Inquiétudes concernant le barrage des trois gorges en Chine

Par Cynthia Rohr
Le 23/09/2020
Le coût de la construction du barrage des Trois Gorges en Chine serait de plus de 28 milliards de dollars (24 milliards d’euros). (Image : Le Grand Portage / Wikimedia / CC BY 2.0)
Le coût de la construction du barrage des Trois Gorges en Chine serait de plus de 28 milliards de dollars (24 milliards d’euros). (Image : Le Grand Portage Wikimedia / CC BY 2.0)
 

Les récentes inondations en Chine ont causé des dommages généralisés. Un responsable chinois a fait remarquer qu’à elles seules, les pertes économiques s’élèvent au minimum à 29 milliards de dollars (26 milliards d’euros). Environ 70 millions de personnes, dans 28 provinces, ont été touchées. Au vu de cette hécatombe, les experts se demandent si le fameux barrage des Trois-Gorges, construit sur le Yangtsé pour un coût de plus de 28 milliards de dollars (24 milliards d’euros), valait toute cette campagne médiatique.

Pas moins de de 1,4 millions de personnes ont été déplacées une fois la construction commencée. Et lorsque le réservoir a atteint sa pleine capacité, 1 350 villages, 140 villes et 13 agglomérations ont été submergés. Les autorités chinoises affirmaient que le barrage protégerait les communautés le long du Yangtze même lors d’une « inondation exceptionnelle ». Cependant, depuis les récentes catastrophes, beaucoup pensent que le barrage n’a pas répondu aux attentes.

Un projet présentant des lacunes

Avant même la construction du barrage des Trois Gorges en 1994, de nombreux experts critiquaient déjà le projet. Le premier d’entre eux était l’hydrologue Huang Wangli, devenu une cible du PCC (Parti communiste chinois) en raison de son refus de s’aligner sur les politiques du Parti. Huang Wangli avait prédit que la construction du barrage des Trois Gorges entraînerait de nombreuses conséquences négatives, notamment l’effondrement des berges en aval, des problèmes d’envasement, de fréquents tremblements de terre, la propagation d’une maladie appelée schistosomiase causée par des vers plats parasites, un impact sur la qualité de l’eau, des inondations en amont et divers problèmes liés aux déplacements.

Toutes ces prévisions se sont finalement réalisées. M. Huang a également averti que lorsque les risques l’emporteront sur les avantages du barrage, celui-ci sera détruit. Cependant, toutes ses préoccupations ont été balayées par le PCC.

 

L’affirmation selon laquelle le barrage serait capable de résister à une inondation d’une ampleur « des 100 dernières années » est en grande partie fausse. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
L’affirmation selon laquelle le barrage serait capable de résister à une inondation d’une ampleur « des 100 dernières années » est en grande partie fausse. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

Au fil du temps, le Parti semble avoir réalisé que le barrage des Trois Gorges n’est pas le « sauveur » qu’on lui a vanté. Ce fait est évident quand on considère la façon dont l’État a minimisé la capacité du barrage au cours des deux dernières décennies. En 2003, un article publié dans les médias soutenus par l’État prétendait que le barrage des Trois-Gorges était capable de résister à une inondation d’une ampleur record « des 10 000 dernières années ». En 2007, cette affirmation s’est transformée en une inondation « des 1000 dernières années ».

Un an plus tard, en 2008, le parti avait revu à la baisse ses attentes à l’égard du barrage, affirmant qu’il ne pouvait résister qu’à une inondation « des 100 dernières années ». Et en 2010, l’entité chargée de superviser le bassin du Yangtze a déclaré que les gens ne devaient pas placer tous leurs espoirs dans le barrage des Trois Gorges, indiquant clairement que le barrage n’était pas du tout capable de créer un impact positif significatif.

Même la capacité de gestion de crues d’une ampleur « des 100 dernières années » annoncée par l’Etat actuellement est une tromperie, selon les experts. D’après le géologue Fan Xiao, une telle inondation ferait passer 244 milliards de mètres cubes d’eau par le barrage des Trois-Gorges en seulement deux mois. Cependant, la capacité de stockage du réservoir du barrage ne peut traiter que 9 % de cette quantité. Fan Xiao note que ce serait comme utiliser une petite tasse face à une grand baignoire d’eau. Il souligne que le coût du barrage a définitivement dépassé les gains obtenus en matière de contrôle des inondations.

 

L’accumulation d’une trop grande quantité d’eau dans le réservoir augmente les risques de glissements de terrain et de tremblements de terre. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
L’accumulation d’une trop grande quantité d’eau dans le réservoir augmente les risques de glissements de terrain et de tremblements de terre. (Image : Pixabay / CC0 1.0)
 

L’année dernière, l’ingénieur hydraulique Wang Weiluo a publié une analyse du barrage après avoir étudié des images satellites montrant une déformation de la structure. Il a prédit que le barrage ne durera pas plus de 50 ans. « Un jour, dans le futur, le barrage des Trois Gorges se brisera... La déformation réduira la durée de vie du barrage et mettra en péril sa sécurité », a écrit Wang Weiluo , comme le rapporte le journal The Epoch Times.

Impact sur l’environnement

Les dégâts environnementaux causés par le barrage des Trois Gorges sont immenses. Selon un rapport, près de 47 espèces menacées vivaient dans la région entourant la structure. A cause de ce barrage, beaucoup d’entre elles ont aujourd’hui disparu, dont le célèbre dauphin du Yangtsé. Depuis que le barrage a modifié la voie de migration de certaines espèces de poissons, leurs activités de reproduction ont également été altérées, ce qui a fini par affecter les animaux qui en vivaient autrefois.

En 2008, les autorités chinoises ont admis que le barrage provoquait des changements environnementaux en fragmentant les écosystèmes et en accélérant les glissements de terrain. L’accumulation d’une trop grande quantité d’eau dans le réservoir serait responsable des tremblements de terre.


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Is China’s Three Gorges Dam Worth It?