Press "Enter" to skip to content

Histoire. Histoire ancienne d’un homme fidèle à sa promesse de mariage

CHINE ANCIENNE > Histoire

Les Chinois d’autrefois tenaient à leur parole et accordaient beaucoup d’attention à l’esprit de loyauté. Ils disaient souvent : « Si une personne traite les autres avec loyauté, le monde entier lui fera confiance, si une personne trompe les autres, même son épouse et ses enfants se méfieront d’elle » ou « Toute promesse doit être honorée et tout ce qui est convenu doit être respecté. » Voici l’histoire d’un homme fidèle qui a tenu sa promesse de mariage en épousant sa fiancée devenue aveugle.

Liu Ting-Shi, un homme de vertu de la dynastie Song (960-1279 ap.J.-C.) et contemporain du grand écrivain Su Shi, était connu pour ses actions nobles et distinguées. Lorsque Su Shi devint le gouverneur de Mizhou (actuellement, la ville de Zhucheng dans la province du Shandong), il prit pour officier Liu Ting-Shi.

Un jour, Su Shi a mentionné Liu Ting-Shi dans une lettre à son frère, Su Zhe, en disant que c’était un homme qui connaissait les bonnes manières. Avant d’être admis aux examens impériaux, Liu Ting-Shi a proposé d’épouser la fille d’un villageois. Cependant, bien qu’il y ait une promesse de mariage, il n’avait pas encore versé les présents que le futur marié est censé offrir à la famille de sa future épouse. Selon l’ancien système, avant de verser ce don, Liu Ting-Shi n’était pas considéré comme engagé.

Plus tard, Liu Ting-Shi a remporté les examens impériaux et est devenu un érudit accompli, alors que sa fiancée est devenue aveugle en raison d’une maladie. Comme les membres de la famille de cette fille étaient de pauvres paysans, ils n’osaient pas demander à Liu Ting-Shi d’honorer sa promesse. Certaines personnes ont même conseillé à Liu Ting-Shi d’épouser la petite sœur de sa fiancée. Mais il a simplement répondu : « Mon cœur est déjà engagé. Bien qu’elle soit aveugle, comment pourrais-je ne pas respecter mon intention initiale ? » Finalement, il a épousé la fille aveugle. Après le mariage, Liu Ting-Shi a emmené son épouse près de son lieu de travail pour y vivre ensemble. Ils étaient amoureux et très respectueux l’un envers l’autre.

Histoire ancienne d’un homme fidèle à sa promesse de mariage
Un couple amoureux dans Chine ancienne. (Image : wikimedia / Shizhao / CC BY-SA 3.0)

Après quelques années, son épouse est décédée à Mizhou, et Liu Ting-Shi était si triste qu’il a refusé de se remarier. Un jour, Su Shi lui a demandé : « La tristesse naît de l’amour, et l’amour naît de la beauté. Mais d’où viennent votre amour et votre tristesse? » Sous-entendu que l’amour vient de la beauté, et que ce n’est que lorsqu’il y a de l’amour que l’on peut avoir de la tristesse après la mort d’une personne bien aimée. Aux yeux de beaucoup de gens, c’est grâce à sa droiture et à sa foi que Liu Ting-Shi avait épousé sa fiancée handicapée et était resté fidèle toute sa vie à son épouse défunte. D’où venait alors son amour et sa tristesse ?

Liu Ting-Shi lui a répondu : « Tout ce que je sais, c’est que mon épouse est décédée, qu’elle soit aveugle ou non. Si l’on peut aimer quelqu’un et le pleurer par amour, et ne plus l’aimer quand son visage vieillit, et que le chagrin tombe dans l’oubli, alors toutes ces femmes qui s’habillent joliment dans les rues, qui font étalage de leur coquetterie et font palpiter le cœur des gens, peuvent-elles être prises pour épouses ? »

Après avoir entendu ces paroles, Su Shi a été profondément impressionné et a dit à Liu Ting-Shi : « Tu es un homme de mérite et de richesse. »

Rédacteur Jessica Wang

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.