Les vertus de la châtaigne

Par Vision Times
Le 27/11/2020
Selon la médecine traditionnelle chinoise la châtaigne a une action reconstituante sur l’énergie des reins. Une consommation régulière a pour effet de tonifier l’énergie de la rate et de l’estomac . Elle aurait aussi des propriétés anti-âge. (Image : Leslie Eckert / Pixabay)
Selon la médecine traditionnelle chinoise la châtaigne a une action reconstituante sur l’énergie des reins. Une consommation régulière a pour effet de tonifier l’énergie de la rate et de l’estomac . Elle aurait aussi des propriétés anti-âge. (Image : Leslie Eckert / Pixabay)
 

La délicieuse odeur des châtaignes grillées est très appréciée dans les rues. Ce fruit est précieux depuis l’Antiquité. C’est l’un des meilleurs fruits secs. La châtaigne, connue comme la « reine des fruits secs », est particulièrement tonifiante pour les reins. Une consommation régulière nourrit l’énergie de l’estomac et de la rate, renforce les muscles et favorise la circulation sanguine.

La châtaigne appartient à la catégorie des fruits à coque, mais elle n’est pas aussi riche en huile que les noix, noisettes, amandes et autres fruits à coque. Elle est riche en amidon dit « résistant », ce qui fait que son indice glycémique se trouve entre 50 et 70, c’est un féculent qui favorise la satiété. 10 châtaignes équivalent à 4 cuillères à soupe de riz soit 140 calories pour 100gr. Sa haute teneur en glucides fournit beaucoup d’énergie thermique et aide au métabolisme des graisses.

La teneur en protéines de la châtaigne fraîche est de 4 à 5%, ce qui n’est pas autant que celle des arachides ou des noix, mais légèrement supérieure à celle du riz cuit. Elle contient des vitamines B, C et d’autres nutriments.

Selon la médecine chinoise, la châtaigne est de saveur douce et de nature tiède. La saveur douce a une action de reconstitution, d’harmonisation et de relâchement. La nature tiède permet de réchauffer l’interne, d’aider à la reconstitution du Yang et de désobstruer les vaisseaux. Ses actions principales sont : tonifier l’énergie de la rate, stopper la diarrhée, tonifier les reins, activer le sang, arrêter les saignements.

 

La châtaigne est comestible et sa coque (appelée bogue) ainsi que ses feuilles sont utilisées pour soigner diverses maladies. (Image : Federico Maderno / Pixabay)
sont utilisées pour soigner diverses maladies. (Image : Federico Maderno / Pixabay)
 

La châtaigne crue peut renforcer la taille et les jambes.

La bogue et l’écorce des fruits ont un effet astringent.

L’utilisation externe de feuilles fraîches peut guérir l’inflammation de la peau.

Les fleurs peuvent traiter la scrofule et la diarrhée et guérir les hernies.

La consommation fréquente de châtaignes est bénéfique pour les aphtes et les ulcères buccaux qui sont difficiles à guérir. Elle a un effet préventif sur l’hypertension, les maladies coronariennes et l’athérosclérose.

Le « Compendium of Materia Medica » décrit : « Le goût de la châtaigne est doux et chaud, et il pénètre dans le méridien de la rate, de l’estomac et des reins. Il traite la carence rénale, la faiblesse du dos et les jambes, peut revigorer les reins, nourrir le qi, et épaissir les intestins et l’estomac. »

La châtaigne crue écrasée dans l’argile et appliquée sur les ecchymoses a pour effet de soulager les douleurs des muscles et des os, d’arrêter les saignements et d’absorber l’infection.

La châtaigne peut contribuer au bon fonctionnement des dents, des os, des vaisseaux sanguins et des muscles. Elle peut prévenir l’ostéoporose, la fatigue, retarder le vieillissement du corps, c’est un fruit idéal pour les personnes âgées.

 

La consommation régulière d’une petite quantité de châtaignes suffit. (Image : Holger Langmaier / Pixabay)
La consommation régulière d’une petite quantité de châtaignes suffit. (Image : Holger Langmaier / Pixabay)
 

À quoi prêter attention en mangeant des châtaignes ?

Les personnes qui présentent une insuffisance de la rate et de l’estomac ne doivent pas manger de châtaignes crues. Elles doivent être cuites à l’eau ou grillées. Elles peuvent également être consommées avec des jujubes et du riz.

De par ses propriétés hémostatiques, la châtaigne peut être utilisée en cas de vomissements de sang, de saignements de nez et de présence de sang dans les selles. La rate, en médecine chinoise, a pour rôle de conserver le sang dans les vaisseaux.

Comme les châtaignes sont riches en glucides, les personnes diabétiques doivent les consommer avec modération.

Qu’elles soient consommées crues ou cuites, les châtaignes doivent être mâchées avec soin afin de ne pas créer de pic d’hyperglycémie.

Les personnes souffrant de constipation, les femmes enceintes et les enfants réduiront leur consommation.


Traduit par Catherine Keller

Source : https://www.secretchina.com/news/b5/2020/11/17/952207.html