L'empereur Kangxi : le plus long règne d'un empereur chinois

Texte français : Chandi Leyishan
Le 09/10/2018

Le règne le plus long des empereurs de Chine fut celui de Kangxi : il régna pendant 61 ans. C'est après que son père, l'empereur Shunzhi, soit mort de la variole à l'âge de 22 ans, qu'Aixinjueluo a hérité du trône le 7 février 1661 à l'âge de 7 ans. L'année suivante, il changea son nom en Kangxi. Il a commencé à administrer les affaires de l'État à l'âge de 14 ans et l'a continué jusqu'à sa mort à l'âge de 69 ans en 1722.

L'empereur Kangxi : le plus long règne d'un empereur chinois. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
L'empereur Kangxi : le plus long règne d'un empereur chinois. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

La vidéo suivante résume la vie et l'héritage laissé par l'empereur Kangxi :

Ascension au trône et mandat

Kangxi était le quatrième empereur de la dynastie Qing, et au moment de son accession au trône, les affaires de l'État étaient administrées par Oboi et trois autres ministres. Oboi était arrogant et autoritaire ; il ne faisait preuve de respect ni pour l'empereur ni pour les autres ministres. Tandis que les autres ministres avaient présenté des monuments commémoratifs au jeune empereur, Oboi avait refusé de le faire.

Malgré ses tentatives sincères d'administrer le pays, le jeune empereur a rencontré de nombreux obstacles venant de l'autorité d'Oboi. L'une des affaires les plus délicates concernait la réunification de Taïwan, à laquelle s'opposait Oboi. Kangxi s'est rendu compte que si Oboi continuait à faire autorité, cela menacerait son règne et affecterait la fondation de la dynastie Qing.

 

La vidéo suivante (en anglais) relate l'ascension au trône et le mandat de Kangxi :

Réalisations politiques et économiques

Le 25 août 1667, l'empereur, alors âgé de 14 ans, congédia Oboi et prit en charge l'administration des affaires de l'État. Après l'emprisonnement d'Oboi, Kangxi a pu établir fermement son mandat d'empereur.

Kangxi était connu comme le grand consolidateur de la dynastie Qing. Il a renforcé le contrôle central de l'empereur afin de sauvegarder et de consolider les intérêts de l'État féodal. Il a réprimé trois insurrections qui menaçaient l'unité du pays, il a poursuivi les efforts pour récupérer Taïwan et pris des mesures pour sauvegarder les mers de Chine orientale et méridionale.

La vidéo suivante (en anglais) est à propos du prix record de 9,5 millions de dollars pour une seule pièce de porcelaine Kangxi.

Dans une tentative de soumettre les ambitions d'Ivan V et de son demi-frère, Pierre Ier le Grand, de Russie, Kangxi a envoyé des troupes dans le bassin de la rivière Heilongjiang pour expulser les envahisseurs russes. Il est entré dans le traité sino-russe de Nerchinsk en 1689, qui a établi la frontière orientale entre la Russie et la Chine. La consolidation de la frontière a créé un vaste territoire, unissant une grande population de nombreuses ethnies différentes.

En matière de politique économique, Kangxi s'est concentré sur la réduction des impôts tout en fournissant des fonds de secours et des céréales pour aider à soulager la famine en milieu rural. Il a récompensé ceux qui cultivaient des terres inutilisées et a mis en œuvre diverses politiques qui ont considérablement amélioré le développement économique du pays.

Lors de son accession au trône, les affaires de l'État étaient administrées par Oboi et trois autres ministres. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Lors de son accession au trône, les affaires de l'État étaient administrées par Oboi et trois autres ministres. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
 

Réalisations culturelles

Tout au long de sa vie, Kangxi a étudié sans relâche des livres sur les mathématiques, l'astronomie, le droit, la physique, la médecine et l'histoire. Il a également étudié la peinture et la calligraphie, et a été le premier empereur chinois à jouer d'un instrument de musique occidentale : un clavecin (épinette).

Il a commandé les premières cartographies précises de Pékin et de l'empire Qing ; il a invité des missionnaires chrétiens et des érudits occidentaux en Chine, qui ont introduit de nouvelles technologies et exploité l'observatoire impérial.

Il a donné à plusieurs reprises l'ordre d'organiser et de compiler des livres, y compris la compilation d'un dictionnaire de caractères chinois. Connu sous le nom de Dictionnaire Kangxi, il est encore utilisé aujourd'hui. Il a également commandé un recueil de poésie intitulé Quan Tangshi. Il s'agit du plus grand recueil de poésie Tang, contenant quelque 49 000 poèmes lyriques de plus de 2 000 poètes.

Les dernières volontés et le testament de l'empereur Kangxi. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)
Les dernières volontés et le testament de l'empereur Kangxi. (Image : Wikimedia / CC0 1.0)

Décès et legs

Kangxi tomba malade pendant l'hiver 1722 et mourut le 20 décembre. Il a nommé comme successeur son quatrième fils, Yinzhen, qui en prenant le trône est devenu l'empereur Yongzheng.

Kangxi est considéré comme l'un des empereurs les plus compétents de l'histoire de la Chine. Il a réussi à conquérir Taïwan, à établir un traité avec le Vietnam, à prendre le contrôle d'un vaste territoire de la Russie, à vaincre les Mongols, à conquérir tout le Sichuan et à sécuriser la frontière avec le Tibet. Son règne a conduit à l'une des plus longues périodes de paix et de prospérité de l'histoire de la Chine.