Trilobite : une créature disparue il y a 252 millions d’années

Par Vision Times
Le 27/10/2020
Notre connaissance des trilobites provient de fossiles. (Image : Wikimedia / GNU FDL)
Notre connaissance des trilobites provient de fossiles. (Image : Wikimedia / GNU FDL)
 

Les trilobites font référence à un groupe d’arthropodes marins qui sont aujourd’hui éteints. Ils sont connus comme les premiers groupes d’arthropodes, ayant même existé au cours de la période cambrienne précoce il y a 521 millions d’années. Les trilobites auraient subi une extinction massive à la fin de la période permienne, il y a environ 252 millions d’années.

La créature

Cette espèce étant maintenant éteinte, une grande partie de nos connaissances sur ces créatures provient de fossiles. Ces fossiles se présentent généralement sous la forme d’une empreinte de carapace, inscrite à l’intérieur de roches sédimentaires. Les trilobites possédaient un corps mou protégé par un solide exosquelette. Normalement, seules les surfaces dorsales de l’exosquelette qui couvraient l’arrière des Trilobites ont été fossilisées. Les parties ventrales, qui font référence au dessous, n’ont pas été fossilisées probablement parce qu’elles étaient recouvertes d’une membrane molle.

L’exosquelette est divisé en trois sections : le thorax, le céphalon (carapace entourant la tête) et le pygidium (ultime anneau de l’abdomen des arthropodes). Certains types de trilobites possédaient des yeux tandis que d’autres étaient aveugles. Les yeux étaient situés sur le bord intérieur de leurs joues fixes. Ces yeux étaient en général des yeux « composés », c’est à dire formés de plusieurs lentilles distinctes, dont le nombre et la structure variaient énormément.

Certains trilobites avaient de grands yeux composés convexes qui leur donnaient un champ de vision très large. D’autres, en revanche possédaient de petits yeux et leur vue était restreinte. La surface de l’exosquelette présentait aussi des organes comme des canaux, des fosses, des épines, des tubercules, et ainsi de suite. Ces créatures possédaient plusieurs paires de membres — trois sous le céphalon et une sous chaque segment du thorax et du pygidium.

 

L’exosquelette d’un trilobite est divisé en trois sections. (Image : Moussa Direct Ltd. / Wikimedia / CC BY-SA 3.0)
L’exosquelette d’un trilobite est divisé en trois sections. (Image : Moussa Direct Ltd. / WikimediaCC BY-SA 3.0)
 

Différents trilobites vivaient à des profondeurs variables dans les mers. Leurs fossiles peuvent donc être utilisés comme indicateurs du paléo-environnement, en référence à l’environnement d’une période géologique passée. On pense par exemple, que le trilobite « Whittardolithus » vivait dans les fonds marins profonds tandis que le « Neseuretus » vivait dans des masses d’eau peu profondes.

Les différentes tailles et formes des corps indiquent également que les trilobites vivaient dans un large éventail d’écosystèmes. Les trilobites aveugles vivaient probablement au plus profond des mers, dans les fonds marins où la lumière était faible voire inexistante. Certains trilobites comme le « Cyclopyge » avaient de grands yeux qui leur permettaient de voir dans toutes les directions, ce qui est probablement une indication que ces créatures vivaient au-dessus des fonds marins.

Faits intéressants

Les trilobites peuvent être trouvés sur tous les continents. Plus de 20 000 espèces de trilobites ont été identifiées, les plus grandes peuvent atteindre jusqu’à 70 cms de long, tandis que la plus petite mesure moins d’un millimètre. Certaines possédaient des carapaces lisses et arrondies tandis que d’autres avaient des épines partout sur le corps, leur servant de défenses. Si elles étaient attaquées ou en danger, certaines de ces créatures se roulaient en boules.

 

Plus de 20 000 espèces de trilobites ont été identifiées. (Image : Wikimedia / GNU FDL)
Plus de 20 000 espèces de trilobites ont été identifiées. (Image : Wikimedia / GNU FDL)
 

Au cours de sa vie, un trilobite changeait d’exosquelettes de nombreuses fois, à l’occasion des mues. La majeure partie des fossiles de trilobites est constituée de ces enveloppes d’exosquelettes vides. Les fossiles de trilobites réels sont très rares.

Les trilobites se sont éteints il y a environ 250 millions d’années, à une époque connue sous le nom d’« extinction massive ». À cette époque, près de 90 % des espèces existantes sur Terre ont disparu, y compris les trilobites. Quant à savoir pourquoi une telle extinction de masse s’est produite, plusieurs théories évoquent des éruptions volcaniques massives.

Une anomalie

Un fossile de trilobite, présentant des caractéristiques très particulières, a été découvert le 1er juin 1968 par William Meister, collectionneur de fossiles, près d'Antelope Springs, Utah, aux Etats-Unis. Ce fossile porte des empreintes de pieds humains, laissées par quelqu’un qui porte des chaussures ou des sandales avec des traces de talon distinctes. Cette emprunte daterait de 500 millions d’années.

Ce fossile pouvait être utile pour démystifier la théorie de l’évolution de Darwin. La communauté scientifique a cependant attribué cette empreinte humaine sur le fossile à des formations « naturelles ». Le fossile trouvé par Meister a été remis à Melvin Cook, professeur de métallurgie à l'Université de l'Utah, qui a rapporté la découverte de ce fossile dans l’article  « Pourquoi pas le créationnisme ? ». Concernant l'empreinte humaine sur le fossileMelvin Cook  a déclaré en 1970 : « Aucun individu intellectuellement honnête qui examine ce spécimen ne peut raisonnablement nier son apparence authentique ». La plupart des scientifiques estiment que les humains sont apparus sur terre il y a environ 1 à 2 millions d’années et qu’ils portaient des chaussures il y a juste 5 000 ans.

Le 20 juillet 1968, Dr Clifford Burdick, géologue de Tucson en Arizona, a accepté de se rendre à Antelope Springs pour analyser le site et découvert un autre fossile du même genre avec une empreinte laissée par le pied d’un enfant.

Peu de géologues se sont rendus disponibles pour analyser la découverte. William Meister a affirmé que lorsqu’il avait demandé à un des géologues d’examiner l’empreinte, celui-ci lui avait proposé 250 000 dollars pour le fossile. Lorsque W. Meister lui a demandé ce qu'il ferait du fossile, le géologue a répondu qu’il serait détruit, car ce fossile anéantirait toute une vie de travail de géologue.

Il paraît inconcevable que certains soient disposés à détruire une preuve sérieuse pouvant révéler une perspective nouvelle sur les origines des humains.


Traduit par Gabriel Olamsaint

Version en anglais : Trilobites: Creatures That Lived 252 Million Years Ago