Le caractère chinois vache ou buffle : 牛

Texte français : Laïla Hachimi
Le 05/09/2018
En Chine existe une expression idiomatique : “jouer du luth à une vache”. (Clicksy/Flickr)
En Chine existe une expression idiomatique : « jouer du luth à une vache ». (Image : Clicksy / Flickr)
 

Dans la Chine ancienne, vivait un musicien accompli du nom de Gong Mingyi. Il jouait d’une belle façon du qin (ou guqin), un instrument à corde chinois. Un jour, il eut une inspiration alors qu’il parcourait la campagne et décida de jouer pour une vache. Bien que la musique était belle, la vache ne réagissait pas.

Gong Mingyi se sentit très frustré et se mit à produire avec son qin, des sons étranges, ressemblant au cri du veau. La vache leva alors la tête et se mit à écouter très attentivement. C’est de cette histoire qu’est née l’expression « jouer du luth à une vache » qui désigne quelqu’un qui gaspille ses paroles en s’adressant au mauvais auditoire.

La vieille vache chérit son veau  (老牛舐犢)

L’expression « la  vieille vache chérit son veau » (lǎo niú shì dú) est utilisée pour décrire l’amour parental.

Le proverbe prend sa source dans le Livre des Han postérieurs, un ouvrage chinois couvrant l’histoire des Han. On y trouve notamment un événement qui est arrivé à Yang Biao.

Il est écrit que Yang Xiu, le fils de Yang Biao, était le secrétaire de Cao Cao. C’était un homme talentueux et intelligent. Il semblait qu’il pouvait lire dans les pensées de Cao Cao et cela arrivait fréquemment.

Cependant, Cao Cao, était une personne très méfiante et il craignait que le talent et les capacités du jeune homme ne menacent son avenir. Il trouva donc un prétexte pour faire exécuter Yang Xiu.

En apprenant la nouvelle de la mort de Yang Xiu, ordonnée par Cao Cao, Yang Biao fut très affligé. Cependant, il n’osa se plaindre à Cao Cao et versa des larmes secrètement chez lui.  

Un jour, Cao Cao lui demanda : « Que s’est-il passé ? Tu as l’air si pâle et amaigri ! »

« J’ai honte de moi », lui répondit Yang Biao. « Vous vous rappelez, Le ministre Jin était capable de tuer ses deux propres fils pour leur mauvaise conduite afin qu’il ne puisse pas causer de problèmes. »

« Cependant, je ne suis pas aussi intelligent que le ministre Jin. Je suis encore très attaché sentimentalement à mon fils. Je suis comme la vieille vache qui lèche son veau. C’est pourquoi, je suis devenu pâle et amaigri. »

En entendant les paroles de Yang Biao, Cao Cao se sentit coupable.

Plus tard, l’expression « la vieille vache chérit son veau » est devenue un proverbe exprimant le sentiment profond de l’amour parental.

 

l’expression “la vieille vache chérit son veau” est devenue un proverbe exprimant le sentiment profond de l’amour parental. (The Epoch Times)
L’expression « la vieille vache chérit son veau » est devenue un proverbe exprimant le sentiment profond de l’amour parental.
 

Remarque : « Cao Cao (155-220 ap. J.-C.) est l’une des figures principales de la période des Trois Royaumes (220-280 après J.-C.). Il était le chef de l’État de Wei et, bien que considéré comme un génie militaire de l’époque, il a été décrit comme un tyran cruel. »