Paix intérieure : philosophie de La guerre des étoiles

Par Vision Times
Le 14/05/2020
La caractérisation et les enseignements de Yoda dans la franchise Star Wars présentent des parallèles évidents avec les thèmes bouddhistes et stoïciens. (Image : Kory Westerhold / flickr /  CC BY 2.0)
La caractérisation et les enseignements de Yoda dans la franchise Star Wars présentent des parallèles évidents avec les thèmes bouddhistes et stoïciens. (Image : Kory Westerhold / flickrCC BY 2.0)
 

« Des êtres lumineux nous sommes, non pas cette matière grossière ». - Yoda

Il est bien connu que le cinéaste George Lucas a été fortement influencé par les doctrines bouddhistes. Il n’est donc pas tout à fait surprenant que la franchise Star Wars ait un fort penchant pour la spiritualité bouddhiste et taoïste.

La sagesse de Yoda

« La taille importe peu. Regarde-moi. Est-ce par ma taille que tu peux me juger ? » - Yoda

Selon lifehacker.com : « C’est un thème constant qui revient tout au long de la saga. Que des individus apparemment plus petits et encore plus faibles peuvent écraser leurs adversaires en utilisant des pouvoirs ou des stratégies qui vont bien au-delà de la force brute ».

Yoda est l’une des figures les plus importantes de la franchise. Sa caractérisation et ses enseignements présentent des parallèles évidents avec les thèmes bouddhistes et stoïciens. En tant que chef du Conseil Jedi, sa sagesse se révèle lors de sa formation à Luke Skywalker dans la trilogie originale et à celle d’Anakin Skywalker dans la trilogie Préquelle.

Les Jedi forment une organisation quasi militaire qui fonctionne selon un code strict de maintien de la paix dans l’univers. Grâce à de nombreuses années d’entraînement rigoureux, de méditation et d’exercices mentaux, ils ont appris à manier « la Force », dont la définition correspond au pouvoir métaphysique suprême présent dans tout ce qui se trouve dans l’univers.

 

Les Jedi respectent un code strict et se consacrent au maintien de la paix dans l’univers. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Les Jedi respectent un code strict et se consacrent au maintien de la paix dans l’univers. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Ce concept est très similaire au concept japonais de « ki », ainsi qu’au concept chinois de « qi ». D.T. Suzuki définit le « ki » (気) comme « quelque chose d’imperceptible, d’impalpable, qui envahit l’univers entier. Dans un sens, il correspond à l’esprit, c’est le souffle du ciel et de la terre ». (sivanaspirit.com)

Nous abordons ici certains des concepts spirituels que le personnage de Yoda transmet à travers les films.

Pratiquer le détachement

« Le côté obscur de la Force trouble tout. Impossible à prédire est l’avenir ». - Yoda

Dans l’histoire, Anakin Skywalker tombe amoureux de la reine Padme. Cette histoire est au cœur du thème abordant la façon dont l’attachement conduit à la misère et finalement à la destruction. La culture Jedi interdit toute forme d’attachement, y compris l’amour romantique. Il est considéré comme préjudiciable à l’objectif du clan Jedi, qui est de parvenir à la paix.

Bien qu’étant l’un des plus puissants guerriers Jedi, Anakin lutte pour contrôler ses sentiments envers Padme. Il s’attache à l’idée qu’il ne peut pas être séparé d’elle, et toute son attention se porte sur cette idée, ce qui le conduit finalement à passer du côté obscur. Yoda lui apprend combien il est important d’entraîner l’esprit à lâcher prise de tout ce que l’on a peur de perdre. Dans son enseignement, la façon dont l’attachement conduit à la jalousie, « l’ombre de la cupidité » est très étroitement liée aux doctrines bouddhistes.

Les ténèbres de la peur

« Quand tu regardes le côté obscur, être prudent tu dois, car le côté obscur te regarde aussi. » - Yoda

Une autre philosophie que Yoda aborde est le concept selon lequel être guidé par la peur est très semblable à être aveugle. Dans le film, on voit qu’Anakin ne parvient pas à atteindre son potentiel parce qu’il est incapable de vivre dans le présent. Il est obsédé par sa volonté de contrôler l’avenir et par la peur d’être séparé de la personne à laquelle il est le plus attaché, Padme. Cela se transforme en colère, qui se transforme en haine, et par conséquent, en une souffrance sans fin, qui le consume.

 

La peur d’Anakin se transforme en colère, qui se transforme en haine, et par conséquent, en une souffrance sans fin, qui le consume. (Image : Capture d’écran / YouTube)
La peur d’Anakin se transforme en colère, qui se transforme en haine, et par conséquent, en une souffrance sans fin, qui le consume. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Cette peur est profondément liée à son enfance traumatisante lorsqu’il était esclave, et à la mort de sa mère qui s’en est suivie. Nous ne sommes pas très différents d’Anakin. Nous laissons le passé et l’avenir contrôler notre vie et nous ne profitons pas du présent. Le présent est tout ce sur quoi nous devons nous concentrer pour mener une vie productive et heureuse. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

Lorsque nous avons peur ou que nous sommes en colère, nous permettons aux autres de nous contrôler par le biais de ces émotions négatives. Il est beaucoup plus facile pour quelqu’un mal intentionné de manipuler notre peur et de l’utiliser à son avantage. C’est pourquoi le mode de vie des Jedi consiste à tenir ces émotions à distance par la méditation et le maintien d’une mentalité saine.

L’histoire de Star Wars est peut-être une fiction, mais la sagesse véhiculée par des personnages comme Yoda est profonde. Elle nous fait prendre conscience que nous avons peut-être énormément évolué en tant que race, mais que si nous ne pratiquons pas la retenue et si nous laissons simplement notre peur et notre colère nous contrôler, l’avenir peut en fait se révéler être le cauchemar que nous avions redouté.

« Etre Jedi c’est faire face à la vérité, et faire des choix. Donner de la lumière, ou de l’obscurité, Padawan. Être une bougie dans la nuit, ou la nuit elle même. » - Yoda


Traduit par Guillaume

Version en anglais : Inner Peace: Philosophy of Star Wars (+Bonus Yoda Quotes)