Proverbe et citation chinois

Shen Nong (神农) est un héros de la mythologie chinoise. (Li ZHI / Vision Times) Shen Nong testa l’effet des plantes médicinales sur lui-même et s’intoxiqua mais on put le guérir rapidement grâce à son corps transparent qui permettait de voir ses cinq organes vitaux et ses six entrailles. Il est le fondateur de la médecine traditionnelle chinoise.
Selon la mythologie chinoise, après l'ouverture du ciel et de la terre par Pangu (盤古), les dieux descendirent du ciel l'un après l'autre pour créer différentes races et ethnies sur la terre, selon leur propre image. Selon la mythologie chinoise, la déesse Nuwa créa les humains, les sauva de l’effondrement du ciel ainsi que du déluge en réparant le ciel. Après le désastre, partout, les humains célébraient et fêtaient ensemble, remerciant la grâce du salut par la déesse Nuwa.
 La mythologie chinoise, attribue à Pangu(槃古, un Dieu originel, la séparation du ciel et de la terre. Il existe beaucoup de légendes autour de la Création de notre Univers. La mythologie chinoise, attribue à Pangu(槃古, un Dieu originel, la séparation du ciel et de la terre.
L’Impératrice WU Zetian, de la dynastie Tang (18 juin 618 – 1er juin 907) (Image: Domaine public / Wikipedia) Le premier ministre LO Shide vécut sous le règne de l’Impératrice WU Zetian, de la dynastie Tang (18 juin 618 – 1er juin 907). Il était connu pour sa sagesse, sa tolérance et sa patience.
Quand tu bois de l’eau, pense à la source Le proverbe « Quand tu bois de l’eau, pense à la source » (饮水思源 ; Pinyin :yǐnshuǐsīyuán) tire son origine de la triste histoire d’un écrivain de renom qui fut détenu dans un pays ennemi jusqu’à sa mort. 
II faut bien réfléchir avant d’agir (Image : Gadini / Pixabay) Durant la période des Printemps et Automnes, Ji Wenzi, conseiller du Roi au Royaume de Lu était un officiel honnête qui menait une vie simple. Tout comme les membres de sa famille il ne portait que des vêtements en coton, ignorant les habits de soie; au lieu d’être attaché à l’apparence et au prestige, il ne s’intéressait qu’à leur côté pratique. Ainsi il fut loué pour son honnêteté et sa loyauté.
À jouer avec le feu on finit par se brûler (Image: Markito / Pixabay) Le proverbe chinois: «À jouer avec le feu on finit par se brûler»(玩火自焚,pinyin:wán huǒ zì fén)signifie que quand on prend de gros risques où que l’on commet de mauvaises actions, il peut y avoir des conséquences pour nous-même et on finit par en payer le prix.
S'agenouiller dans un champ de melons pour remettre ses chaussures, et lever ses mains pour ajuster son bonnet sous un prunier, peut inciter les gens à penser que vous êtes en train de voler les melons et les prunes (Qiye / Pixabay)  Le proverbe chinois « Dans un champ de melons, ne posez pas votre soulier ; sous un prunier n’ajustez pas votre bonnet » (瓜田李下, pinyin: guā tián lǐ xià) est tiré d’un poême ancien, de la dynastie Tang, intitulé « la bonne conduite d’un homme de droiture. ».
Le roi Qi Xuan Wang adorait écouter le son du Yu, un instrument de musique à vent, en bambou. (Image : Janeb13 / Pixabay) Cette histoire nous est racontée par Han Fei Zi (韩非子, pinyin: hán fēi zǐ, 279 av. J.-C. - 233 av. J.-C.), philosophe chinois du courant légiste, ayant vécu à la fin de la période des Royaumes combattants dans l’Etat de Han.
Un vieillard perd son cheval à la frontière, mais n’est-ce pas un mal pour un bien? L’expression chinoise « Un viellard perd son cheval à la frontière, n’est-elle pas un mal pour un bien? » (塞翁失马,焉知非福, pinyin: sài wēng shī mǎ,yān zhī fēi fú) est une belle illustration de cet art de vivre positif.
Le proverbe «transformer les armes en jade et en soie» signifie savoir transformer un conflit en amitié, ou une guerre en paix. Le proverbe «transformer les armes en jade et en soie» signifie savoir transformer un conflit en amitié, ou une guerre en paix.
La sagesse des Empereurs chinois d’antan : montrer l’exemple et gouverner son pays avec droiture Selon Confucius, faire de la politique est synonyme de montrer l’exemple et agir avec droiture. Avec de la droiture, un empereur peut même gouverner son pays sans avoir à donner d’ordres, et personne ne le contredira.
La rédaction de la lettre de Pan Yue, avec le contenu et les idées de Le Guang Le proverbe «La rédaction de la lettre de Pan Yue, avec le contenu et les idées de Le Guang» (潘文乐旨,pinyin:pān wén lè zhǐ)signifie le beau mariage idéal du fond et de la forme dans un article. Il montre également que chaque personne possède un talent, un don particulier. En travaillant en équipe avec des talents complémentaires, nous réussirons ensemble dans de nombreux projets.
Trouver la vraie cause d'une maladie et prescrire le médicament le plus approprié. (Image : 123RF) Comprendre la vraie cause d'un problème et proposer une méthode appropriée pour résoudre ce problème au plus vite, fait partie de la philosophie chinoise. Pour un bon médecin chinois, cela consistera à trouver la véritable cause d'une maladie et à prescrire le bon remède pour dissiper les souffrances du patient au plus vite (对症下药, pinyin: dui zheng xia yao).
Le renard profite du prestige du tigre pour effrayer les autres animaux L’expression :  « le renard profite du prestige du tigre pour effrayer les autres animaux » (狐假虎威, pinyin: hú jiǎ hǔ wēi)  sert à décrire quelqu’un qui agit comme un tyran en profitant de la puissance d’une autre personne. 
Posez le couteau de boucher et devenez un bouddha Dans le monde moderne, les gens emploient souvent l’expression «Laissons le couteau de boucher et devenons un Bouddha» pour persuader les méchants de cesser de faire des actes pervers.
Proverbe chinois : Le gentilhomme sur la poutre Chen Shi était un homme vertueux,  qui vécut sous les Han orientaux(东汉,25 - 220 apr. J.-C.) ; il fut le maire de Taiqiu(太丘).  Il était connu pour ses jugements impartiaux,  et les villageois continuaient à venir le voir, même après sa retraite,  pour régler leurs litiges.
Proverbe chinois  Trois glands le matin et quatre le soir Le proverbe « Trois glands le matin et quatre le soir » (朝三暮四,pinyin: zhāo sān mù sì) tire son origine d’une allégorie du philosophe chinois Tchouang-tseu (庄子, pinyin : zhuāng zǐ) du IVe siècle av. J.-C..
Aujourd’hui, quand les Chinois encouragent quelqu'un à aboutir à son objectif, on lui souhaite souvent une volonté de fer et de l'énergie comme Yu Gong qui voulut déplacer la montagne à 90 ans.  Aujourd’hui, quand les Chinois encouragent quelqu'un à aboutir à son objectif, on lui souhaite souvent une volonté de fer et de l'énergie comme Yu Gong qui voulut déplacer la montagne à 90 ans.