Press "Enter" to skip to content

Tradition. Médecins légendaires de la médecine traditionnelle chinoise

CHINE ANCIENNE > Tradition

Gravure sur bois chinoise de Bian Que. (Image : Wikimedia / Gan Bozong
(Tang period, 618-907)
/ CC BY 4.0)
 

Quatre personnages célèbres se sont distingués dans l’histoire de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Il s’agit de Bian Que, Hua Tuo, Sun Simiao et Li Shizhen. Bian Que est le plus ancien d’entre eux. Il a vécu à l’époque des royaumes combattants, (770 - 221 avant J.-C.). Selon les données historiques, Bian Que avait des capacités surnaturelles et pouvait voir à travers un corps humain. Il est le fondateur du diagnostic par la prise de pouls.

La légende veut que Bian Que ait ressuscité le prince héritier de l’État de Guo - que l’on croyait mort. Grâce au diagnostic par le pouls, Bian Que a découvert que le prince était dans le coma et l’a traité par l’acupuncture. Ainsi, il a été surnommé « le médecin qui ramène les morts à la vie ».

Hua Tuo est considéré comme le pionnier de la chirurgie en Chine. Il a vécu à la fin de la dynastie Han et au début de l’ère des Trois Royaumes. Selon les textes historiques, Hua Tuo était appelé le « médecin divin » ou « Shenyi » en chinois.

Gravure sur bois chinoise de Hua Tuo. (Image : Wikimedia / Gan Bozong (Tang period, 618-907) / CC BY 4.0)
Gravure sur bois chinoise de Hua Tuo. (Image : Wikimedia / Gan Bozong
(Tang period, 618-907)
/ CC BY 4.0)
 

On attribue à Hua Tuo la découverte de la narcose Ma Fei San – un produit anesthésiant utilisé pour diminuer la douleur lors des opérations chirurgicales. L’histoire raconte que Hua Tuo a traité Guan Yu - le célèbre général des armées de Liu Bei dans l’état de Shu, pendant la période des Trois Royaumes.

Guan Yu avait été blessé au bras droit par une flèche empoisonnée lors d’une bataille. Hua Tuo a appliqué son anesthésiant, a incisé le bras droit de Guan Yu, et à enlevé la partie empoisonnée. Tout le temps qu’a duré l’opération Guan Yu a continué à jouer aux échecs (jeu de go).

Selon les récits historiques, Hua Tuo a vu une tumeur dans le cerveau de Cao Cao et lui a suggéré une opération. Mais Cao Cao – dirigeant de l’État Wei à l’époque des Trois Royaumes – pensait que Hua Tuo voulait le tuer. Il a fait emprisonner Hua Tuo, et ce dernier est mort en prison. Plus tard, Cao Cao est effectivement mort d’une tumeur au cerveau.

Hua Tuo est également connu pour avoir développé le Wuqinxi, une méthode dite du « jeu » des cinq animaux, qui inclut les exercices du tigre, du singe, de l’ours, de la grue et du cerf.

Sun Simiao, également appelé le roi de la médecine chinoise était un célèbre médecin sous la dynastie Tang. Son rôle clé a été la compilation en deux livres des pratiques cliniques et des théories médicales antérieures à la dynastie des Tang : Qian Jin Yao Fang et Qian Jin Yi Fang, qui contiennent des prescriptions représentant trente volumes et couvrant 232 sujets médicaux.

 

Gravure sur bois chinoise de Sun Simiao. (Image : Wikimedia / Gan Bozong (Tang period, 618-907) / CC BY 4.0)
Gravure sur bois chinoise de Sun Simiao. (Image : Wikimedia / Gan Bozong
(Tang period, 618-907)
/ CC BY 4.0)
 

Li Shizhen, de la dynastie Ming, est l’un des plus grands herboristes chinois. Il est considéré comme le père de la médecine traditionnelle chinoise et le saint patron de la phytothérapie chinoise. La principale contribution de Li Shizhen a été le Bencao Gangmu (本草纲目 en chinois) Le Grand Compendium des Herbes. Ce livre couvre 1892 herbes dans 60 catégories différentes.

 

Statue en porcelaine de Li Shizhen. (Image : Wikimedia / Mk2010 / CC BY-SA 3.0)
Statue en porcelaine de Li Shizhen. (Image : Wikimedia / Mk2010 / CC BY-SA 3.0)
 

Dans la Chine ancienne, on disait que ces grands médecins avaient des capacités surnaturelles. Ils pouvaient voir à travers le corps humain grâce au troisième œil.

Selon la pensée traditionnelle chinoise, ce troisième œil est situé au milieu du front, légèrement au-dessus et entre les sourcils, et peut être activé grâce à la pratique spirituelle. Bien que ce phénomène puisse sembler mystérieux, la science médicale moderne reconnaît aujourd’hui que le troisième œil est relié à la glande pinéale et que la partie antérieure de la glande pinéale contient la structure complète d’un œil humain.

Traduit par Swanne Vi

Version en anglais : Legendary Traditional Chinese Medicine Doctors