La médecine traditionnelle chinoise intégrée à l'allopathie moderne

Texte français : Fetty Adler
Le 25/09/2019

La Chine assiste à un regain d'intérêt de la part du public pour la médecine traditionnelle. La médecine moderne (allopathie) est considérée comme moins holistique que la médecine traditionnelle chinoise (MTC) séculaire. Ainsi, on tente de combiner les deux systèmes médicaux pour pour tirer parti du meilleur de chacun d’eux.
 

Selon la MTC les organes internes d’une personne et ses fonctions doivent être en équilibre pour rester en bonne santé. (Image: DrFranck / Pixabay)
Selon la MTC les organes internes d’une personne et ses fonctions doivent être en équilibre pour rester en bonne santé. (Image: DrFranck / Pixabay)
 

Médecine chinoise moderne

Selon la MTC, les organes internes d'une personne et leurs fonctions doivent être en équilibre pour rester en bonne santé. Toute perturbation portera atteinte à la santé de la personne et l'entraînera dans une agitation physique et mentale. La perturbation de la circulation du qi, considéré comme l'énergie vitale du corps, affaiblit une personne. La MTC cherche à remédier à ces problèmes par une série de méthodes de traitement comme l'acupuncture, la phytothérapie, les exercices de qigong, le massage Tuina etc. afin que le corps retrouve son état harmonieux.

«L’intérêt de la médecine chinoise réside dans ses différents moyens de diagnostic et d'intervention, l'accent étant mis sur l’amélioration de la santé, la prévention des maladies, la défense des capacités en matière de santé et de maladie et le bien-être fonctionnel d'une personne dans son ensemble... Trop souvent la médecine chinoise offre des solutions alternatives là où la médecine conventionnelle échoue. Ainsi, intégrer la sagesse et les approches de la MTC à la médecine conventionnelle représente un raccourci pour répondre à de nombreux besoins médicaux non satisfaits», a déclaré Qihe Xu, codirecteur du Centre pour la médecine chinoise intégrative au Royaume-Uni, à CNN.
 

Beaucoup de gens essaient de fusionner la médecine traditionnelle chinoise avec les traitements modernes. (Image: Mac8739 / Pixabay)
Beaucoup de gens essaient de fusionner la médecine traditionnelle chinoise avec les traitements modernes. (Image: Mac8739 / Pixabay)
 

Plusieurs remèdes qui ont été utilisés dans la MTC depuis des siècles sont aujourd'hui reconnu comme traitement efficace, même aujourd'hui. Par exemple, une étude réalisée en 2012 s'est penchée sur l'efficacité de quatre herbes médicinales traditionnelles utilisées dans la MTC au cours des 1800 dernières années. Les chercheurs ont découvert que les plantes médicinales étaient très efficaces pour atténuer les effets secondaires et accroître l'efficacité de la chimiothérapie. L'intérêt croissant pour l'application de la MTC aux traitements modernes est également à l'origine du mouvement de normalisation de la médecine chinoise.

Selon Wang Zhengtao, directeur du centre R & D pour la normalisation des médicaments chinois à Shanghai, 12 matériaux médicinaux traditionnels chinois ont reçu la norme ISO à ce jour. La dernière à obtenir la reconnaissance ISO est une boisson à base de plantes, appelée «banlangen». En février, l'organisation a publié une norme qui précise quelle plante est la source du banlangen, la méthode pour tester sa composition, à quoi elle ressemble, les exigences minimales pour sa composition, etc. À l'avenir, encore plus de médicaments chinois obtiendront la norme ISO, ce qui contribuera grandement à associer la sagesse chinoise ancienne avec les performances médicales modernes.
 

De la propagande d'État ?

Certains se sont inquiétés de ce que l'État chinois pousse la MTC à être largement adoptée afin d'acquérir une influence culturelle dans le domaine médical. En fait, le président chinois Xi Jinping a déclaré dans un discours prononcé en 2018 que la MTC n'exigeait aucun test de toxicité et d'efficacité. Il a également décrit les plans d'ouverture de 300 centres de MTC à travers le monde. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a révélé que la MTC serait incluse dans sa 11e Classification statistique internationale des maladies et des problèmes de santé connexes d'ici 2022. Cela donnerait à la MTC le soutien nécessaire pour être utilisée dans les centres de soins de santé du monde entier.
 

Jusqu'à présent, 12 matériaux médicinaux traditionnels chinois ont reçu la norme ISO (Image: Capture d'écran / YouTube)
Jusqu'à présent, 12 matériaux médicinaux traditionnels chinois ont reçu la norme ISO (Image: Capture d'écran / YouTube).
 

Steven L. Salzberg, professeur de génie biomédical, d'informatique et de biostatistique à l'Université Johns Hopkins, n'est pas satisfait du soutien apporté par l'organisation à la MTC. Il craint que cela ne décourage les patients de chercher des traitements éprouvés. Il y a eu des cas de dissimulation où les effets secondaires d'un médicament MTC sont cachés au patient.

Un exemple serait l'acide aristolochique, qui est dérivé de l'aristoloche et qui est un composant majeur présent dans de nombreux médicaments chinois. Des études ont montré que l'acide aristolochique pouvait déclencher l'insuffisance rénale et même le cancer. En Chine, plus de 50% des tissus rénaux de patients atteints de cancer ou d'insuffisance rénale présentent des signes de néphropathie à l'acide aristolochique. Après le discours de Xi en 2018, de nombreux sites Web chinois qui publiaient les dangers potentiels de l'aristoloche ont retiré ces contenus, laissant les acheteurs dans l’ignorance.