Press "Enter" to skip to content

Opinion. Conseil à tous les Chinois : gare aux étincelles

TENDANCE > Opinion

En tant qu’immigrants chinois ayant la citoyenneté australienne, pourquoi faudrait-il encore servir le gouvernement de la « mère patrie » ? (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Editorial de Yan Xia, rédacteur en chef de Vision China Times en Australie suite à l’indignation des Australiens quand ils ont appris que The Greenland Group, un développeur immobilier chinois réalisant des projets immobiliers à Sydney et à Melbourne, a envoyé en secret 82 tonnes des produits australiens visant à lutter contre l’épidémie de coronavirus vers la Chine en janvier et février. D’après Le courrier australien l’opération a aussi été menée au Canada, en Turquie et peut-être dans d’autres pays également.

Le mois dernier, je suis tombé sur un post écrit par Andrew Hastie, le Président de la Commission parlementaire mixte australienne sur le renseignement et la sécurité. Ce post contient un article du Sydney Morning Herald à propos d’un entrepreneur chinois à la tête de l’Association du Hubei en Australie, qui a effectué des achats en gros d’équipements de protection individuelle et a ensuite expédié, par avion, 82 tonnes de marchandises vers la Chine.

La publication a suscité d’innombrables commentaires d’indignation et a été relayée par des milliers de personnes. Le journaliste d’investigation Nick McKenzie a fait un reportage approfondi sur le passé de cet homme qui est devenu le sujet d’une polémique en Australie, jetant la communauté chinoise sous les feu des critiques.

Il est logique que les entrepreneurs se sacrifient pour leur entreprise. Parfois, la cupidité l’emporte sur leur sens de la moralité. Cependant, les profits réalisés sur les 82 tonnes de produits pour prévenir l’épidémie de coronavirus ne signifient presque rien pour quelqu’un à la tête d’un empire immobilier. La question est de savoir pourquoi cet incident a causé un tel « tapage médiatique » parmi les hommes politiques australiens.

 

Andrew Hastie, le Président de la Commission parlementaire mixte sur le renseignement et la sécurité, a condamné le propriétaire chinois d’une société de développement immobilier pour avoir expédié des quantités massives de fournitures médicales hors d’Australie. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Andrew Hastie, le Président de la Commission parlementaire sur le renseignement et la sécurité, a condamné le propriétaire chinois d’une société de développement immobilier pour avoir expédié des quantités massives de fournitures médicales hors d’Australie. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Un élément de réponse concerne la question de la prévention des épidémies. Après que l’épidémie du nouveau coronavirus de Wuhan se soit propagée dans le monde entier, l’Australie a fermé ses portes à la Chine, suivant la trace des États-Unis. La mise en œuvre de cette mesure a suscité le cynisme parmi certains membres de la communauté chinoise, ainsi que de hauts fonctionnaires de l’ambassade de Chine. D’une part, ils fustigent l’Australie pour cette « réaction excessive », d’autre part, ils donnent secrètement pour instruction aux entrepreneurs chinois de manifester leur dévotion à la mère patrie en effectuant des achats en gros d’équipements de protection individuelle pour les expédier en Chine.

Pour l’instant, l’épidémie en Chine s’est stabilisée, mais ce mal invisible continue de sévir aux États-Unis avec le nombre de morts qui augmentait rapidement. L'Australie a choisi d’appliquer un confinement d’urgence par mesure de sécurité. Mais elle s’est vite rendu compte qu’il n’y avait plus de produits de prévention des épidémies sur le marché. Non seulement les combinaisons de protection, mais les masques et les désinfectants s’étaient aussi raréfiés. Ces circonstances ont fait que la communauté chinoise australienne a été mise en cause notamment pour avoir causé des ennuis supplémentaires à l’Australie.

Quelles que soient les excuses invoquées par les Chinois, aux yeux de la société australienne, ce sont les Chinois qui ont introduit ce virus dans le pays, les plongeant dans une situation de vie ou mort et en plus, ils ont épuisé des stocks de produits de prévention. De point de vue des Australiens, non seulement les Chinois ne reconnaissent pas l’Australie comme leur pays d’adoption, mais en plus, ils l’ont poussée dans une situation extrême.

