Comment participer au bien-être des enfants

Par Vision Times
Le 14/05/2020
Un enfant traité avec attention, encouragé à être confiant et discipliné, sera plus susceptible de réussir dans la vie. (Image : Esi Grünhagen / Pixabay)
Un enfant traité avec attention, encouragé à être confiant et discipliné, sera plus susceptible de réussir dans la vie. (Image : Esi Grünhagen / Pixabay)
 

La façon dont on a grandi va influencer en grande partie notre vie d’adulte. Si un enfant a été traité avec attention, encouragé à être confiant et discipliné, il aura plus de chances de réussir dans la vie. En revanche, un enfant à qui l’on fait constamment des reproches, et qu’on dévalorise, finira probablement par perdre l’estime de soi. En tant que parents, il est de notre responsabilité de veiller au bien-être de nos enfants, ainsi qu’à celui de la génération à venir. Voici quatre façons de procéder.

1. Participer à des activités

Les enfants devraient être encouragés à participer à des activités physiques comme de l’exercice, des jeux, etc. Se sentir dynamique développera leur confiance dès le plus jeune âge. Des études montrent que les enfants qui passent du temps à l’extérieur ont tendance à être plus résistants que ceux qui ne sortent pas. Ces enfants explorent, testent les limites, utilisent leur créativité, relèvent des défis et apprennent à naviguer dans des situations sociales délicates. Ainsi, ils développent de la résistance et des compétences en négociation.

Dans une enquête de 2019, des parents australiens ont été interrogés sur la façon dont ils partagent des activités avec leurs enfants à l’extérieur. « 3 parents australiens sur 4 aimeraient passer plus de temps à l'extérieur avec leur famille. Pourquoi ? Parce qu’ils savent que c’est formidable pour une vie saine et pour créer des liens.

 

des études montrent que les enfants qui font des activités à l'extérieur ont tendance à être plus résistants que ceux qui ne sortent pas. (Image : Hai Nguyen Tien / Pixabay)
des études montrent que les enfants qui font des activités à l’extérieur ont tendance à être plus résistants que ceux qui ne sortent pas. (Image : Hai Nguyen Tien / Pixabay)
 

Plus de 85% des parents pensent que passer du temps à l’extérieur améliore également la santé mentale et physique de leurs enfants. Cela s’avère vrai. La recherche montre que faire ainsi améliore la communication parent-enfant, la santé mentale et physique, et le bien-être en général », au cours des cinq premières années.

2. Un espace propre à lui

Bien qu’il soit de notre devoir de protéger nos enfants de tous les dangers, nous ne devrions pas aller à l’extrême. Trop d’interactions et trop de limitations ne fera que les pousser sur la mauvaise voie à l’adolescence et plus tard. Donnons à nos enfants l’espace qu’ils méritent où ils seront libres d’explorer le monde et de penser par eux-mêmes. Assurons-nous simplement d’êtres présents pour les soutenir lorsqu’ils en ont besoin.

3. Les études

Beaucoup de parents poussent leurs enfants à se concentrer sur les études au détriment de l’interaction sociale. Bien que les études soient importantes, les parents doivent comprendre que la vie ne consiste pas seulement à mémoriser des connaissances. Pour être confiant et réussir dans la vie, il faut se sentir à l’aise face aux autres. Cela ne peut se produire qu’en se faisant des amis, en allant à des activités sociales, etc. « Vous devez enseigner aux enfants comment se faire des amis et comment résoudre les conflits… L’environnement d’apprentissage et de soins qui soutiennent le développement social et émotionnel sain des enfants ouvre la voie à la réussite scolaire », a expliqué Bertha Gorham, experte de l’enfance à EDC.

 

En se faisant des amis et en participant à des activités sociales, les enfants développent la confiance nécessaire lors d’interactions avec les autres. (Image : Moshe Harosh / Pixabay)
En se faisant des amis et en participant à des activités sociales, les enfants développent la confiance nécessaire lors d’interactions avec les autres. (Image : Moshe Harosh / Pixabay)
 

4. Bénévolat

Emmenons nos enfants à des activités de bénévolat. L’expérience de participer à aider les autres aura un effet extrêmement positif sur le psychisme de l’enfant. Nous pourrions par exemple être amenés à distribuer de la nourriture aux pauvres du quartier. Laissons nos enfants distribuer quelques paquets de nourriture aux nécessiteux. Lorsque votre enfant verra la reconnaissance dans leurs yeux, ils se sentira motivé à faire du bien, ce qui l’aidera à développer un solide caractère moral.

Traduit par Alex 

Version en anglais : The Wellbeing of Kids: What You Can Do