Que cache le retour en Chine du Hanfu

Par Anne Vi
Le 14/11/2019
Le Hanfu, vêtement traditionnel de la majorité ethnique Han de l'ancienne Chine, suscite un véritable engouement chez les jeunes Chinois. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Le Hanfu, vêtement traditionnel de la majorité ethnique Han de l'ancienne Chine, suscite un véritable engouement chez les jeunes Chinois. (Image: Capture d'écran / YouTube)
 

Certains aspects de la culture traditionnelle chinoise qui ont longtemps été réprimés avec virulence, notamment pendant la Révolution Culturelle où le simple fait de porter le costume traditionnel pouvait conduire aux camps de travaux forcés, semblent gagner à nouveau en popularité.

Le Hanfu, vêtement traditionnel de la majorité ethnique Han de l'ancienne Chine, rencontre maintenant un certain engouement chez les jeunes Chinois. Le vêtement est même promu par l'État dans le cadre d'une identité nationale unifiée. Mais on peut se demander ce qu’un si soudain revirement de la part du PCC peut bien signifier.

L'engouement pour le Hanfu

La mouvement du Hanfu a vu le jour en 2003, lorsque quelques personnes ont commencé à porter ces vêtements en public. Petit à petit, la tendance a pris de l'ampleur et les universités ont même commencé à créer des clubs dédiés aux vêtements Hanfu. Les styles les plus populaires adoptés par les amateurs de Hanfu sont ceux des époques Song, Ming et Tang.

Cet enthousiasme vis-à-vis du Hanfu, surtout les femmes, viendrait du sentiment de beauté qu'elles éprouvent en le portant. Une femme a confié à Reuters « Le plus grand changement pour moi personnellement, c'est que cela me donne plus de confiance en moi... Quand je porte le Hanfu, j'ai l'impression d'être la plus belle personne au monde ». Les jeunes filles, vêtues de leurs vêtements Hanfu, se font prendre en photo dans des lieux valorisant l'architecture chinoise ancienne et les affichent sur les réseaux sociaux.

Les activités et les jeux sur le thème du Hanfu sont de plus en plus populaires dans les établissements d'enseignement.

 

Cet engouement vis-à-vis du Hanfu, surtout les femmes, viendrait du sentiment de beauté qu'elles éprouvent en le portant. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Cet engouement vis-à-vis du Hanfu, surtout les femmes, viendrait du sentiment de beauté qu'elles éprouvent en le portant. (Image: Capture d'écran / YouTube)
 

Le coût d’un vêtement Hanfu peut atteindre plusieurs milliers d’euros, selon le matériau utilisé. Le marché du Hanfu est estimé à plus de 1,4 milliard d’euros avec plus de 2 millions de clients à travers la Chine. L'année dernière, la Ligue de la jeunesse communiste a organisé pour la première fois une Journée nationale des costumes traditionnels, demandant aux gens de partager leurs photos de vêtements ethniques. Le président Xi Jinping a également appelé à la promotion des vêtements traditionnels chinois.

Une question litigieuse

La popularité croissante du Hanfu en tant que vêtement traditionnel chinois a soulevé la controverse dans le pays, car ces vêtements proviennent en majorité de l'ethnie Han, qui représente 90% de la population chinoise. Ainsi, d'autres groupes ethniques qui ont leurs propres vêtements traditionnels seraient marginalisés.

Un rapport de 2018 sur les droits de l'Homme mentionne comment Pékin dissuade activement les Ouïghours de porter leurs vêtements traditionnels dans les écoles. Au lieu de cela, les Ouïghours sont forcés d'adopter le Hanfu dans le cadre du processus d'assimilation.

Cette manière de faire nous rappelle la façon dont le PCC a agi avec Confucius. Il l’a d’abord condamné, puis, voyant l’intérêt général que suscitait ce grand Homme, il a utilisé cet intérêt à son profit, comme une couverture pour répandre discrètement son idéologie communiste sous couvert de la diffusion de la langue et de la culture traditionnelle chinoise.

Il est impossible que le rejet et l’irrévérence à l’encontre de ce grand Homme se soient soudainement changés en respect. Mais la vérité cachée derrière ces stratégies insidieuses est en train d’éclater au grand jour, un peu partout dans le monde. Ainsi les traditions de certains groupes peuvent s’avérer utiles pour en réprimer d’autres, comme celles de minorités ethniques…  voilà comment transformer une tradition en moyen de répression.

Nombreux sont ceux qui craignent que de faire du Hanfu une tenue vestimentaire nationale ne finisse par déclencher des conflits ethniques. Certaines personnes pensent aussi que le port de ces vêtements n’est pas approprié pour un usage quotidien dans le monde moderne où les gens se précipitent pour monter dans un bus et faire du vélo.

 

Alors que le Hanfu gagne en popularité, les vêtements traditionnels des groupes ethniques minoritaires tels que les Ouïghours sont délaissés. (Image: Capture d'écran / YouTube)
Alors que le Hanfu gagne en popularité, les vêtements traditionnels des groupes ethniques minoritaires tels que les Ouïghours sont délaissés. (Image: Capture d'écran / YouTube)
 

Le mouvement Hanfu a sa part de fondamentalistes qui considèrent toute modification des vêtements traditionnels comme une «violation». Ainsi, certains des partisans les plus extrêmes des vêtements Hanfu insistent pour ne pas avoir de poches. Les personnes qui apporteraient de telles modifications seraient considérées comme des «déviationnistes» du point de vue des puristes du Hanfu.