Press "Enter" to skip to content

Chine. La Chine veut Hongkong pour trois raisons : argent-argent-argent

ACTUALITÉ > Chine

Hong Kong est un atout financier très important pour la Chine. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

Les manifestations de Hong Kong devenant de plus en plus violentes, les médias chinois ont appelé à des actions plus strictes pour les contrecarrer.

Cependant, Pékin s’est en grande partie limité à émettre des avertissements plutôt qu’à prendre des mesures militaires concrètes contre la ville. En effet, Hong Kong continue d’être un atout financier très important pour la Chine.

La bourse des valeurs

Les plus grandes entreprises chinoises utilisent le marché boursier de Hong Kong pour lever des capitaux, qu’il s’agisse de sociétés privées comme Tencent ou de sociétés d’État comme la Banque industrielle et commerciale de Chine. En  2018 « les entreprises chinoises ont levé 64,2 milliards de dollars dans le monde, soit près d’un tiers du total mondial, par le biais de premiers appels publics à l’épargne (PAPE), mais seulement 19,7 milliards de dollars provenaient des inscriptions à Shanghai ou Shenzhen... contre 35 milliards à Hong Kong », selon l’agence Reuters.

Près de 33% de la dette levée par les entreprises chinoises l’an dernier l’a été par l’intermédiaire de Hong Kong. Les investisseurs étrangers achètent des actions continentales par le biais des « Connect systems » que la Bourse de Hong Kong (HKSE) gère avec les bourses de Shanghai et de Shenzhen. Tout préjudice causé à Hong Kong finira par bloquer les capacités de collecte de fonds des entreprises chinoises. 

Le système bancaire

L’exposition des banques chinoises à Hong Kong est importante. Entre 2010 et 2018, le total des actifs détenus par les institutions financières continentales à Hong Kong a été multiplié par 3,2 pour atteindre environ 1 200 milliards  de dollars américains. Cela représente près de 9 % du PIB de la Chine.

 

À Hong Kong, les banques chinoises bénéficient d’une grande couverture. (Image: Monikazhen via wikimediaCC BY-SA 2.5)
À Hong Kong, les banques chinoises bénéficient d’une grande couverture. (Image : Monikazhen / wikimedia / CC BY-SA 2.5)
 

« Alors que les actifs bancaires de Hong Kong ont augmenté très rapidement sur l’ensemble de la période, la Chine a dépassé tous les autres pays, leur part des actifs du secteur bancaire de Hong Kong étant passée de 22% en 2010, à 37% en 2018... La forte hausse contraste avec les banques européennes, qui ont à peine augmenté leur exposition à Hong Kong, et le rythme beaucoup plus lent des acteurs japonais et américains », selon le blog de Bruegel.org

L’enjeu énorme des banques chinoises à Hong Kong signifie que les institutions financières continentales risquent de perdre beaucoup plus que les prêteurs d’autres régions, si la situation à Hong Kong devient incontrôlable. Le coup porté au secteur bancaire se répercutera sur la Chine et pourrait déclencher une crise du crédit sur le continent, ce dont Pékin ne veut absolument pas.

Le renminbi

Hong Kong est également un outil important pour les ambitions de la Chine en matière d’internationalisation du renminbi. C’est en 2004 que Hong Kong est devenu le premier marché offshore au monde, à offrir des solutions bancaires entièrement en renminbi. Le projet d’infrastructures de Pékin « Belt and Road Initiative » devrait renforcer le statut du renminbi en tant que monnaie de règlement transfrontalier. Toutefois, si Hong Kong devait perdre son statut financier international, cela aurait des effets négatifs sur la croissance future du renminbi.

 

Hong Kong est également un outil important pour les ambitions de la Chine en matière d'internationalisation du renminbi. (Image: pixabay / CC0 1.0)
Hong Kong est également un outil important pour les ambitions de la Chine en matière d’internationalisation du renminbi. (Image : pixabay / CC0 1.0)
 

« Le pool de liquidités en renminbi de Hong Kong (une combinaison de dépôts en renminbi et de certificats de dépôt en renminbi), le plus important en dehors de la Chine continentale, a atteint 634 milliards RMB (92 milliards USD) à la fin du mois de juin 2018… La Banque populaire de Chine a émis quatre fois, depuis novembre 2018, des bons de banque centrale libellés en renminbi à Hong Kong, par l’intermédiaire de la Central Moneymarkets Unit (CMU) de HKMA, pour un montant total de 90 milliards de RMB (13 milliards de dollars US), pour ajuster la liquidité et stabiliser les taux de change du marché offshore du renminbi », selon l’institut économique PIIE.

En outre, Hong Kong est le principal partenaire commercial de la Chine continentale dans le secteur des services, représentant plus de 20% du marché. C’est plus élevé que la part de marché américain des services à 17%. De plus, Hong Kong contrôle également une part importante des exportations et des importations de la Chine.
 

Traduit par Charlotte Clémence

Version en anglais : 3 Reasons Hong Kong Is Important to China: Money, Money, Money