Rejeter le PCC pour un bel avenir : une chance pour chacun

Par Xia Wen
Le 17/02/2021
Rejeter le PCC pour un bel avenir. (Image : Capture d’écran / You Tube) 
Rejeter le PCC pour un bel avenir. (Image : Capture d’écran / You Tube
 

Pour les gens d’aujourd’hui, le Parti communiste chinois (PCC) n’est pas une chose inconnue, car son expansion touche presque tous les pays dans le monde. Comment traiter avec le PCC ? Il s’agit d’une question que chacun d’entre nous doit appréhender.

L’administration Trump ayant changé la conception antérieure du PCC aux États-Unis, l’administration Biden est obligée d’adopter une position ferme à l’égard du PCC. Néanmoins, un examen plus approfondi des différentes déclarations de l’équipe Biden révèle toutefois une différence substantielle dans son attitude à l’égard du PCC, bien qu’elle vienne seulement d’entrer en fonction et que certaines mesures concrètes n’aient pas encore été prises.

En ce qui concerne les relations avec la Chine, l’équipe Trump a, à plusieurs reprises et explicitement, critiqué le Parti communiste chinois (PCC), qui, selon elle, ne peut pas représenter le peuple chinois et ne peut pas coexister avec un monde libre. Dans une stratégie à long terme, les États-Unis devraient prendre la tête du monde libre et travailler avec le peuple chinois pour éliminer le PCC. L’équipe Trump pense que le PCC est un adversaire des États-Unis.

L’équipe Biden pense que l’équipe Trump a eu raison de dénoncer les méfaits du PCC au Xinjiang comme un génocide, mais par ailleurs, elle a changé de position sur le PCC, passant du statut d’adversaire à celui de concurrent. L’équipe Biden n’a pas fait de distinction claire entre le PCC et la Chine, quand il s’agit des relations avec la Chine, elle parle uniquement de la Chine (China) sans évoquer le Parti communiste chinois (PCC).

L’équipe Biden pense même qu’elle peut coopérer avec le PCC sur des questions telles que le changement climatique, mais elle semble avoir oublié une chose : dans l’histoire presque centenaire du PCC, quand a-t-il jamais tenu ses promesses ? Le récent incident qui s’est produit à Hong Kong n’est pas inconnu au membres du nouveau gouvernement américain. Ont-ils oublié que le PCC avait promis que Hong Kong resterait inchangé pendant 50 ans ?

En se référant à la mort de dizaines de millions de Chinois suite au prélèvement d’organes sur les croyants, au génocide des Ouïghours dans le Xinjiang, et aux tromperies et infiltrations répétées dans le monde libre, le Parti communiste chinois est une tumeur qui ronge la société humaine. Dans ce cas, les cellules cancéreuses doivent être éliminées le plus rapidement possible. Quiconque dit vouloir rivaliser ou coopérer avec les cellules cancéreuses est irresponsable envers sa propre vie.

 

Rejeter le PCC est un acte individuel mais également une chance pour chacun. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
Rejeter le PCC est un acte individuel mais également une chance pour chacun. (Image : Gerd Altmann / Pixabay)
 

Dû à ses mauvaises actions, le Parti communiste chinois est la plus grande secte de l’histoire de l’humanité, notre attitude à l’égard du Parti communiste chinois a donc une incidence sur notre avenir à tous. Il s’agit d’une épreuve sérieuse et importante, chaque personne doit donc réfléchir par elle-même et se positionner de façon indépendante. Peu importe comment un gouvernement se positionne par rapport au parti communiste, chaque personne devrait se considérer comme un « ministre des affaires étrangères » avec une position ferme et claire de rejet du parti communiste afin d’être responsable envers son propre monde.

Ne vous sous-estimez pas. Selon la vision traditionnelle chinoise de la vie, chaque être humain est un univers remarquable, digne d’être chéri. Rejeter la tumeur qu’est le Parti communiste chinois aura un impact profond sur la vie future de chacun.


Pour rejeter le PCC : signez la pétition de « Global Service Center for Quitting the Chinese Communist Party ».


Traduit par Yi Ming

Version en chinois : 非常時期 每人都要有自己的「外交部」