Heureusement, en Australie, le virus progresse lentement. Le gouvernement australien a débloqué des fonds énormes pour sauver l’économie du pays et a demandé à la population de respecter les nouvelles règles de distanciation sociale. Chaque hôpital dispose de lits supplémentaires pour se préparer à combattre une éventuelle prochaine vague de l’épidémie.

 

Le Gouvernement Australien a investi des fonds énormes pour sauver l’économie du pays. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Le Gouvernement Australien a investi des fonds énormes pour sauver l’économie du pays. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Les Chinois qui vivent sur le sol australien, ne devraient-ils pas se tourner davantage vers l’Australie ? En vivant dans ce pays, on devrait se sentir concerné par ce qu’il s’y passe. Peut-on continuer de jouir du bien-être social en Australie, sous un ciel bleu sans nuages, alors que notre coeur continue de battre pour la « Mère patrie » et « Papa Xi » ? Comment pouvons-nous gagner le respect des autres Australiens ?

Si le fait que les Chinois et les Australiens se soient rués sur le lait en poudre est considéré comme un acte préjudiciable, je vous laisse alors imaginer l’impact que peut représenter aujourd’hui l’achat massif de fournitures médicales (cette action collective organisée sous l’égide du consulat chinois, pour laquelle les médias australiens semblent disposer de nombreuses preuves) et ses risques pour la société australienne. Imaginons que l’Australie perde le contrôle de l’épidémie comme cela s’est passé en Europe et aux Etats-Unis, avec en prime une pénurie d’équipements de protection individuelle, les Chinois d’Australie pourraient-ils échapper aux critiques ?

Les autorités chinoises ont dissimulé l’épidémie dès le début et fait que les gouvernements étrangers ont relâché leur vigilance. Le cynisme dont ont fait preuve de nombreux médias australo-chinois, avec des slogans tels que « Reposez vous sur la Chine » et « Maudits soient les États-Unis » est plus qu’inquiétant.

Cette opération d'envoie en gros par de Greenland Australia a contraint le gouvernement australien à établir une nouvelle réglementation visant à mettre fin à l’exportation des ressources médicales australiennes. Il n’y a pas de quoi être fier.

L’histoire nous apprend que l’Europe et les Etats-Unis ont toujours été les grandes puissances mondiales. Bien que leurs intérêts sur le plan du développement économique soient en opposition, ils font toujours preuve d’une alliance ferme lorsque leur pays et leur population sont confrontés à une situation de vie ou de mort.

 

Les Nations Occidentales font toujours preuve d’une alliance ferme lorsque leurs peuples sont confrontés à une situation de vie ou de mort. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les nations occidentales font toujours preuve d’une alliance ferme lorsque leurs peuples sont confrontés à une situation de vie ou de mort. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Dans cette lutte contre la pandémie, les pays sont solidaires et font preuve d’un respect mutuel. Ils ne se différencient plus en tant qu’alliés ou ennemis. Cependant, une fois que la pandémie aura pris fin, les nations occidentales, par intérêt économique, oublieront-elles facilement ces inimitiés avec la Chine et sa responsabilité dans la pandémie du Covid-19  qui a coûté la vie à tant de gens ? Qui pourrait ne pas céder au désir de revanche ?

Alors que l’épidémie de coronavirus fait rage dans le monde entier, les autorités chinoises continuent d’affiche leur arrogance et leur impudence. Elles n’ont jamais pensé à faire profil bas, mais cherchent plutôt à tirer profit de la situation et à remettre en cause les arguments avancés par le reste du monde, en attisant le feu. Au cours de l’histoire, les incidents anti-chinois n’ont jamais été causés par les Chinois eux-mêmes. Ils ont tous été causés par les Chinois d’outre-mer qui cherchent à s’aligner sur le Parti communiste chinois.

De nombreux Chinois refusent de reconnaître quels sont les vrais coupables. Ils parlent d’« anti-chinois » et de « discrimination ». Malheureusement, les temps ont changé. Au cours de cette catastrophe, les notions d’« anti-chinois » et de « racisme » pourraient devenir une tendance profondément ancrée dans l’esprit du peuple occidental. En tant qu’immigrants chinois ayant la citoyenneté australienne, pourquoi faudrait-il encore servir le gouvernement de la « mère patrie » ?

Conseil à tous les Chinois : gare aux étincelles !
 

Yan Xia, rédacteur en chef de Vision China Times en Australie

Traduit par Camille Lane

Version en anglais : Keep Yourself Away From Fire!