Le gouvernement chinois traite ses soldats de poules mouillées

Par Vision Times
Le 12/06/2020
Les soldats chinois issus de familles soumises à la politique de l’enfant unique ont grandi en tant que « petits empereurs », choyés par leurs parents et leurs proches et dont tous les souhaits ont été exaucés. (Image : Capture d’écran /  YouTube)
Les soldats chinois issus de familles soumises à la politique de l’enfant unique ont grandi en tant que « petits empereurs », choyés par leurs parents et leurs proches et dont tous les souhaits ont été exaucés. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Le gouvernement chinois a qualifié ses propres soldats de « poules mouillées » et de « dangereusement corrompus ». Alors que le monde regarde avec crainte la colossale armée chinoise et son incroyable expansion en matière de défense, les Chinois n’ont apparemment pas le même degré d’admiration. Examinons quelques-unes des raisons et essayons de comprendre l’Armée populaire de libération (APL).

Les petits empereurs

Depuis que le Parti communiste chinois (PCC) a adopté la politique de l’enfant unique, les enfants de Chine sont élevés sans frères et sœurs. Cela entraîne une immaturité émotionnelle car ils n’ont eu personne avec qui rivaliser, partager ou apprendre. Ils étaient des « petits empereurs », choyés par les parents et les proches. Tous leurs souhaits ont été exaucés. Leur caractère n’a jamais été forgé, et le résultat est qu’ils manquent de tempérament.

D’après certaines estimations, près de 70 % des militaires chinois sont issus de familles à enfant unique. Selon un rapport gouvernemental « Les soldats des générations à enfant unique sont des mauviettes qui n’ont absolument aucun esprit combatif ».

 

Selon certaines estimations, près de 70 % des militaires chinois sont issus de familles à enfant unique. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Selon certaines estimations, près de 70 % des militaires chinois sont issus de familles à enfant unique. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les personnes gâtées sont incapables de gérer des situations stressantes, que ce soit dans un conseil d’administration ou sur un champ de bataille. Sun Youpeng, 22 ans , nouvelle recrue de l’APL  a déclaré au South China Morning Post : « J’étais un garçon gâté car je suis un enfant unique. Pendant ma première année dans l’armée, après une dure journée d’entraînement, je me cachais sous ma couverture et je pleurais tous les soirs parce que ma maison et ma petite amie me manquaient ».

Manque d’expérience

Les soldats des grandes puissances militaires comme les États-Unis, le Royaume-Uni et l’Inde ont effectué de nombreuses missions de combat partout dans le monde. Ils sont équipés et expérimentés pour faire face à des situations difficiles car ils baignent dans une situation de conflit permanente. Cette expérience s’avère irremplaçable dans le cas d’une situation critique car, au final, c’est le soldat lui-même qui va assumer sa mission. Cela fait plus de 40 ans que les soldats chinois n’ont pas assisté à des combats. Leur seule activité est de suivre une « formation politique ». Ces soldats faisant partie d’un régime communiste, nous ne pouvons que supposer qu’ils sont formés pour être plus agressifs.

Les confrontations et les menaces ne peuvent pas être considérés comme de véritables combats. Les manoeuvres agressives en mer de Chine méridionale et les puissances militaires le long de la frontière indienne n’ont pas vraiment d’efficacité en cas de situations dangereuses. Organiser des exercices militaires autour de Taïwan et menacer les bateaux de pêche est une chose, tandis que s’engager à fond contre des combattants ennemis expérimentés, prêts à tout pour défendre leur nation est absolument différent.

Entraînement physique

En 2017, l’armée chinoise a révélé que de nombreuses recrues échouaient aux tests physiques de base. L’armée affirmait que 8 % des hommes souffraient d’une « dilatation des veines dans le scrotum » en raison d’une position assise prolongée liée aux jeux vidéo. 25 % des hommes ont échoué aux tests sanguins et urinaires en raison d’une consommation excessive d’alcool et de boissons gazeuses.

 

En 2017, l’armée chinoise a révélé que de nombreuses recrues échouaient aux tests physiques de base. (Image : Capture d’écran / YouTube)
En 2017, l’armée chinoise a révélé que de nombreuses recrues échouaient aux tests physiques de base. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Objectif illégal

Alors que les soldats de la plupart des nations défendent leur pays et ses idéaux, que défend l’APL (Armée populaire de libération) ? Défend-t-elle La Chine ? Pas exactement. L’APL défend le Parti communiste chinois. Si l’APL défendait les citoyens chinois ordinaires, elle prendrait les armes chaque fois qu’un homme du commun en Chine est persécuté. A l’heure actuelle, l’APL n’est rien d’autre qu’un groupe de fiers à bras et de brutes, qui se battent avec les Chinois et non pour les Chinois, en les contraignant à s’aligner sur les directives du Parti communiste chinois. Ils aident le PCC à promouvoir ses idéaux dans tout le pays et à l’étranger. Cela n’est absolument pas agir par amour pour la Chine, sa constitution ou ses citoyens. Le PCC a constamment contourné la constitution pour imposer sa tyrannie au peuple chinois. Combien de temps un soldat peut-il continuer à se battre s’il ne le fait pas pour une noble cause ?


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Chinese Government Says Their Soldiers Are Wimps