Press "Enter" to skip to content

Monde. Macao : Suncity Group ferme ses salles de jeux suite à l’arrestation de son patron Alvin Chau

ACTUALITÉ > Monde

Alvin Chau, le fondateur et président de Suncity Group, un des plus importants opérateurs de casinos de Macao, a été arrêté le week-end dernier et placé en détention provisoire. L’homme est accusé de jeu transfrontalier illégal et de blanchiment d’argent.

La société, basée à Hong Kong, exploite des salles de jeux VIP dans toute l’Asie. Les opérateurs de salles de jeux agissent comme des intermédiaires, qui attirent les gros joueurs dans les casinos, leur accordant du crédit et recouvrant leurs dettes.

La police de Macao a déclaré avoir appréhendé Alvin Chau à la suite d’ un mandat d’arrêt émis par les autorités chinoises à son encontre. Les jeux d’argent sont illégaux en Chine continentale et les contrevenants s’exposent à de graves sanctions, voire à des peines de prison. Macao, cette ancienne colonie portugaise repassée sous la domination chinoise en 1999, n’est pas soumise à cette loi.

Dans un communiqué du 27 novembre, la police judiciaire de Macao a déclaré qu’Alvin Chau avait été placé en détention sur la base de preuves recueillies au cours d’une enquête d’une durée deux ans. Elle a également indiqué que Suncity Group Holding Ltd, était liée depuis des années à des activités de trafic de drogue et de blanchiment d’argent.

Macao : Suncity Group ferme ses salles de jeux suite à l’arrestation de son patron Alvin Chau
Alvin Chau, fondateur et président de Suncity Group Holdings Ltd. La société, basée à Hong Kong, exploite des salles de jeux VIP dans toute l’Asie. Les opérateurs de salles de jeux agissent comme des intermédiaires, qui attirent les gros joueurs dans les casinos, leur accordant du crédit et recouvrant leurs dettes. (Image : Capture d’écran / YouTube)

Selon le bureau du procureur, Alvin Chau était également accusé d’exploiter une plateforme de paris en ligne illégale aux Philippines. Le système présentait des flux vidéo en direct de jeux de casino et permettait aux joueurs de placer des paris importants en ligne.

« Le groupe a utilisé des comptes bancaires de sociétés à Macao pour acheminer des fonds illicites par le biais de banques clandestines », peut-on lire dans la déclaration du procureur, qui ajoute que les crimes présumés auraient de graves répercussions sur les secteurs légaux du jeu et l’ordre financier de la région autonome.

Bien que sa taille ne représente qu’un tiers de celle de Las Vegas, Macao est le plus grand centre de jeux d’argent au monde, avec plus de 40 casinos et environ 30 millions de visiteurs par an.

Selon les autorités chinoises, la police de la ville de Wenzhou a déclaré le 26 novembre, qu’une enquête sur les activités d’Alvin Chau avait révélé que le magnat des casinos avait mis en place un réseau de junket illégal sur le continent. L’opération permettait aux résidents du continent de se livrer à des activités de jeu offshore et transfrontalières.

Le Bureau de la sécurité publique de la ville de Wenzhou a déclaré sur son compte Weibo qu’Alvin Chau avait créé une société de gestion d’actifs pour aider les joueurs à dissimuler l’origine de leurs gains et faciliter les transferts de fonds transfrontaliers.

Le bureau a également ajouté qu’en juillet 2020, les opérations criminelles d’Alvin Chau impliquaient près de 200 représentants au niveau des actionnaires et plus de 12 000 agents de jeu travaillant pour lui en Chine.

« La somme d’argent impliquée était exceptionnellement importante, portant gravement atteinte à l’ordre de gestion sociale de notre pays », ont déclaré les autorités de Wenzhou, affirmant que plus de 80 000 joueurs chinois étaient impliqués dans la plateforme de jeux en ligne.

Dix autres personnes ont aussi été appréhendées. La police de Macao a indiqué que ces membres faisaient partie d’un syndicat impliqué dans l’offre de jeux d’argent illégaux, le blanchiment d’argent, la conduite d’une opération criminelle et l’appartenance à un groupe criminel. Six membres ont été libérés sous caution mais il leur est interdit de quitter Macao et ils doivent se présenter régulièrement aux autorités.

Les autorités de Macao ont déclaré que pour empêcher les suspects concernés de s’enfuir, le tribunal pénal avait accepté les recommandations du procureur et imposé la détention obligatoire à Alvin Chau et aux quatre autres suspects.

À Macao, le fait d’être le chef d’un syndicat du crime est passible d’une peine maximale de 12 ans de prison, tandis que le fait d’être membre d’un gang criminel est passible d’une peine maximale de 10 ans. Le blanchiment d’argent est passible d’une peine maximale de huit ans et l’offre de jeux d’argent illégaux est passible d’une peine maximale de trois ans.

Selon Reuters, ni les représentants d’Alvin Chau ni ceux du Suncity Group n’ont répondu aux demandes de renseignements par courriel.

Rédacteur Fetty Adler

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.