Press "Enter" to skip to content

Monde. Le Service forestier des États-Unis a admis avoir déclenché le plus grand incendie de forêt de l’histoire du Nouveau-Mexique 

ACTUALITÉ > Monde

Le service forestier des États-Unis, une branche du Département de l’agriculture des États-Unis (USDA), a assumé la responsabilité de deux incendies de forêt massifs au Nouveau-Mexique qui se sont combinés pour former le plus grand incendie de forêt de l’histoire du Nouveau-Mexique, depuis 2002.

Le premier, connu sous le nom de Hermits Peak, s’est déclenché le 6 avril et a été causé par un brûlage contrôlé qui a mal tourné, a admis le Forest Service, dans un avis du 7 avril.

À l’origine, l’incendie était décrit comme couvrant plus de 150 acres et attribué à « de multiples feux ponctuels qui se sont propagés en dehors des limites d’un brûlage dirigé ».

Le 13 avril, le Service des forêts a publié un autre avis indiquant que des vents extrêmes avaient provoqué une « croissance rapide » du brasier qui avait atteint une superficie de 6 276 acres, et qu’il n’était contenu qu’à 10 %.

La veille, le Service a décidé de reporter un autre brûlage contrôlé prévu dans le bassin versant de Santa Fe, une zone décrite comme fournissant « environ 40 % de l’eau des résidents de Santa Fe ».

Le 20 avril, l’incendie de Hermits Peak avait progressé en taille, mais semblait être sous contrôle puisqu’il n’avait atteint que 7 573 acres avec un taux de confinement de 83 %, a déclaré le Service.

Le Service forestier des États-Unis a admis avoir déclenché le plus grand incendie de forêt de l’histoire du Nouveau-Mexique
Un veau de wapitie échoué suite aux incendies de forêt de Calf Canyon et Hermits Peak au Nouveau-Mexique (Image : Service national des forêts de Santa Fe)

Cependant, le 20 avril également, un nouveau feu s’est déclaré à Calf Canyon, dans une région localisée de 150 acres. Un avis publié à l’époque déclarait que la cause de l’incendie était simplement « en cours d’investigation ».

L’incendie de Calf Canyon a toutefois rapidement échappé à tout contrôle. À peine deux jours plus tard, le 22 avril, un avis sur les conditions météorologiques extrêmes indiquait que le brasier avait déjà atteint 3 000 acres et n’avait pas du tout été circonscrit.

Le 24 avril, le Service des forêts a annoncé que les deux brasiers s’étaient malheureusement combinés pour former un seul et même incendie de 54 004 acres qui n’était contenu qu’à 12 %.

Le 1er mai, une mise à jour du service forestier a révélé que les brasiers avaient doublé pour atteindre 103 908 acres.

Le 9 mai, le feu avait atteint 189 767 acres et le 15 mai, 288 942 acres étaient en feu.

Le rythme de progression s’est quelque peu ralenti le 22 mai, lorsque le Forest Service a déclaré que le brasier n’avait atteint que 310 046 acres et qu’il était contenu à 40 %.

La mise à jour la plus récente, le 27 mai, indiquait que le feu n’avait touché que 312 230 acres et qu’il était maintenant contenu à 47 %.

Cependant, le même jour, le Forest Service a annoncé qu’il avait finalement déterminé que la cause de l’incendie de Calf Canyon était « causée par un résidu de brûlage de tas de janvier qui est resté en sommeil sous la surface pendant trois épisodes de neige en hiver avant de réapparaître en avril ».

Le rapport explique en détail qu’à partir du 9 avril, après que de la fumée ait été signalée comme provenant du précédent brûlage de janvier, les équipes se sont rendues sur le site du brûlage de 1,5 acre et l’ont bordé.

Cependant, pour des raisons non dévoilées, le Service des forêts a déclaré que le feu s’était rallumé le 19 avril avant d’être emporté par des vents violents pour se combiner avec le Hermits Peak Fire.

Le 26 mai, le Las Cruces Sun News, affilié à USA Today, a rapporté que l’incendie combiné Calf Canyon Hermits Peak est actuellement le plus grand incendie d’Amérique du Nord et du Nouveau-Mexique depuis 2002.

Le média a en outre déclaré qu’un nouvel incendie, appelé Black Fire, dans la forêt nationale de Gila, est actuellement hors de contrôle, au point qu’il s’agirait du troisième plus grand incendie de l’histoire du Nouveau-Mexique depuis 2002.

Un bulletin du service forestier de l’USDA indique que le feu a démarré le 13 mai et qu’il a déjà atteint 191 459 acres. L’agence invoque une cause « d’origine humaine », en cours d’investigation.

Rédacteur Fetty Adler
Collaboration Jo Ann

Soutenez notre média par un don ! Dès 1€ via Paypal ou carte bancaire.