L’enseignement à domicile en Chine communiste

Par Vision Times
Le 22/02/2020
L’enseignement à domicile se développe en Chine. (Image : Pitch Black / Flicker / CC BY 1.0)
L’enseignement à domicile se développe en Chine. (Image : Pitch Black / Flicker / CC BY 1.0)
 

Le gouvernement chinois a interdit l’enseignement à domicile en Chine. Cela n’a cependant pas empêché quelques parents d’éduquer leurs enfants à la maison. Naturellement, cette tendance inquiète Pékin car l’enseignement à domicile finirait par générer des adultes qui n’auraient pas été soumis dès l’enfance à l’endoctrinement idéologique communiste.

L’enseignement à domicile en Chine

«En 2017, pour la première fois, le ministère de l’éducation s’est ouvertement attaqué à cette pratique, la qualifiant de "très défavorable au développement de l’enfant tout au long de sa vie"... Un groupe de réflexion basé à Pékin a estimé qu’environ 56 000 enfants étaient scolarisés à domicile (en 2017) ou étaient sur le point de quitter l’enseignement public à cette fin. Le nombre d’enfants scolarisés a presque triplé depuis 2013», selon The Economist. Cependant, le nombre réel d’enfants scolarisés à domicile est susceptible d’être plus élevé, car les parents gardent le plus souvent le silence à ce sujet afin d’échapper au contrôle du gouvernement.

Le programme scolaire de l’État est souvent rempli de propagande communiste et d’une version de l’histoire de la Chine propre à Pékin. Les États-Unis et d’autres pays démocratiques sont présentés de manière négative et décrits comme les «ennemis» de la Chine. Ce sont là quelques-unes des raisons qui poussent certains parents à retirer leurs enfants des écoles publiques. Ces parents ont souvent tendance à être très instruits, ce sont des progressistes qui nourrissent l’espoir de voir leurs enfants grandir sans contrainte, avec une ouverture d’esprit  et une liberté leur permettant de tout remettre en question.

 

Les parents ne veulent pas que leurs enfants soient endoctrinés par l’idéologie communiste (Image : Thomas Galvez / flickr / CC BY 2.0)
Les parents ne veulent pas que leurs enfants soient endoctrinés par l’idéologie communiste. (Image : Thomas Galvez / flickr / CC BY 2.0)
 

Certains parents pensent également que le système éducatif chinois est trop stressant pour les enfants et ne veulent pas que leurs propres enfants subissent de telles pressions. Ils choisissent plutôt d’éduquer leurs enfants de manière sereine, en veillant tout particulièrement à stimuler leurs capacités et leur créativité uniques. La tendance de l’enseignement à domicile ne se limite pas à la Chine continentale. Même dans la ville de Hong Kong, les discussions entre parents sur l’éducation à domicile ont connu un pic.

Selon une enquête réalisée l’année dernière, «la ville compte au moins 60 familles scolarisées à domicile avec un total de 97 enfants, dont 68 jeunes âgés de 6 à 15 ans. Seules 18 de ces familles avaient informé le bureau de leur décision. Onze autres ont déclaré qu’elles n’en ressentaient pas le besoin, tandis que six étaient préoccupées par la pression ou l’ingérence des autorités», selon South China Morning Post.

L’interdiction de religion

Le gouvernement a forcé les écoles chinoises à abandonner la religion. En juin dernier, plus de 40 enseignants d’une école du Jiangxi ont été invités à signer des accords selon lesquels ils s’engageaient à tenir la religion à l’écart de leurs campus. Les enseignants ont également été contraints de tenir les membres de leur famille à l’écart de la religion.

 

La Chine oblige les enfants d’âge scolaire à abandonner leur religion. (Image : needpix / CC0 1.0)
La Chine oblige les enfants d’âge scolaire à abandonner leur religion. (Image : needpix / CC0 1.0)
 

«Si trop de gens se tournent vers la religion, alors  plus personne ne croira au Parti communiste... Par conséquent, un contrôle idéologique dynamique est crucial pour le PCC. Ils peuvent permettre à l’économie de ralentir, mais ils ne laisseront jamais une croyance indépendante s’infiltrer dans la nation : il est crucial pour le Parti de garder le pouvoir», a déclaré un directeur d’école de la province nord-est du Heilongjiang à Bitter Winter.

En décembre, une professeure des écoles du Jiangxi a fait signer à ses élèves une déclaration selon laquelle ils s’engageaient à ne plus jamais participer à des activités religieuses. Les enfants ont été prévenus que s’ils ne respectaient pas cette règle, l’école leur serait désormais interdite. Une fois que les enfants ont signé la déclaration, l’enseignante a apparemment écrit au tableau la phrase : «contre la religion». Les élèves ont été obligés de répéter cette phrase à voix haute plusieurs fois. Le professeur a même pris des photos des enfants pendant qu’ils chantaient «contre la religion».


Traduit par Marlène Deloumeaux

Version en anglais : Interest in Homeschooling on the Rise in Communist China