Le bien et le mal déterminent la vie et la mort

Par Vision Times
Le 31/07/2020

L’avertissement de la Bodhisattva

 

Il y a longtemps, la morale des habitants d’un village s’était vraiment dégradée, et les dieux avaient décidé de le détruire. (Image : ralph repo / Flickr / CC BY 2.0 )
Il y a longtemps, la morale des habitants d’un village s’était vraiment dégradée, et les dieux avaient décidé de le détruire. (Image : ralph repo / Flickr / CC BY 2.0 )
 

Il y a longtemps, la morale des habitants d’un village s’était vraiment dégradée, et les dieux avaient décidé de le détruire. Une bodhisattva voulait sauver les gens bienveillants du village, leur donner ainsi une seconde chance. Elle descendit dans le monde, déguisée en mendiante. Arrivée au village, elle mendia de maison en maison, mais personne n’était disposé à lui donner un peu de nourriture.

A l’entrée du village une vieille dame offrait de l’encens au Bouddha, alors la bodhisattva s’ avança pour quémander. Embarrassée, la vieille dame dit : « J’ai ce bol de riz. Laissez-moi vous en donner la moitié. Je garderai l’autre pour l’offrir au Bouddha. » La Bodhisattva montra du doigt une paire de lions de pierre à l’entrée du village et lui dit « Quand vous verrez les yeux de ces lions devenir rouges, il y aura une grande inondation. Je vous conseille de vous réfugier dans la montagne – rappelez-vous mes paroles ».

La vieille dame a aussitôt alerté les villageois, mais personne ne l’a crue. Ils se sont moqués d’elle et l’ont ridiculisée, en disant « Comment les yeux des lions de pierre pourraient-ils devenir rouges ? »

 

Elle se dirigea vers l’entrée du village et découvrit une vieille dame qui offrait de l’encens au Bouddha, alors elle s’avança pour mendier. (Image : pixabay / CC0 1.0)
Elle se dirigea vers l’entrée du village et découvrit une vieille dame qui offrait de l’encens au Bouddha, alors elle s’avança pour mendier. (Image : pixabay CC0 1.0)
 

Un jour, quelques vagabonds du village voulant se moquer de la vieille dame, peignirent en rouge les yeux des lions de pierre. Lorsque la vieille dame vit que les yeux des lions de pierre étaient devenus rouges, elle cria anxieusement aux villageois : « Fuyez ! il va y avoir une inondation ! »

Les villageois s’esclaffaient et se moquaient de la vieille dame, tandis qu’elle continuait à crier, mais personne ne la prenait au sérieux et personne ne l’écoutait. Voyant que tout le monde l’ignorait, la vieille dame s’enfuit seule dans la montagne, et bientôt une inondation submergea tout le village.

Une action bienveillante a permis à la vieille dame d’entendre l’avertissement de la Bodhisattva. Lorsque les villageois ont entendu les conseils de la vieille dame, ils ont eu de mauvaises pensées, l’ont trompée et ridiculisée jusqu’à peindre les yeux des lions en rouge. En conclusion, les bonnes pensées et les bonnes actions apportent le bien, tandis que les mauvaises pensées et les mauvaises actions attirent le mal.
 

Traduit du chinois par Joseph Wu 

Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Good and Evil Determine Life and Death