L’artiste Ben Li et son regard sur Hong Kong

Par Vision Times
Le 22/03/2020
Ben Li est un artiste chinois spécialisé dans la sculpture. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Ben Li est un artiste chinois spécialisé dans la sculpture. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Ben Li est un artiste chinois diplômé de l’Académie centrale des beaux-arts de Pékin. Il s’est spécialisé dans la sculpture et travaille actuellement en tant qu’artiste et enseignant. Li est spécialisé dans la sculpture de figures et de portraits, dans la poterie et les installations d’art public. Il travaille souvent avec des matériaux comme la pierre et le bois. En plus de la sculpture, il maîtrise à la fois le dessin et la peinture à l’huile.

L’artiste et son art

Dès son plus jeune âge, Li a toujours manifesté de l’intérêt pour tout ce qui a trait au sens de la vie. Des questions sur notre identité, notre origine et le but de notre vie sont souvent reléguées au second plan par la plupart des gens. Mais pour Li, ce sont des questions importantes qu’il se sent appeler à explorer. Il considère la sculpture comme un langage par lequel il peut exprimer au mieux sa vision de la vie et montrer sa gratitude envers son Créateur, ainsi que développer une compréhension du bon et du mauvais.

«Pour moi, la sculpture figurative réaliste est la forme d’art la plus puissante. Grâce à une approche holistique combinant la composition, les proportions, l’anatomie, le geste et le positionnement, je suis en mesure d’exprimer mes émotions, mes sentiments et mes aspirations artistiques», déclare Li sur son site web officiel. Il pense que l’art classique était utilisé par les anciens maîtres comme un moyen de rendre hommage aux êtres divins et aux personnes nobles. Li estime que la poursuite de cette voie ouvre le potentiel d’une autre renaissance artistique et spirituelle à laquelle il aimerait bien participer.

 

La sculpture permet à Li d’exprimer librement ses opinions. (Image : Capture d’écran / YouTube)
La sculpture permet à Li d’exprimer librement ses opinions. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Li a remporté de nombreux prix pour son travail. En 1999, il a reçu le grand prix «Sentiment d’appartenance» lors de l’exposition de sculptures «Arbre-Forêt» en Italie. En 2005, Li a reçu le prix d’excellence du ministère de la construction de Chine pour le «Prix du projet de construction d’une sculpture urbaine». Des expositions de ses œuvres ont été organisées dans des pays comme l’Espagne, l’Autriche, la Bulgarie, la France, la Norvège, la Grande-Bretagne, etc.

Manifestations à Hong Kong

Ben Li est perturbé par la répression chinoise contre les manifestations anti-extradition à Hong Kong. Après avoir vu la répression policière, la première chose qui lui est venue à l’esprit est le massacre de Tian’anmen en 1989. Il se souvient de la statue de la «Déesse de la démocratie» qui a été érigée par des manifestants pro-démocratie sur la place Tian’anmen en mai 1989. La statue a été détruite par le parti communiste en juin de la même année.

Li estime qu’une nouvelle sculpture devrait être créée pour soutenir la démocratie de Hong Kong. Daxiong, un dessinateur, a peint une série de bandes dessinées pour soutenir les manifestations. Li estime qu’il est de son devoir de se tenir aux côtés de Daxiong et de réaliser une sculpture qui représente le courage des manifestants. Il veut également faire des sculptures avec les personnages que Daxiong a créé dans ses bandes dessinées pro-Hong Kong.

 

Li est un fervent partisan des protestations de Hong Kong. (Image : Capture d’écran / YouTube)
Li est un fervent partisan des protestations de Hong Kong. (Image : Capture d’écran / YouTube)
 

Il espère que ses œuvres d’art pourront toucher le peuple chinois. Mais Li se rend compte qu’il est presque impossible pour le peuple chinois de connaître la vérité en raison de la stricte censure mise en place par le gouvernement communiste. Cependant, il estime que, tout comme les manifestations à Hong Kong, les habitants du continent se soulèveront tôt ou tard contre le régime malfaisant.

Li critique l’idée que la politique et l’art devraient être séparés. Il estime qu’un artiste doit extraire la vérité de l’histoire humaine et la transmettre aux générations présentes et futures de la meilleure façon possible. Il est certain qu’aucun endroit à l’intérieur du continent n’est semblable à Hong Kong, ce qui le rend extrêmement précieux, justifiant ainsi le titre de «Perle de l’Orient».


Traduit par Swanne

Version en anglais : Artist Ben Li and His Views on Hong Kong