Guérisons miraculeuses de Covid-19 en Chine

Par Vision Times
Le 21/05/2020
Il a été rapporté que depuis l’apparition de la pneumonie de Wuhan, en Chine continentale, certaines personnes s’étaient remises de l’infection et étaient sorties d’un état de mort imminente après avoir récité sincèrement les « Neuf mots de vérité ». (Image : Capture d’écran / YouTube)
Il a été rapporté que depuis l’apparition de la pneumonie de Wuhan, en Chine continentale, certaines personnes s’étaient remises de l’infection et étaient sorties d’un état de mort imminente après avoir récité sincèrement les « Neuf mots de vérité ». (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Depuis l’apparition du virus du PCC à Wuhan, en Chine, on a signalé que des personnes s’étaient remises de l’infection et étaient sorties d’un état de mort imminente après avoir récité sincèrement « Neuf mots sacrés ». Il y a plusieurs cas de ce genre. L’un de ces cas est celui d’un couple de deux médecins occidentaux, qui ont tous deux contracté l’infection. Heureusement, leur neveu leur a transmis une formule sacrée. Ils l’ont testée en toute bonne foi, et tous deux se sont vite rétablis. Ils ont laissé de côté leurs méthodes médicales modernes et leurs considérations pour une formule secrète que la médecine moderne ne peut expliquer. Ce phénomène mérite d’être exploré et analysé.

Certains pourraient penser que le couple faisait face à des problèmes mentaux et se demander quelle était leur motivation ? Cependant, en tant que médecins, ils n’étaient pas sans savoir que tant que le vaccin pour combattre le virus ne serait pas trouvé, la seule issue à l’heure actuelle, même si son efficacité était moindre, serait la prise de médicaments ou des injections, sans quoi il n’y aurait aucune chance.

Le virus du PCC s’est répandu partout, la période d’incubation est très irrégulière et, dans certains cas, il n’y a aucun symptôme. Ce couple a pris conscience des limites de la médecine moderne et, totalement désemparé, s’est tourné vers la médecine chinoise.

 

La pneumonie de Wuhan s’est répandue partout, la période d’incubation est très irrégulière et dans certains cas, il n’y a pas du tout de symptôme. (Image : Capture d’écran / YouTube)
La pneumonie de Wuhan s’est répandue partout, la période d’incubation est très
irrégulière et dans certains cas, il n’y a pas du tout de symptôme. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, la raison pour laquelle une personne peut être infectée par un virus est que l’énergie « yang » est insuffisante dans le corps. Un yang insuffisant signifie un manque de droiture et un système faible. Un corps déficient en yang peut entraîner un ralentissement des processus mentaux et empêcher de penser clairement et correctement.

Lorsqu’une personne manque de droiture, son physique et son système immunitaire s’affaiblissent, de sorte qu’il n’y a plus de résistance pour vaincre les virus.

À en juger par les anciennes théories de la médecine chinoise, la pneumonie de Wuhan est une énergie maléfique. Pour maîtriser cette énergie maléfique, nous devons avoir suffisamment de « yang » pour alimenter le système immunitaire et modifier l’état de santé. C’est aussi simple que cela. Comment les anciens Chinois se protégeaient-ils contre les fléaux ? Examinons un ancien texte de la médecine chinoise, le Huangdi Neijing, ou le Classique de médecine interne de l’empereur jaune. Ce texte est structuré comme un dialogue entre l’Empereur Jaune et l’un de ses ministres, Qi Bo, un médecin de la mythologie chinoise.

