirme qu’il y a 422 millions de personnes dans le monde qui souffrent de diabète. Plus de 34 millions de personnes seraient originaires d’Amérique, et 90 à 95 % d’entre elles souffriraient de diabète de type 2, selon le Center for Disease Control and Prevention (Centre pour le contrôle et la prévention des maladies).

Contrairement à la plupart des médecins, le Dr Jason Fung, spécialiste des reins basé à Toronto et auteur des livres à succès The Obesity Code et The Complete Guide to Fasting, pense que la maladie « chronique » qu’est le diabète de type 2, peut être réversible.

Les principales caractéristiques

Le Dr Fung estime que le diabète de type 2 ne dure pas toute la vie et qu’il est toujours possible de l’inverser complètement. Il a ajouté que le traitement conventionnel du diabète de type 2 est erroné, car il s’agit d’une maladie liée à l’alimentation. Ainsi, seul un changement du mode de vie et une alimentation saine peuvent le renverser complètement.

La principale distinction entre le prédiabète et le diabète de type 2 est le taux de sucre alarmant dans l’organisme. Les cellules regorgent de glucose. Le traitement par insuline devient inefficace, car sa fonction principale est de permettre au glucose de pénétrer dans les cellules. En raison de l’accumulation de glucose autour des cellules, les gens développent une résistance à l’insuline.

Lorsque le taux de sucre dans le sang augmente en raison d’une résistance accrue à l’insuline, il en résulte un diabète de type 2. Les médecins vont alors prescrire des médicaments et des traitements pour une durée illimitée. Cependant, les médicaments et l’insuline ne sont pas à même d’éliminer le problème, explique le Dr Fung. Ils ne font que pousser le sucre du sang vers les cellules sans l’éliminer, accentuant ainsi un effet de résistance à l’insuline.

 

Il y a souvent trop de sucre dans le sang. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Il y a souvent trop de sucre dans le sang. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Par exemple, la metformine, un médicament couramment prescrit à une personne atteinte de diabète de type 2, n’élimine pas le sucre. Elle redirige plutôt le sucre du sang vers le foie. Mais le foie ne peut pas absorber tout le sucre, alors il le délivre à d’autres organes, en plus de convertir le sucre en graisse.

La perte de poids est la clé pour vaincre la maladie. Mais les personnes atteintes de diabète de type 2 sont en général toujours orientées vers l’insulinothérapie. Selon le Dr Fung, l’insuline est connue pour favoriser une prise de poids, ce qui aggrave la maladie. Alors, que suggère ce néphrologue de Toronto pour lutter contre la maladie ?

Combattre le diabète

S’il y a trop de sucre dans le corps, la solution évidente est de s’en débarrasser. Et il n’y a que deux étapes à suivre : adhérer à un régime sans sucre et éliminer son excès dans le corps.

La première étape consiste à éviter la consommation de sucre ou du moins à la réduire au strict minimum. Cela signifie qu’une personne atteinte de diabète de type 2 ne devrait pas consommer d’aliments contenant des glucides raffinés et des protéines alimentaires que le corps convertit en glucose. Les graisses alimentaires ne posent pas de problème. Les graisses naturelles sont bonnes aussi, tout comme le cholestérol alimentaire. Bien sûr, les personnes atteintes de diabète devraient consommer des aliments entiers, naturels et non transformés.

Quant à l’étape 2, le jeûne est la solution optimale pour brûler le sucre dans l’organisme. Cette méthode oblige l’organisme à brûler le sucre pour maintenir l’énergie, et le glucose dans le sang est le combustible le plus accessible. Une personne atteinte de diabète de type 2 peut pratiquer un jeûne intermittent, incluant des cycles d’alimentation et de jeûne.

 

Jeûner de temps en temps fait beaucoup de bien au corps. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
Jeûner de temps en temps fait beaucoup de bien au corps. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Ainsi, une personne atteinte de diabète de type 2 peut jeûner entre le dîner et le déjeuner, en sautant le petit déjeuner et ne rien consommer pendant une période de 14 à 16 heures. Cela devrait être fait tous les jours jusqu’à ce que le glucose en excès soit brûlé par l’organisme. Le Dr Jason Fung est convaincu que les patients atteints de diabète de type 2 et de pré-diabète peuvent guérir de la maladie sans avoir besoin de médicaments.

Les controverses

Les opinions du Dr Fung ont suscité les critiques de plusieurs experts. Heidi J. Silver, Ph.D., directrice du centre médical de l’université Vanderbilt du Tennessee, spécialisée dans l’alimentation, la composition corporelle et le métabolisme humain, a fait remarquer que le jeûne intermittent n’est peut-être pas durable à long terme lorsqu’il s’agit de perdre du poids. Elle fait également remarquer que la plupart des recherches sur les effets des régimes ont été menées sur des animaux, et non sur des êtres humains. Mme Silver s’est également inquiétée de la façon dont le métabolisme du corps humain pourrait réagir à long terme en raison du jeûne.

Le Dr Peter LePort, chirurgien bariatrique, partage l’idée de Dr.Fung selon laquelle le rétablissement de l’équilibre des hormones comme l’insuline peut entraîner une perte de poids. Cependant, M. LePort n’est pas aussi enthousiaste quant aux solutions proposées par le Dr.Fung. Ce dernier propose de ne manger que lorsqu’on a faim plutôt que de se conformer à une heure fixe, pensant que cela favorise la perte de poids. M. LePort souligne que si les gens ne mangent que lorsqu’ils ont faim, ce serait agir comme le faisaient les humains lorsqu’ils vivaient dans des grottes, et qu’à cette époque l’espérance de vie moyenne était d’environ 25 à 35 ans. Mais aujourd’hui, l’espérance de vie moyenne a doublé et se situe bien au-delà des années 70.

Ben Sit, le président de Evolved Sport and Nutrition, pense que Dr. Fung n’a pas bien cerné le problème de l’obésité et que suivre ses conseils ne ferait que déclencher des troubles de l’alimentation. Il appréhende également le programme de gestion diététique intensive (IDM) de Dr.Fung, car il n’y a pas de diététicien reconnu à bord.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Dr Jason Fung: Reversing Diabetes