Accord parfait entre musique et compétences techniques

Par Vision Times
Le 02/05/2020

Un xylophone étendu dans la forêt récréant la musique de Bach dans la vidéo publicitaire japonaise
 

En 2011, la société de télécommunications japonaise Docomo et son directeur artistique Morihiro Harano ont créé une publicité unique pour le xylophone. (Image : Capture d’écran / YouYube)
En 2011, la société de télécommunications japonaise Docomo et son directeur artistique Morihiro Harano ont créé une publicité unique pour le xylophone. (Image : Capture d’écran / YouYube)
 

En 2011, la société de télécommunications japonaise Docomo voulait une publicité innovante pour présenter ses nouveaux téléphones Touch Wood. Ils ont fait appel au directeur artistique Morihiro Harano qui a décidé de présenter une composition de Bach, jouée par un long xylophone fait sur mesure en utilisant l’une des quatre forces fondamentales de la nature – la gravité.

La vidéo publicitaire musicale

La vidéo représente un xylophone en bois étendu à travers la forêt sur une pente descendante. Une boule de bois est lâchée en haut, qui tombe et passe par toutes les touches du xylophone dans sa trajectoire, recréant ainsi la Cantate 147 de Bach. Beaucoup de gens trouvent, souvent, étonnant qu’aucun effet numérique n’ait été utilisé pour créer la musique.

M. Harano avait d’abord procédé à une conception beaucoup plus complexe de l’instrument. Il a supprimé de nombreux artifices et a finalement opté pour une version plus sobre avec l’instrument qui se déplace simplement en ligne droite dans la forêt. Il s’est concentré davantage sur la composition de Bach puisque la musique a la même longueur de notes que le xylophone. Sous la direction de l’ingénieur du bois Mitsuo Tsuda, une équipe de menuisiers experts a travaillé sur le xylophone, s’assurant que chaque coupe et chaque pente étaient exactement adaptées aux besoins.

 

(Image : Capture d’écran / YouTube)
Une équipe de menuisiers experts a travaillé sur le xylophone, s’assurant que chaque coupe et chaque pente étaient adaptées aux besoins. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Si l’installation tournait mal, la composition musicale sonnerait tout à fait différemment de ce qui était prévu. Heureusement pour Harano, il n’y a pas eu de problème de ce genre puisque l’équipe de M. Tsuda a fini par créer un xylophone encore plus précis que les plans. La vidéo publicitaire a ensuite remporté le Lion d’or à Cannes. Vous pouvez la regarder ici.

Le xylophone

Bien que le son d’un xylophone puisse ressembler à celui d’un piano, il est en fait classé comme un instrument de percussion. Il est généralement constitué de 36 à 48 barres de bois qui couvrent trois à quatre octaves. Chaque barre est un idiophone accordé à la hauteur d’une gamme musicale, ce qui signifie qu’elles produisent divers sons par le biais de vibrations.

« Il est joué à l’aide de deux maillets en bois, en plastique ou en métal qui donnent à l’instrument sa sonorité caractéristique et percutante. Jouer d’un xylophone est différent de jouer d’un piano parce que l’instrument est plus grand et que le musicien a beaucoup plus de surface à couvrir pendant une chanson. », selon Hockessin Community News. Pour obtenir des sons plus doux, les musiciens utilisent souvent des maillets en caoutchouc moyen ou dur. Le son de l’instrument est renforcé par les résonateurs à tubes qui sont situés dans la partie inférieure des barres.

 

 (Image : pixabay / CC0 1.0)
Le xylophone aurait été créé en pour la première fois en Asie du Sud-Est. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

On pense que le xylophone a d’abord été créé en Asie du Sud-Est, d’où il a ensuite été transmis vers d’autres endroits. Bien que le xylophone soit actuellement disposé à la manière d’un piano, cette disposition n’a été établie qu’au siècle dernier. Avant cela, les barres de xylophone étaient disposées en quatre rangées dans des régions comme l’Europe de l’Est. Aujourd’hui, la plupart des xylophones sont en bois dur. Dans l’Antiquité, ils étaient fabriqués en bambou ou en érable. La richesse du son créé par l’instrument dépend du type de bois utilisé pour le fabriquer.

Le xylophone est souvent assimilé avec un autre instrument – le marimba. Comme le xylophone émet une note plus claire, certains musiciens jouent les deux instruments ensemble pour obtenir des sons plus riches. En Amérique latine, il est normal d’associer les deux instruments. Au Sénégal, les xylophones font partie de la tradition locale et ont souvent été utilisés lors de cérémonies d’initiation ainsi que pour effrayer les singes et autres créatures des champs.


Traduit par Swanne Vi

Version en anglais :  A Japanese Ad Shows What Is Possible When Music Meets Science