L’empereur jaune demande à Qi Bo : « Les cinq fléaux arrivent, quel que soit l’âge, qu’ils soient jeunes ou vieux, ils peuvent facilement être infectés et tous leurs symptômes sont similaires. L’infection ne peut pas être traitée par des mesures externes, alors comment peut-on l’éviter ? Qi Bo répondit : « Ceux qui ne sont pas infectés ont généralement une énergie vertueuse, donc leur corps ne peut pas être facilement envahi par une énergie maléfique. »

 

Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, la raison pour laquelle une personne peut être infectée par un virus est qu’il n’y a pas suffisamment d’énergie « yang » dans le corps. (Image :  OpenClipart-Vectors / Pixabay)
Selon la théorie de la médecine traditionnelle chinoise, la raison
pour laquelle une personne peut être infectée par un virus est
qu’il n’y a pas suffisamment d’énergie « yang » dans le corps.
(Image : OpenClipart-Vectors / Pixabay)
 

Prenons pour exemple une histoire de la Chine ancienne. Cette histoire concerne Wen Tianxiang, considéré en Chine comme un héros et un symbole de patriotisme et de droiture. Wen Tianxiang était un poète et un homme politique chinois dans les dernières années de la dynastie Song du Sud. Dans la préface de son célèbre classique, « Chant de la droiture », il parle de sa captivité lors de l’invasion des troupes Yuan en 1278.

Il raconte comment il a été capturé et torturé pour avoir refusé de se plier à la dynastie Yuan et son expérience d’être enfermé dans un donjon humide et sombre, sans aération, souillé d’urine, d’excréments et de rats en décomposition. Cet endroit était empli d’une énergie maléfique propice à engendrer la peste et la maladie. Bien qu’il ait été confiné dans le donjon pendant deux ans, Wen Tianxiang n’a été infecté par aucune maladie. Miraculeusement, il est resté en bonne santé. Selon lui, durant cette période, il a sincèrement cultivé conformément à la Loi universelle et ce sont ses pensées droites qui l’ont soutenu et aidé à survivre.

L’expérience de Wen Tianxiang correspond exactement à ce qui avait été consigné dans le texte du classique de l’Empereur Jaune : « L’énergie vertueuse à l’intérieur de notre corps, l’énergie maléfique ne peut l’envahir. » Alors, comment peut-on obtenir de l’énergie vertueuse ?

Comme l’affirment les anciens, lorsqu’une personne cultive son moi intérieur, le « qi » peut être transformé en matière de haute énergie et c’est ainsi que la personne peut obtenir de la vertu. D’autre part, le mal est un élément négatif et une grande partie de ses substances ne peuvent être vues à l’œil nu, comme les virus et les bactéries. Selon l’ancien concept, ils sont considérés comme étant le mal. Depuis les temps anciens et ceci est prouvé par l’histoire, seule l’énergie vertueuse peut résister et éliminer l’énergie maléfique.

 

L’Empereur Jaune. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
L’Empereur Jaune. (Image : wikimedia / CC0 1.0)
 

En 2016, une revue américaine a publié un document de recherche sur le rôle de la pensée de l’esprit. Dans ce rapport, il est dit « Lorsqu’une personne ayant un état d’esprit normal expire dans un verre de glace, une substance solide, incolore et transparente adhère au verre. Lorsque des personnes qui sont dans un état de ressentiment, de colère, de peur et de jalousie expirent dans un verre de glace, la matière condensée présentera des couleurs différentes, et par le biais d’une analyse chimique, on découvre que la pensée négative des gens peut produire des toxines dans les fluides corporels humains ». D’autre part, pour les personnes aux pensées bienveillantes qui récitent toujours des mots gentils et sacrés, tels que « vérité, compassion, tolérance sont bons », on constate qu’il y a un effet positif sur le corps qui renforce l’énergie positive. On constate que cette énergie positive élimine l’énergie maléfique.

Alors, quelle est la formule secrète qui est si magique, positive et puissante ? Ce sont les Neuf Mots Sacrés : « Fa Lun Da Fa Hao, Zhen Shan Ren Hao » *. Ceux qui récitent les Neuf mots sacrés avec un cœur et un esprit sincères pourront sentir la mobilisation rapide de l’énergie vertueuse dans leur corps. C’est le moyen le plus rapide, mais il ne faut pas s’arrêter là, car pour nourrir votre moi intérieur, vous devez être inébranlable et persister à cultiver le caractère, la vertu, l’esprit et le corps jusqu’au bout.
 

* Falun Dafa est bon, Vérité, Compassion, Tolérance sont bons


Traduit par Fetty Adler

Version en anglais : Doctors Recover From the CCP Virus After Reciting the ‘Nine Sacred Words’