L’écriture : une source de santé et de bien-être

Par Marlène Deloumeaux
Le 15/06/2020
Apparue 4000 ans avant notre ère, l’écriture a marqué l’histoire de l’humanité. (Image : Simon Steinberger / Pixabay)
Apparue 4000 ans avant notre ère, l’écriture a marqué l’histoire de l’humanité. (Image : Simon Steinberger / Pixabay)
 

Apparue 4000 ans avant notre ère, l’écriture a marqué l’histoire de l’humanité. Les scientifiques lui attribuent des vertus insoupçonnées qu’il reste à découvrir.

Écrire pour soigner ses maux

En cas de symptômes dépressifs, les médecins demandent souvent à leurs patients  d’exprimer par écrit leurs expériences personnelles. Après avoir exposé leurs pensées et leurs sentiments, ces derniers se sentent comme soulagés d’un « grand poids ».

Ils ont écrit sans se préoccuper ni de la grammaire, ni du style. Il s’agit de l’écriture dite « thérapeutique » susceptible de combattre le stress et la dépression.

« L’écriture modifie peut-être l’équilibre entre les différentes aires de représentation qui s’activent pour un souvenir donné. Redonner naissance aux mots semble aider les émotions bloquées à se diffuser et libérer les énergies intérieures. », explique le professeur de psychiatrie clinique David Servan Schreiber, dans Revue Psychologies.

Coucher sur le papier ses émotions aurait des effets bénéfiques sur la pression artérielle et la santé cardiovasculaire.

L’écriture améliorerait également le fonctionnement du foie qui, selon la médecine traditionnelle chinoise, est le siège des émotions.

Écrire pour améliorer le sommeil

Le sommeil est l’élément essentiel d’une bonne santé. Manquer de sommeil conduit à l’hypertension, au surpoids et aux maladies cardio-vasculaires. La France compte 12 millions d’insomniaques.

Comment l’écriture peut-elle influer sur le sommeil ?

C’est le flux de pensées qui empêche de s’endormir. Il est conseillé d’exprimer par écrit les sujets préoccupants, et de noter quelques pensées positives avant de se coucher.

Généralement, après une séance d’écriture de 10 à 15 minutes l’esprit s’apaise et se concentre davantage. Le sommeil est facilité.

 

L’usage du stylo se révèle plus bénéfique sur le plan cognitif et moteur. (Image : Adina Voicu / Pixabay)
L’usage du stylo se révèle plus bénéfique sur le plan cognitif et moteur. (Image : Adina Voicu / Pixabay)
 

Écrire pour un apprentissage de qualité

Pour mémoriser une information, il est recommandé de la noter par écrit.

L’usage du stylo, qui tend à disparaître au profit du clavier, se révèle plus bénéfique sur le plan cognitif et moteur.

Lorsque vous prenez des notes à la main, vous écrivez moins vite mais vous assimilez mieux les informations qu’en utilisant le clavier de l’ordinateur. Pourquoi ?

C’est parce qu’en écrivant à la main, vous synthétisez davantage les idées, ce qui vous oblige à solliciter les zones du cerveau liées à la compréhension. Au cours d’une expérience rapportée dans Vision Times France, « Il s’avère que les étudiants qui avaient utilisé les ordinateurs portables avaient pris " plus " de notes. Dans chaque étude, cependant, ceux qui avaient pris des notes à la main avaient une bien  meilleure compréhension conceptuelle et réussissaient mieux à appliquer et à intégrer les informations que ceux qui avaient utilisé leur ordinateur portable », selon le Scientific American.

De plus, tracer les lettres nécessite un effort de concentration qui contribue à gérer ses émotions et gagner en assurance. Ainsi la calligraphie, l’art de bien former les caractères d’écriture manuscrite, développe la patience, la concentration et l’estime de soi.

 

Vous augmentez de 50% vos chances d’atteindre vos objectifs en les écrivant. (Image : Hagar Lotte Geyer / Pixabay)
Vous augmentez de 50% vos chances d’atteindre vos objectifs en les écrivant. (Image : Hagar Lotte Geyer / Pixabay)
 

Écrire pour fixer ses objectifs

Un objectif écrit a de meilleures chances d’être atteint.

Vous augmenteriez de 50% vos chances d’atteindre vos objectifs en les écrivant. Telles sont les conclusions du docteur Gail Matthews, professeur de psychologie à l’université de Californie, suite à une étude menée pendant deux ans. Les objectifs écrits déclencheraient un processus qui stimule votre cerveau.

Écrire les différentes étapes des objectifs poursuivis contribuera à les fixer dans votre esprit et à vous motiver.

L’écriture, outil de communication millénaire, joue un rôle salvateur sur le plan physique et mental. « L’écriture est la plume de l’âme, DON QUICHOTTE », affirmait Cervantes