Comment M. Dou Yanshan a éduqué ses enfants

Par Bei Jiu
Le 04/12/2020

Les histoires du Classique à Trois Caractères 
 

Education d’enfants dans la Chine ancienne. (Image : Musée national du Palais, Taipei / @CC BY 4.0)
Education d’enfants dans la Chine ancienne. (Image : Musée national du Palais, Taipei / @CC BY 4.0)
 

Le Classique des Trois Caractères ou San Zi Jing (三字經) est un livre écrit par Wang Yingling (王應麟) sous la dynastie des Song du Sud (南宋;1127-1279). C’est un recueil de contes composé de courtes phrases contenant chacune trois caractères faciles à comprendre. Au total, il contient 1450 caractères. Ce livre explique la mythologie chinoise, l’histoire de la Chine, la structure sociale de la Chine ancienne et l’histoire de personnages historiques réputés pour leur vertu et leur bienséance. Dans le passé, les écoles chinoises traditionnelles privées l’utilisaient pour éduquer les élèves en bas âge et les parents pour instruire et donner un cadre à leurs enfants.

M Dou Yan Shan éduque ses enfants

Voici une histoire du Classique des Trois Caractères, qui raconte que M. Dou Yanshan, suite à un rêve, a modifié son comportement pour devenir une bonne personne et a éduqué ses enfants de sorte qu’ils marchent sur le droit chemin également.

Dou Yujun (ou Dou Yanshan) était originaire de comté Yuyang (aujourd’hui la ville Tianjin) dans la région de Jizhou sous la dynastie des Jin postérieurs (後晉,936-947).

Quand il était jeune, il était riche et méprisait les pauvres, profitant de la respectabilité de sa famille pour commettre des méfaits. Lorsqu’un pauvre homme lui empruntait des céréales, il mesurait avec de petits boisseaux, alors que le malheureux devait lui rendre les céréales avec de grands boisseaux.

Ainsi, il gagnait la différence. En raison de ses actes peu scrupuleux, il n’avait toujours pas d’enfants à l’âge de trente ans.

Une nuit, il a fait un rêve dans lequel son grand-père et son père décédés étaient réunis et lui faisaient la leçon. Ils disaient : « Tu dois vite changer ton cœur et revenir à la bonté ! Tu as commis beaucoup d’iniquités et tu es notoirement connu des dieux, non seulement tu n’auras pas de fils, mais en plus ta vie sera courte. Mon fils, efforce-toi de faire de bonnes actions pour sauver les gens et donner en retour au monde, afin de modifier la volonté du Ciel. »

Dou est sorti du rêve trempé de sueurs, en proie à une peur intense. Il a pris à cœur les conseils de son grand-père et de son père et commença à se rectifier immédiatement pour faire le bien et accumuler du bon karma.

Plus tard, sa femme a donné naissance à cinq fils. Il a éduqué ses fils avec beaucoup de soin, en prêtant une grande attention à leur conduite, s’assurant qu’elle était juste et bienveillante. Parce que Dou Yanshan avait saisi la clé de l’éducation, ses cinq fils ont tous réussi l’Examen Impérial.

 

Monsieur Dou Yanshan devient meilleur et éduque ses enfants afin qu’ils soient des personnes vertueuses. (Image : Li Zhi / Vision Times France)
Monsieur Dou Yanshan devient meilleur et éduque ses enfants afin qu’ils soient des personnes vertueuses. (Image : Li Zhi / Vision Times France)
 

Quand la mauvaise rétribution était sur le point de tomber sur Dou Yanshan, ses ancêtres sont apparus dans un rêve pour le réprimander, ce qui fut sa chance. L’essentiel est que Dou Yanshan corrigea ses erreurs et retrouva le droit chemin.

De sa propre expérience, Dou Yanshan a vu les conséquences de faire le mal. Il a saisi l’essence de l’éducation et l’a transmis à ses descendants. Ses cinq enfants ont finalement bien réussi dans leur vie.

Comme le dit un ancien dicton : « Une famille qui accumule les bonnes actions sera récompensée plus tard, une famille qui accumule les mauvaises actions connaîtra des calamités dans l’avenir ». Le sens de ce dicton est le suivant : pour une personne, une famille, « accumuler de bonnes actions » est la source du bonheur, en revanche, s’ils « accumulent du mal » ou font toujours de mauvaises choses, le châtiment est inévitable, et pire encore, cela apportera le malheur aux générations futures.


Traduit par Jessica Wang

Source : https://www.secretchina.com/news/gb/2017/03/31/817495.html